Je suis rivière

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Evocation poétique de l'histoire de la Bièvre.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Environnement et écologie Les coups de coeur des internautes Région parisienne

Je suis Rivière nous conte l'histoire de Louise, une jeune paysanne du milieu du XIXème siècle, qui part à la recherche d'Arthur, un jeune homme l'ayant secourue lors d'une agression.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Juin 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Je suis rivière
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/10/2019 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur du moment
L'avatar du posteur Spooky

Voilà un album assez difficile à mettre dans une case, et c'est tant mieux. En effet en apparence nous suivons les aventures de Louise, une jeune paysanne de 1850, qui décide de tout plaquer pour retrouver un jeune homme qui l'a secourue d'une agression. Ses recherches l'amènent à suivre les cours de la Bièvre, un affluent de la Seine à Paris, et dont la vie va curieusement suivre l'histoire du cours d'eau. Elle va ainsi être utilisée comme force de travail, se retrouver détournée de son cours, mise sous terre... Il s'agit donc autant d'un roman graphique que d'une sorte de fable naturaliste. Mais alors que le cours de la rivière a été entièrement recanalisé puis mis sous terre au fil des décennies, jusqu'à se jeter directement dans les égouts de la capitale ; la tendance de ces 30 à 40 dernières années est de lui faire retrouver l'air libre, et de l'assainir. J'avais découvert le travail graphique de Nina Luec dans Yan' Dargent, et beaucoup aimé. Ici encore elle fait preuve d'une grande sensibilité, s'emparant d'un sujet fort de société (le patrimoine naturel) trop souvent étouffé en Ile de France, au propre comme au figuré. Charmant. A noter que l'album propose de nombreux bonus : illustrations, photos des différents lieux traversés par la Bièvre, carte du parcours de Louise...

07/10/2019 (modifier)