Ca c'est mon Jean-Pion

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Vision désabusée et cynique du "métier" de pion.


Bichromie Les Roux !

David Snug a 41 ans et ne parvient pas à vivre de la bande dessinée, loin s’en faut. Il décide donc de travailler à mi-temps comme surveillant de collège. Il se transforme alors en un personnage odieux nommé Jean-Pion, le « champion des pions », et se délecte de son nouveau petit pouvoir en humiliant des collégiens qu’il méprise. David Snug a travaillé comme surveillant dans un collège de Seine Saint-Denis et se propose de relater cette expérience dans Ça c'est mon Jean-Pion, un roman graphique semi-autobiographique oscillant entre étude sociologique loufoque et comédie féroce. (Site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Août 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ca c'est mon Jean-Pion
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/12/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

David Snug aime à se mettre en scène dans de petits albums – le plus souvent publiés chez Même Pas Mal. Il y développe une vision désabusée et cynique de la vie. Son « métier » d’auteur de BD ne lui permettant pas de s’extraire de l’assistanat, David rejoint donc pendant quelques mois les rangs des « pions », et occupe un poste de surveillant dans un collège de Seine-Saint-Denis. Très rapidement, les gamins chieurs, les profs qui le snobent et une administration aux abonnés absents lui rappellent qu’il n’est qu’un bouche-trou, et c’est avec un certain sadisme parfois, et pas mal de noirceur, qu’il « remplit sa tâche », jusqu’à la démission. Agrémenté de quelques réflexions sur les inégalités, l’hypocrisie d’un système biaisé dès le départ, David Snug a su pointer quelques moments forts, amusants – et bien réels, pour moi qui suis enseignant et ai reconnu ces situations cocasses et en tout cas « classiques » des coulisses d’un collège, a fortiori en REP. Quelques passages amusants donc, quelques saillies bien vues, mais aussi des passages moins captivants. L’album se laisse lire, et le dessin de Snug, assez simpliste, mais relativement efficace, rend la lecture fluide. Son personnage de gros barbu chauve à bonnet, râleur, déprimé mais combattif, toujours manquant d’argent, loser en quête d’échappatoire à sa condition précaire, personnage qui apparaît dans plusieurs autres albums, se révèle à la fois sympathique et énervant.

01/12/2019 (modifier)