Les As du Pacifique

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Cinq copains pilotes se retrouvent sur une base avancée du Pacifique.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Aviation L'Océan pacifique Nouveautés BD, comics et manga [Seconde Guerre mondiale] La Guerre du Pacifique et le conflit sino-japonais

Ils sont jeunes et inexpérimentés. Ils pensent qu'on va les intégrer progressivement dans la grande bataille, et ils ont une vision plutôt naïve de ce qu'est la guerre sous les tropiques. Ils vont très vite déchanter : dès leur arrivée dans la « zone de mort », ils sont attaqués par des chasseurs japonais. Ils font ensuite connaissance avec le Wildcat. Leur premier vol d'entraînement avec cet appareil robuste n'est pas rassurant : ils n'ont pas du tout le niveau. Au premier contact avec l'ennemi, ils se feront massacrer. Le décompte de leurs derniers jours a commencé. Les pilotes japonais, quant à eux, sont d'un tout autre niveau. La plupart sont des vétérans de la guerre de Chine. Très expérimentés, et volant sur des appareils d'une maniabilité parfaite, ils sont les maîtres des archipels. Ils attaquent les formations américaines avec une aisance déconcertante, et les victimes s'accumulent. Mais nos pilotes novices ont peut-être une arme secrète inattendue, avec l'un d'eux : Faust, génie des mathématiques, et calculateur prodige. Avec un simple viseur et son don pour le calcul instantané, il est capable d'accomplir des prouesses. Du moins, c'est ce qu'il prétend...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Octobre 2019
Statut histoire Série en cours (prévue en deux tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Les As du Pacifique
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/10/2019 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Les As du Pacifique, c'est de l'aventure militaire bien classique, dans la veine des Tanguy et Laverdure et autres Buck Danny, avec un goût un peu plus prononcé pour la touche d'humour qui va bien et rend plus léger le récit. Le cadre est celui de la Guerre du Pacifique, en pleine seconde Guerre Mondiale. Les héros sont cinq nouvelles recrues parmi les pilotes américains, qui débarquent dans les îles Salomon et vont découvrir le champ de bataille aérien. Et en parallèle, nous suivrons le parcours inverse d'un américano-japonais expérimenté ayant fait le choix de rejoindre l'aviation nippone pour combattre les Etats-Unis qui ont emprisonné ses parents dans des camps de détention en Amérique. Là où cette série se démarque des BD classiques d'aviation, c'est que les 5 copains héros sont très loin d'être les fameux As du Pacifique dont la série a le titre. Ce sont de vrais bleus. Et outre leurs différentes simagrées, entre l'un qui se plaint sans arrêt comme une Sainte-Nitouche et l'autre qui se shoote pour éviter d'être handicapé par sa peur des avions, ils vont vite découvrir qu'ils sont bien trop inexpérimentés pour espérer survivre aux affrontements contre les Zéros japonais. Alors ils vont tenter d'improviser, comptant un peu sur leur chance et un peu aussi sur l'un d'entre eux, petit génie des maths, certes arrogant et coupé de la réalité mais qui a peut-être la solution pour réussir à abattre les avions ennemis en calculant correctement ses angles de tirs. Et puis il y a aussi le fait de prendre en même temps le point de vue inverse, celui des Japonais, non pas comme les détestables étrangers jaunes des vieux épisodes de Buck Danny par exemple, mais comme des soldats motivés et se soutenant mutuellement. Et surtout comme des pilotes bien plus doués que les jeunes recrues américaines, qui plus est dotés d'avions plus maniables donc plus dangereux. Pour une fois que les Etats-Unis sont présentés comme en infériorité technique, c'est plutôt original. Côté dessin, il est de bon niveau. Les paysages et les avions sont très réussis et agréables à regarder. Les personnages paraissent un peu raides et moins maîtrisés mais ils sont tout de même plutôt réussis. Et globalement, la mise en scène est bonne et la lecture très fluide. Le récit est léger, avec une bonne dose de gags basés sur la personnalité des 5 copains. J'ai d'ailleurs trouvé que le côté caricatural de certains d'entre eux manquait de subtilité, notamment le comportement très exagéré de Faust. Cette dose d'humour contraste de manière un peu surprenante avec le réalisme de la guerre telle qu'elle est représentée, et les morts parfois très sanglantes des soldats que les héros côtoient de près. La mixité de ton est parfois déstabilisante. Je suis curieux de voir la suite, pour constater si elle s'oriente davantage vers l'humour ou davantage vers l'aventure et l'action réaliste.

03/10/2019 (modifier)