Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Profession solidaire

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Jean-François Corty, ancien de Médecins sans frontières et médecins du Monde, raconte son histoire et son engagement au service des précaires.


Documentaires Nouveautés BD, comics et manga

La question migratoire est au cœur du discours politique et médiatique en France et en Europe, souvent traité sous un angle sécuritaire où se côtoient fantasme, peur et données erronées… Au cours de son expérience au sein de diverses ONG, Jean-François Corty a sillonné le monde (Erythrée, Afghanistan, Niger, Iran...) et la France qui est aussi, aujourd’hui, un terrain d’actions humanitaires. Souvent interrogé en tant qu’expert de la question, ce roman graphique lui permet de livrer différemment son témoignage. Sa parole est plus libre que sur les plateaux télévisés... et la déconstruction des clichés d’autant plus efficace. (texte : Steinkis)

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Juin 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Profession solidaire
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

19/06/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

L'action solidaire a pris de plus en plus de place ces dernières années dans les medias et la société française. Les différentes crises sociales et le nombre de personnes déplacées (plus d'une personne sur 100 dans le monde en 2019) ont occasionné de nombreuses situations dramatiques. C'est là qu'inteviennent les organisations non gouvernementales, pour apporter leur aide lorsque l'Etat est défaillant pour aider les plus démunis. Jean-François Corty, qui a suivi le double cursus médecine et sciences politiques après avoir vu Rony Brauman (fondateur de Médecins sans frontières) à la télévision, raconte ainsi son parcours et ses engagements sur différents fronts, pour le compte de MSF et Médecins du Monde. Cela donne plusieurs récits courts, au ton très sec, parfois sans concession en direction des pouvoirs publics. Mais lorsque ceux-ci, comme le maire de Grande-Synthe, dans le Nord, assument leur rôle de protection de la population, fût-elle de passage, il n'hésite pas à le dire. Cela donne un récit d'une grande sincérité, poignant par moments, mais également dénué d'arrangements romancés, même si l'auteur Jérémie Dres intervient également sur le scénario. C'est Marie-Ange Rousseau qui assure la partie graphique, un peu hésitante, un peu fragile, mais suffisamment efficace pour porter ces histoires courtes. Un témoignage précieux.

19/06/2020 (modifier)