Soon

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Au travers des discussions entre une mère astronaute et son fils, Thomas Cadène et Benjamin Adam nous offrent une réflexion sur la place de l'homme dans l'univers, son impact sur son environnement et sa soif insatiable d'aller "plus loin".


Anticipation Environnement et écologie Nouveautés BD, comics et manga

En 2151, la population mondiale a été divisée par dix en raison des dégâts climatiques. L'humanité vit dans un équilibre précaire. Regroupée dans sept zones urbaines, elle a inventé de nouveaux modèles de vie sociale. Ailleurs, la nature s'étend librement. Simone, astronaute, fait partie d'une mission d'exploration spatiale nommée « SOON » : un voyage sans retour, un projet d'une ambition inédite dans l'histoire de l'humanité. Avant le grand départ, elle emmène son fils Youri pour un dernier road-trip. Au contact du monde, Youri comprendra-t-il le désir d'absolu, d'aventure et d'inconnu de sa mère ?

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Octobre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Soon
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par Samsa
Note: 3/5 Coups de coeur du moment

Soon ou un récit d'anticipation et de science-fiction prenant ! Qu'il est rare dans le flux de sorties de recevoir une telle pépite. BD d'ambiance, amateurs d'action et de rebondissements en tous genres, passez votre chemin. Vous avez là une oeuvre qui prend le temps de se mettre en place, qui crée un univers complexe et très riche, un avenir possible parmi des centaines de scénarios. Lecture parfois ardue, le sens des phylactères cheminant parfois tel un fleuve et ne respectant guère les codes du genre, il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'une lecture qui vous laissera une impression marquante bien après avoir refermé l'objet. Quête initiatique, liens familiaux, aspirations personnelles et conventions sociales, découverte de soi-même et des autres. C'est un vrai coup de coeur mais la lenteur du traitement pourrait repousser certains lecteurs. Le dessin est fouillé mais lisible et contribue à l'ambiance particulière de cette bande-dessinée. Honnêtement, je recommande à tous ceux qui veulent lire un ouvrage d'anticipation imaginatif et original. L'auteur prend le temps de mettre en place plusieurs civilisations ayant fait des choix variés pour leur avenir et celui de la planète. La survie de l'espèce justifie-t-elle tout ? Le concept de vie et de survie est intelligemment abordé. Au final une très bonne lecture qui fait réfléchir et qui divertit.

13/11/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai été interpellé par plusieurs des thématiques développées dans cet album. J’ai été touché par la relation mère-fils qui est développée au fil des pages. J’ai également apprécié cette description d’une humanité post-apocalyptique très éloignée des visions horrifiques habituelles. J’ai beaucoup aimé le découpage qui alterne des chapitres qui nous permettent de découvrir cette vision d’avenir, et surtout les événements et décisions qui ont instigué cette transformation de l’humanité, et des chapitres centrés sur Youri et sa découverte des différentes villes. Cet adolescent qui se rebelle contre sa mère (qu’il aime mais ne comprend pas), contre la société (comme tous les ados, il veut braver les interdits) et qui découvre peu à peu qui il est, ce qu’il veut et où il place ses priorités m’est apparu très crédible. Mais c’est vraiment cette description de la manière dont l’humanité va surmonter l’apocalypse qui se prépare, les choix faits, les erreurs commises et les questionnements sur la différence entre vivre et survivre qui m’ont fait apprécier ce bouquin. Le dessin de Benjamin Adam est en règle générale très agréable, avec un petit côté ‘atome’ dans le trait qui convient bien à la thématique du récit. Je regrette par contre certains cadrages qui ont rendu plusieurs cases difficiles à déchiffrer. Mais dans l’ensemble, franchement, le travail fourni est d’une très belle qualité et original.

05/11/2019 (modifier)