Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Un été d'enfer ! (Be prepared)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Et si ce n’était pas si cool que ça, la colo ?


Colonies et camps de vacances First Second La BD au féminin

Tout juste arrivée de Russie, Vera aimerait tellement que ses copines américaines la considèrent comme l’une des leurs. Mais ses multiples tentatives pour y parvenir sont rarement couronnées de succès… Son rêve : que sa maman, qui l’élève seule avec son frère et sa sœur, puisse un jour l’envoyer dans une de ces luxueuses colonies de vacances du pays. Vera sait bien que sa famille n’a pas les moyens de se permettre ce privilège. Pourtant, elle trouve une solution, et la voilà inscrite pour deux semaines et elle compte bien profiter de tout à fond !

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Mars 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un été d'enfer !
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD raconte le séjour d'une jeune fille de bientôt 10 ans dans un camp d'été à l'américaine, en forêt avec un lac pas trop loin. En réalité, ce camp est destiné aux jeunes russes ou d'origine russe dont les familles se sont installées aux Etats-Unis. Mais là où j'ai craint un moment un développement outrancier et un peu choquant façon Camp Poutine, cette particularité sera relativement vite oubliée et servira uniquement comme élément de départ pour rappeler combien l'héroïne se sentait isolée et pas vraiment à sa place dans son cadre de vie très américain avant même d'arriver au camp. Se basant sur ses propres souvenirs mais aussi ceux de ses proches, l'auteure raconte son histoire très proche d'une histoire vraie. Toute sa thématique est justement de montrer le malaise des enfants et jeunes ados quand ils se sentent rejetés et qu'ils ont du mal à se faire une place dans la société, surtout face à la possible cruauté des autres jeunes. Qui n'a pas quelques mauvais souvenirs d'enfance de ce genre ? Heureusement, à force de volonté et avec un petit peu d'aide extérieure, l'héroïne va réussir à surmonter l'épreuve... sans pour autant imaginer de vraie happy end trop sucrée. C'est un récit agréable mais qui sort assez peu des sentiers battus. Ce n'est pas le seul récit sur les colonies et autres camps de vacances où un ou des jeunes doivent passer un moment d'adaptation pénible avant de vraiment pouvoir profiter plus ou moins de leurs vacances, comme une sorte de passage initiatique. Dessins et narration sont sympathiques. Cela se lit donc bien. On y sent une vraie sincérité et probablement quelques souvenirs désagréables revenus en mémoire de l'auteure et qu'elle a voulu nous transmettre non sans un léger humour parfois. Pour autant, je ne pense pas que ce soit un indispensable.

03/02/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je suis toujours choqué que dans les relations entre enfants, il y a déjà autant d'inégalités (de richesse). Ainsi, notre petite héroïne d’origine russe Véra est invitée à un anniversaire par une fille gâtée de riches Américains. En retour, elle ne recevra que du mépris et de la méchanceté. Cela nous fait d’emblée de la peine. Elle va croire que la solution pour passer de bonnes vacances est un camp russe de scouts. On pourrait penser que ce n’est sans doute pas le meilleur moyen de s’adapter à un nouveau pays. Elle connaîtra en effet les mêmes difficultés d’intégration qu’elle finira bien par surmonter d’une manière ou d’une autre. Il ne se passera pas des choses extraordinaires mise à part l’apparition d’un élan en pleine forêt. Cependant, il s’agit d’un témoignage d’enfant déraciné et solitaire assez touchant. On est tout de suite immergé dans cette ambiance de scoutisme en pleine nature.

24/01/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai bien aimé cette chronique de vacances en colonie. L’auteure se sert de son propre vécu pour nous faire partager d’une manière assez légère son mal-être, sa difficulté à s’intégrer au sein d’un groupe. Le dessin est très lisible et expressif. Le découpage est bon, fort aéré et la pagination est suffisante pour développer les différentes thématiques sans devoir se précipiter.

05/11/2019 (modifier)