Augustin

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Tout commence dans un pensionnat quelque part en province. Ce matin-là, Augustin, un jeune adolescent, se lève avec la poisse. D'abord, les petites brimades quotidiennes aux lavabos et au réfectoire, puis un problème de trigono insoluble à résoudre au tableau et, enfin, une prof de math revêche et acariâtre.


Adolescence

Tout commence dans un pensionnat quelque part en province. Ce matin-là, Augustin, un jeune adolescent, se lève avec la poisse. D'abord, les petites brimades quotidiennes aux lavabos et au réfectoire, puis un problème de trigono insoluble à résoudre au tableau et, enfin, une prof de math revêche et acariâtre. C'en est trop. Dans un geste de révolte passagère, il bouscule l'enseignante, la blessant à la tête. Mesurant la portée de son geste, il prend la fuite, persuadé d'ailleurs qu'il l'a tuée sur le coup. A partir de là, tout ce qu'il entreprend pour se tirer de cette drôle de galère tourne mal. La lettre qu'il écrit à sa mère est emportée par le vent, les voisins le prennent pour un voleur, il n'a plus un sou et plus d'endroit où aller. Augustin est très vite à bout. Texte Casterman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1993
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Augustin
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/01/2003 | ArzaK
Modifier


Par jul
Note: 3/5

Une oeuvre moyenne d'Arno. Pas en raison des dessins qui sont magnifiques comme d'habitude avec Arno. Mais en raison du scénario plutôt léger et creux. En même temps ce récit où il ne se passe pas grand chose (un adolescent fugue d'un internat puis rencontre une jeune femme mais n'osera pas la toucher par timidité) est assez en osmose avec le mental du héros. La solitude sur la route, dans un petit village ou dans une forêt est très bien rendue (de la ligne claire sublime dans des paysages automnaux marrons et oranges). C'est pur, chaleureux et doux. Le hic c'est peut être les dialogues assez plats par rapport à l'extrême virtuosité du dessin Donc une bd qui ne plaira pas à grand monde en dehors des fans du style de dessin d'Arno dont je fais partie. Bizarrement toutes les bds et séries d'Arno c'est un peu le même problème quel que soit le scénariste (Alef-Thau, Augustin, Anton Six... ). Cela vient peut être du statisme des personnages et de la pauvreté des dialogues, je ne sais pas. Alors que ses dessins sont très beaux, très sensibles (je me répète mais je suis vraiment fan). Etrange cet auteur, qui d'ailleurs est decédé, paix à son âme.

05/05/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

La couverture de ce roman graphique nous donne un léger aperçu de la scène. Nous avons un écolier qui frappe sa prof de math devant les yeux ébahis de ses camarades dans une classe. Pathétique sera la lecture de ce récit. Il est vrai que je souhaitais en savoir un peu plus après une telle couverture accrocheuse. Augustin est un lycée mal dans sa peau qui n'aura de cesse de fuir et de s'inventer des choses. Le scénario est presque inexistant. On suit un bout de chemin dans les moindres détails de cet Augustin qui n'a visiblement aucun respect pour son professeur. Bref, il est à l'antipode de ce que je souhaiterais inculquer à mon enfant: faire face aux difficultés et se responsabiliser. Je ne donne aucune leçon à quiconque. Je dis simplement que je ne peux apprécier une telle vision des choses d'autant que l'auteur semble être compatissant avec son héros. A noter également que ce récit semble tout à fait inachevé. On a tout de même droit à un épilogue sur lequel on reste totalement dubitatif.

01/01/2009 (modifier)
Par nico
Note: 4/5

bon ,fallait bien que quelqu'un prend la defense de cette B.D .j'ai lu cette histoire il y a peut etre 6 ou 7 ans et je m'en souvient pas mal.Ce qui m'a le plus frappe c'est certainement la fin(ou bien le commencement... d'une vie reelle qui ne sera en aucun point banal )alors voila . Arno a un style facile a reconnaitre ,simple et bon a regarder c'est tous ce que j'aurait a dire.PS tuer sa prof de math.. sa arrive.

12/03/2003 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Le dessin d'Arno est très beau, son trait clair et précis, d'un lisibilité exemplaire. Malheureusement les couleurs uniformes et un peu rose-bonbon viennent "aseptiser" les décors et enlève le réalisme qu'ils possédaient de facto. Mais tout cela n'est encore qu'un détail face à un scénario qui ne décolle pas. Malgré le caractère dramatique de l'histoire d'Augustin, cette histoire reste trop linéaire que pour passionner. Le personnage principal est trop banal, c'est un adolescent comme un autre mis dans une situation extraordinaire. La fin du récit, en forme de queue de poisson vient ajouter à la frustration du lecteur. Et puis le propos laisse dubitatif. L'éditeur présente l'album comme une fable sur l'adolescence. Ok, d'accord, le personnage principal est un adolescent, mais j'ai l'impression que cela s'arrête là et qu'on est loin des préoccupations quotidiennes des adolescents. Parce que des gars qui croient avoir tué leurs profs de math, ça ne court pas les rues. L’idée de base aurait piu être bonne mais est relativement mal exploitée, voire pas exploitée du tout, on a l’impression d’avoir affaire à un demi scénario, une version pas très évoluée, d’un synopsis qui n’a pas encore trouvé le ton juste et la nature de son argument.

28/01/2003 (modifier)