Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hippie Trail

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Récit d'un drôle de voyage vers l'orient...


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Autobiographie Ecole Emile Cohl Nouveautés BD, comics et manga Road movie

Séverine est née en Grèce en 1973, et de longues années se sont écoulées avant qu’elle ne découvre la véritable histoire de sa naissance. Ce roman autobiographique retrace son enquête auprès des protagonistes d’un voyage en 4L jusqu’en Afghanistan, sur la célèbre Hippie Trail. Jusqu’à ce que tout dérape… (texte : Steinkis)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 28 Mai 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Hippie Trail
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/06/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Séverine Laliberté est donc née en Grèce dans les années 1973, et sa naissance a longtemps été entourée de mystère. Au boute de nombreuses années sa mère consent à lâcher le morceau : elle est née alors que sa mère était en prison, pour trafic de drogue... Mais lorsqu'elle veut en savoir plus, sa mère s'embrouille, oublie des choses et se contredit. Séverine décide alors d'enquêter auprès des ceux qui étaient ses compagnons de virée jusqu'en Afghanistan, en 4L (oui oui !). On a alors droit à un récit très vivant, agrémenté de nombreux commentaires parfois drôles sur ce voyage aux allures de trip, baignant dans un nuage de shit et de lose parfois très surprenante. Les pays traversés par Viviane et ses compagnons vivaient alors une période assez particulière : la Yougoslavie sous Tito, l'Iran sous celui du shah, ou encore la Grèce, en pleine dictature... Malgré ces conditions géopolitiques étranges, le voyage aller s'est passé sans trop de problèmes, et le retour fut... compliqué. On sourit souvent, on apprend beaucoup, c'est plutôt sympa à lire, bien qu'un peu long. Après avoir livré sa version toute personnelle du Fantôme des Canterville il y a 18 mois, la jeune dessinatrice Elléa Bird met en images cette "autobiographie prénatale" (sous-titre de l'album), en y mettant son énergie et sa ligne claire à la sauce Satrapi. C'est efficace.

20/06/2020 (modifier)