Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kilomètre zéro

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Mulhouse 1830, le rêve fou d’un pionnier du rail, l’histoire vraie de la création de la première ligne internationale de chemin de fer. Une saga industrielle...


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Autour du Rail Grand Est

Nicolas Koechlin, l’homme le plus riche d’Alsace, se lance dans un projet fou : la construction de la plus grande ligne de train internationale de l’époque : le Strasbourg/Bâle. En ces années 1830, le train n’en est qu’à ses balbutiements. Nicolas va relever ce défi avec son courage, sa générosité, mais aussi sa rouerie et sa folie. Cette grande aventure ferroviaire bouleversera le destin des Koechlin, mais aussi celui de toute la ville de Mulhouse où chacun poursuit ses rêves, mais joue aussi sa survie dans cet impitoyable XIXe siècle industriel.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2020
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Kilomètre zéro
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2020 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Saviez-vous que les tous débuts du chemin de fer en France se déroulaient dans les années 1830, à peine quelques ans après la mort de Napoléon ? A cette époque, il n'existait pas de trains et de locomotives de série et les industriels devaient demander aux usines de chaudières à vapeur d'en fabriquer des horizontales pour les mettre sur des roues. Et saviez-vous que la troisième ligne française en terme de date de création, et première ligne internationale européenne, faisait 140 km de long et reliait Strasbourg, en Alsace, à Bâle, en Suisse ? C'est l'histoire de la création de cette voie de chemin de fer et de la famille d'industriels Alsaciens qui en est à l'origine que nous offre de suivre cette BD. L'histoire se déroule à Mulhouse, ville possédée en majorité par une riche famille industrielle, les Koechlin, propriétaires notamment de filatures qui emploient une grande partie de la population locale. Le chef de famille, Nicolas Koechlin, ne tient pas à s'en tenir à la fortune qu'il a déjà amassée et a un grand projet. Réunissant autour de lui les membres de sa famille et usant de tout le pouvoir financier et politique dont il est capable, il veut créer cette fameuse voie de chemin de fer, à une époque où il n'en existait quasiment aucune en France. C'est donc avant tout le récit d'une épopée industrielle. Mais la BD lui propose un cadre plus général et une vision intime de l'époque en offrant différents points de vue à cette aventure. On y suit bien sûr l'ambition et les tractations du fameux industriel et de ses proches, mais aussi le parcours de sa fille, au regard bien plus humain et protecteur envers la population ouvrière qu'ils emploient et en particulier envers un garçon vivant avec son petit frère et sa mère. A l'époque, les enfants travaillaient à l'usine et c'est le cas de ces deux là qui aident comme ils peuvent leur mère à échapper à la misère. Le projet de ligne de chemin de fer va également bouleverser leur vie. C'est une lecture intéressante car elle permet de découvrir une période de l'Histoire de France assez peu visitée. Et sur le plan industriel, autant on connait la France de la seconde moitié du 19e siècle parcourue de réseaux de chemins de fer, autant c'est instructif d'apprendre comment s'est passée la création des toutes premières lignes. Surtout quand comme ici c'est l'initiative totalement privée d'une unique famille. J'aime bien aussi cette idée de plusieurs sous-intrigues avec des héros d'origines différentes. Cela permet d'éviter tout côté documentaire à la BD. Sur la forme, par contre, je pense qu'il y avait matière à mieux faire. Le dessin est correct quoiqu'un peu sombre, mais j'avoue que cela manque parfois de clarté dans la narration et dans la distinction des personnages. J'ai eu beaucoup de mal à m'y retrouver parmi les frères de Nicolas Koechlin et parmi les autres industriels, et à comprendre leurs motivations et actions à certains moments. Sont-ils rivaux ou bien tous acteurs du même projet ? Qui fait quoi exactement ? C'est confus. Heureusement le récit autour de la fille de Nicolas et autour des deux enfants est plus simple à suivre.

06/03/2020 (modifier)