Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Quelques pincées de désir

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Le désir et le plaisir peuvent arriver à tout moment. Un collectif de jeunes auteures poétise l'amour et le sexe.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Marcel fait jaser, dans les bars de la ville. Il paraît qu'il a des pouvoirs étonnants. Apprenti peintre, il cherche des modèles féminins pour réaliser des tableaux. Jusque là, rien de bien original. Pourtant, certains disent qu'il y aurait quelque chose de mystérieux qui se cache dans son art. Une jeune femme, intriguée par tous ces on-dits, décide de répondre favorablement à l'annonce. Elle a rendez-vous chez le peintre. Tout commence normalement : elle doit se déshabiller. Elle se retrouve complètement nue et Marcel est plutôt gentil. Il lui demande de ne pas bouger : en effet, il a du mal à trouver des modèles qui restent immobiles pendant toute la séance. Elle ne comprend pas bien pourquoi, mais elle se concentre pour être à la hauteur. Au fur et à mesure que Marcel peint, elle sent des picotements sur le cou, la poitrine puis le sexe. Ce n'est pas la fatigue, mais bien une sensation de plaisir intense. C'est comme si le peintre passait son pinceau avec douceur et doigté sur tout son corps. Elle a de plus en plus de mal à cacher son plaisir et à rester calme et immobile. Finalement, la séance est terminée et Marcel est plutôt satisfait. Il n'a même pas le temps de la payer pour ses services. Troublée, elle quitte l'appartement en courant. Quel est donc l'étrange secret de Marcel ?

Scénaristes
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Février 2018
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Quelques pincées de désir
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

26/01/2020 | Erik
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Encouragé par l'avis d'Erik, je me suis procuré cet album à Angoulême, et effectivement cette BD a quelques jolies choses pour elle, même si je serai moins enthousiaste. C'est un regroupement de petites histoires, donc on a les défauts inhérents à ce genre de récit, le premier étant, selon moi, la longueur des histoires qui suffit souvent à peine à développer le récit. Ce qui n'empêche pas d'avoir des bonnes idées d'histoires, très bien mises en images ! C'est ce que je retiens surtout de l'ensemble de la BD : les images, magnifiques, et des planches avec des traits originaux et souvent bien trouvés. C'est un petit réservoir de talents que je vais me garder dans un coin de la tête, parce qu'elles ont toutes un petit quelque chose d'original ou de notable. Je laisse les gens jeter un oeil à la galerie, même si toutes ne sont pas représentées. Niveau histoire, ça fluctue et je n'ai pas été marqué par toutes. Il y a quelques bonnes idées, comme dit, et certaines histoires flirtent avec le sensuel et l'érotisme, on est dans du léger en terme de sexe, mais ça dégage quelque chose de sensible et d'agréable. Je ne regrette pas l'achat (et la très jolie dédicace), notamment pour son superbe dessin, et je vais regarder d'un peu plus près ce qu'il y a d'autre de la part de ces auteures qui me semblent très prometteuses. Une petite découverte bien sympathique !

18/02/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Dans la même collection que Phantasia à savoir Tapages Nocturnes, on trouve quelques pincées de désirs. Je dois dire que ce titre m'a plutôt bien convaincu bien que cela soit assez irrégulier. En effet, nous avons 7 nouvelles différentes réalisées par 5 autrices totalement différentes : Marie Avril et Marine Tulmelaire (France), Megan Rose Gedris (USA), Niki Smith (Allemagne) et enfin Ariel Vittori (Italie). C'est un regard érotique féminin et pour le moins très intéressant avec une vision positive du corps et de la sexualité. J'avoue avoir totalement craqué pour le travail de Marine Tumelaire qui dessine les corps presque à la perfection : voir « So real » ou encore « Lien végétal » qui donne à réfléchir. On regrette presque qu'il n'y ait pas un ouvrage entièrement réalisé par cette dernière qui enseigne d'ailleurs le dessin d'observation dans une école de cinéma de la région parisienne après avoir mis en couleur le travail de nombreux auteurs pour Dargaud.

26/01/2020 (modifier)