Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Traverser l'autoroute

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Et si on changeait de vie ?


Auteurs Canadiens La BD au féminin Nouveautés BD, comics et manga Québec

Une maison avec un garage, une tondeuse, des outils dont on ne se sert pas, une piscine utilisée une demi-fois par année, un fils de 16 ans avec qui les rapports sont difficiles, un couple qui s’enlise dans la routine… Qu’est-ce qui rend notre vie supportable ? (texte : la Pastèque)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Février 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Traverser l'autoroute
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

08/03/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

C'est bien rigolo, ça ! L'écrivaine Sophie Bienvenu, née en Belgique mais qui a passé toute sa vie d'adulte au Québec, y est connue pour ses romans enlevés, au ton léger. Elle fait ici ses premiers pas en bande dessinée, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle s'en sort pas mal. Ce récit à deux voix, celui d'un père quadra un brin dépressif et de son fils un brin dédaigneux (bref, des gens NORMAUX) nous les montre à un moment décisif de leur vie, lorsqu'au détour d'une sortie en voiture pour aller chercher un gâteau à la pâtisserie du coin (par définition, au Québec, c'est à 30 km), le père va faire un truc totalement fou, qui va changer leur vie à jamais. Un truc tout simple, aussi. J'avoue m'être bien marré en lisant les dialogues (attention, il y a quelques expressions idiomatiques typiquement québécoises), mais surtout les pensées des deux hommes, mais aussi la façon dont chacun voyait l'autre : le fils qui voit son père comme une sorte de prétentieux complètement naze, et le vieux qui voit son héritier comme un machin suintant qui passe son temps collé aux écrans. En deux-trois scènes, on se sent en terrain connu... Sophie Bienvenu travaille sur le coup avec Julie Rocheleau, avec son style semi-réaliste assez débridé, très expressif. Et ça marche bien. La lecture sympa du moment.

08/03/2020 (modifier)