Hôtel Noir

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une BD qui mêle dessins (les décors et la mise en couleurs sont d'Antoine Ozanam, les affiches sont de Bruno Lachard) et personnages en plasticine photographiés (les personnages ont été modelés par Bruno Lachard, photographiés par JPK et intégrés aux planches par ordinateur par Antoine Ozanam). L'histoire se passe dans un état totalitaire où un homme qui a participé à une révolution manquée ressasse son passé.


Dictatures et répression Paquet Photo et dessin

Dans un hôtel sordide, un homme se réveille auprès de sa compagne, une femme recherchée par les autorités, connue sous le surnom de "la Libératrice" pour sa participation à une révolution. Lui-même recherché, l'homme décide quand même de sortir prendre l'air pour échapper à la chaleur étouffante de sa chambre d'hôtel. Il repense à son passé, à l'échec de la rébellion menée jadis par son amante. Dans les rues, il s'aperçoit que la révolte gronde à nouveau... et apprend que la rumeur affirme qu'une fois de plus, c'est "la Libératrice" qui est à sa tête.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2002
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Hôtel Noir
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

20/01/2003 | Cassidy
Modifier


Par Cassidy
Note: 2/5

Que voilà un album étrange... Déjà, son look, qui rappelle à la fois McKean pour les décors et surtout, pour les personnages, "The Dark Eye" (un vieux jeu méconnu sur PC, inspiré des textes d'Edgar Poe) ou encore le clip "Sober" de Tool (bref, c'est vous dire si c'est gai et mignon), peut en rebuter plus d'un. Mais surtout, il m'a fallu la lire deux fois avant d'avoir l'impression de comprendre à peu près ce que ça racontait... c'est-à-dire pas grand chose. Or, moi, je suis sans doute vieux jeu, mais j'aime bien quand il y a une histoire, même basique, dans une BD, et pas seulement une succession de textes abscons. Là, à force de jouer la carte du mystère, du non-dit, l'auteur donne finalement l'impression qu'il n'avait rien à raconter. Alors, c'est pas que son bouquin soit inintéressant ; le mélange dessin+photos de figurines en pâte à modeler en fait une curiosité sur laquelle il vaut le coup de jeter un oeil, mais honnêtement, je n'ai pas du tout, du tout accroché. Signalons que le bouquin est fourni avec un CD-Rom de "making of" réalisé par La Berlue. La présentation est sobre mais élégante ; le contenu est un peu décevant (il n'y a aucune vidéo, pas d'interview des auteurs, que des photos et des dessins). La piste audio du CD, signée Tez und Jonaz Bering, est un morceau genre techno-indus assez naze.

20/01/2003 (modifier)