Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Ange aux ailes de lumière

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Dans un lointain futur, les Terriens explorent les mondes dispersés dans le cosmos où se sont établis les premiers colons qui ont souvent oublié leurs origines.


Adaptations de romans en BD Science-Fantasy

Deux jeunes agents en mission sur une planète revenue à l’ère médiévale, Jatred et Valika, commettent un sacrilège : ils sauvent une jeune femme enceinte. Celle-ci était condamnée à mort pour s’être unie à un mystérieux et légendaire « ange aux ailes de lumière ». De quoi mettre la planète à feu et à sang.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Août 2019
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Ange aux ailes de lumière
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/06/2020 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

L'Ange aux Ailes de Lumière, à la base, c'est une nouvelle parue en 1978 dans la collection Anticipation de Fleuve Noir et écrite par Gilles Thomas, en réalité le pseudonyme de l'autrice française de science-fiction Julia Verlanger. Cela se passe dans un univers où les Terriens forment une société spatiale évoluée et ont mis en place une organisation chargée d'aller prendre contact puis d'intégrer des mondes humains moins avancés sur le plan technologique. Les héros sont deux jeunes agents de cette organisation envoyés sur une planète dont la société est médiévale et en partie fanatisée. C'est ce récit qu'Harry Bozino va adapter librement pour nous offrir ce diptyque en BD. Même si la BD est toute récente, le cadre de son récit fait très daté. Cette une histoire de SF et d'action qui aurait été vraiment dans son élément dans les années 70 mais parait largement déjà-vu et prévisible de nos jours. Difficile de ne pas faire le rapprochement entre la paire de héros et les fameux Valérian et Laureline, ou plus récemment les agents de Orbital ou Les Brigades du Temps et nombreuses autres aventures SF du même type. D'autant qu'ici, le ton est très sérieux, sans la touche de légèreté et d'humour de ces autres séries, et sans innovation sur le plan de sa réflexion sur le fanatisme et l'acceptation de l'étranger. Le dessin de Carlos Magno rend globalement bien mais présente des faiblesses techniques qui sont parfois dérangeantes. On lui sent notamment une véritable aversion à l'idée de dessiner le bas des jambes et les pieds, si bien que quand il ne les simplifie pas de manière choquante, il use de tous les artifices pour les cacher. Surprenant puisqu'en comparaison les visages sont tout à fait corrects et les mains acceptables même si pas terribles. Un récit un peu désuet et un dessin correct sans plus donc, mais la lecture reste tout de même divertissante et suffisamment bien rythmée pour ne pas s'ennuyer. On lui reprochera quelques facilités, quelques ficelles trop faciles et prévisibles, et un soupçon d'incohérence quand notamment il n'existe plus rien dans les archives de la planète sur des récits d'anges ou de créatures ailées alors que l'intrigue va révéler qu'il devrait y en avoir des traces bien plus marquantes, mais si on ne s'y attache pas trop et qu'on se laisse porter, ce n'est pas un problème. De quoi passer un moment de lecture pas désagréable pour les amateurs de SF d'action et d'aventure à l'ancienne.

22/06/2020 (modifier)