Au Temps de Botchan

Note: 2.78/5
(2.78/5 pour 9 avis)

Un gigantesque panorama de la littérature japonaise de l'ère Meiji, au début du Xxème siècle.à travers notamment la vie du plus célèbre poète et écrivain japonais contemporain: Natsume Sôseki (1867-1916).


1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale Biographies Ecritures Futabasha Le Japon historique Romanciers et Monde littéraire Seinen Taniguchi

Un gigantesque panorama de la littérature japonaise de l'ère Meiji, au début du Xxème siècle. Une époque charnière où le Japon découvre la modernité à travers la fascination pour le monde occidental. Jira Taniguchi et l'écrivain Sekikawa ont ainsi développé un cycle d'une richesse inouie, couvrant près de 1500 pages, à travers notamment la vie du plus célèbre poète et écrivain japonais contemporain: Natsume Sôseki (1867-1916). Ironie sociale, satire et fatalisme sont les traits principaux d'une vie et d'une oeuvre fidèlement retranscrite par la plume élégante de Taniguchi.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2002
Statut histoire Série terminée (réédition en cours) 5 tomes parus
Couverture de la série Au Temps de Botchan
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2003 | okilebo
Modifier


Par Canarde
Note: 2/5
L'avatar du posteur Canarde

Je me demande si je ne mets pas mes deux étoiles par snobisme? Pourquoi pas une seule finalement: j'ai lu le premier tome mais je n'ai pas réussi à finir le deuxième. C'est à dire que c'est instructif: cette époque du Japon où la culture occidentale et la culture traditionnelle se tirent la bourre... Mais c'est lent, introspectif et répétitif. Ce serait comme Proust en bande dessinée mais sans l'humour porté sur son milieu social (pas de Madame Verdurin, ni de baron à la fois homosexuel et homophobe), et sans la finesse d'analyse du comportement amoureux. Donc il ne reste pas grand chose pour vous tenir en haleine... Les dessins, aux traits uniformément fins, sans jamais de noir tranché, réalisent une ténuité à la limite de l'évanouissement... (restons snob!) Je pense qu'à tout prendre il vaut mieux l'emprunter à la bibliothèque pour avoir une idée de cette époque du Japon... et acheter tout Proust.

26/03/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

« Au Temps de Botchan » est un bon manga historique rempli de qualités, mais aussi de défauts. Je vais commencer par dire ce que j'ai aimé. L'histoire du Japon m'intéresse et particulièrement l'ère Meiji que nous présente cette oeuvre. Les affrontements politiques et les tentatives des Japonais pour vivre comme les occidentaux sont très passionnants selon moi. D'ailleurs, les moments du manga faisant références à ça sont ceux que je préfère. Il y a tout de même un gros défaut qui a un peu gâché ma lecture : les auteurs veulent trop nous montrer cette période de l'histoire japonaise. Ils citent souvent des écrivains ou des politiciens qu'on oublie immédiatement après. Ils changent aussi souvent de héros et c'est parfois un peu confus à suivre. Pour finir, il y a certains passages qui m'ont ennuyé. Ça reste quand même un manga divertissant à lire.

05/05/2008 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

C'est la première fois que je suis déçu par un Taniguchi. Mais il faut dire qu'il n'est pas au commande du scénario mais seulement au dessin (qui reste au demeurant très agréable). On est très loin d'oeuvre majeures comme Quartier lointain ou Le Journal de mon père qu'il produira par la suite ... Il est vrai que ce roman aux nombreuses références historiques nous plonge dans l'ère Meiji, où le Japon tourne la page sur son passé ancestral pour s'ouvrir à la modernité occidentale. C'est un aspect très intéressant du Japon. Alors pourquoi je n'ai pas aimé ? Rentrons concrètement dans le sujet... La narration m'a tout de suite semblé très fastidieuse. On a du mal à entrer dans l'histoire tant elle se compose comme un vaste fouillis. On part dans tous les sens avec de nombreux personnages et de nombreuses dates à retenir. Par ailleurs, les scènes manquent singulièrement de cohérence et sont trop hachées. Je m'intéresse réellement à l'histoire et à la société japonaises mais je n'ai pas aimé "Au temps de Botchan" car la lecture m'a paru indigeste. Or quand je lis une Bd, ce n'est pas pour ressentir un tel sentiment. A méditer ! :?)

22/08/2007 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne remplissais pas les critères majeurs préalables à la lecture de ce manga : je ne connaissais absolument pas ce livre qui s'appelle "Botchan" (c'est quoi comme bouquin ? C'est bien un bouquin d'ailleurs ?), je n'avais jamais entendu le nom de Natsume Sôseki et ce que je connaissais de l'ère Meiji, je le connaissais en partie grâce au film le Dernier Samourai : autant dire donc que je partais avec des bases bien vides pour lire un manga aussi précis et documenté que Au Temps de Botchan. Car ce manga est véritablement une thèse historique, ou du moins une biographie réelle, précise et très bien documentée d'un écrivain précis, à une époque donnée et dans un entourage réel et issu en partie de livres d'histoires. Et pourtant, autant je n'ai pas accroché à Kaze No Sho du même Taniguchi car j'ai été perdu dans la complexité et les références historiques nombreuses de ce manga-là, autant j'ai assez apprécié ma lecture de Au Temps de Botchan. Taniguchi a un dessin vraiment excellent et que je trouve très occidental en fait, autant dans son style que dans sa mise en page. J'ai donc d'autant plus de facilité et de plaisir à lire ce manga. Et Sekikawa et lui ont réussi à me faire pénétrer dans une époque dont je connaissais rien, avec une flopée de personnages historiques dont je ne connaissais rien et des anecdotes réelles et bien précises qui auraient eu tout lieu de me sembler rébarbatives si elles n'avaient pas été racontées avec talent. Ce manga est un manga historique, bourré de références et de personnages célèbres (célèbres du moins pour ceux qui s'intéresse de près à la littérature et la politique du début du 20e siècle au Japon) : il est donc très très loin d'une histoire d'aventure qui pourrait captiver le lecteur lambda. C'est un manga sérieux, très travaillé au niveau de la documentation, à même de passionner l'amateur d'histoire littéraire du Japon (d'où le conseil d'achat) mais qui pourrait sans aucun doute ennuyer lourdement quelqu'un à la recherche d'un simple manga de divertissement.

20/07/2005 (MAJ le 28/10/2007) (modifier)
Par Altaïr
Note: 3/5

Au temps de Botchan vous passionnera sans doute si vous vous posez des questions existentielles sur la littérature et si vous connaisez Sôseki sur le bout des doigts (je n'ai lu que le tome 1 de la série). Il faut au moins avoir lu "Botchan" pour s'interesser au propos. Malheureusement, peu de gens remplissent ces critères, du coup la lecture en est extrêmement indigeste, à la limite du compréhensible pour l'occidental qui ne possède quasiment aucune des références nécessaires à la compréhension de ce livre. Je pense que même pour un japonais, cette BD est difficile à comprendre sans un solide bagage littéraire et historique. L'impression globale pour le quidam est tout bonnement soporifique. Reste qu'on retrouve avec plaisir la narration de Taniguchi et l'époque de Meiji qui est véritablement fascinante, mélange de Japon traditionnel et d'occident "moderne". Pour qui s'intéresse un peu à la société japonaise et à son histoire, ce livre est une mine de renseignements qui justifie à mon sens une troisième étoile.

22/07/2004 (modifier)

Taniguchi et Sekikawa nous livrent ici une fresque historique du Japon à travers l'un de ses auteurs emblematiques. C'est beau, sensible, poétique, bref : que du bon. Mais ne connaissant pas l'auteur de botchan et n'ayant pas lu le livre, comme le lecteur francais moyen, cette oeuvre nous tient malheureusement à distance, et nous touche certainement moins qu'elle le fait au pays du soleil levant, et c'est bien dommage alors on se prend a rêver d'un Loisel qui conterait Proust (ou d'un Manara qui conterait Sade??)

16/06/2003 (modifier)
Par miya
Note: 5/5

>>Avis Tome 1 : Un vrai coup de cœur, en trois étapes. Un, la couverture et la qualité de l'édition m’ont immédiatement attiré le regard ; deux, le dessin de Taniguchi toujours aussi superbe ; trois, la lecture. Le rythme de "Au Temps de Botchan (vol.1 )" est lent. On prend le temps de faire connaissance avec les nombreux personnages. De s’habituer à la désillusion de Natsume Soseki, le personnage principal. Puis toujours lentement, le récit prend corps. On comprend mieux la désillusion de Soseki sur le présent et l’avenir du japon, sentiment partagé par grand nombre de ses contemporains. Le japon vit une période très importante de son évolution. Sous l’ère Meiji (1853 / 1945) le pays s’ouvre aux étrangers après des années d'isolement (sous la pression des Américains). Une partie de la population se trouvent confronté à un paradoxe culturel, du fait du choix d’accepter la modernité occidentale au détriment d’une culture ancestrale. Décision prise sous la peur d’être colonisé comme d’autre pays. C’est dans ce contexte historique et culturel que Natsuo Sekikawa met en scène l’histoire de Soseki et de ses amis dans un japon en pleine mutation. Le récit est construit par subtile imbrication de scène autour de l’écriture du roman de Botchan. Ecriture que Soseki entreprend comme une thérapie, entre rêve et réalité. Taniguchi et Sekikawa nous offre une lecture marquée par une ambiance nostalgique, une ambiance automnale. Le dessin proche de la ligne clair joue magnifiquement sur les nuances lumineuses. Les blancs très présents participe grandement à l’atmosphère si particulière du récit. « Au temps de Botchan » est une bande dessinée riche, poétique. Je conçois que sa lecture puisse laisser certains lecteurs sceptiques. On est de plus, loin de l’univers de « Quartier Lointain », mais l’émotion et le plaisir de lecture sont aussi intense.

12/01/2003 (modifier)

Tome 1 :
Ah... Voilà, j'hésitais à le poster celui-là, mais bon, puisque c'est fait... Ce manga, qui se veut littéraire (j'ai même vu ici ou là "le premier manga littéraire"...), dessiné avec talent par Taniguchi dont le style est ici tout de même quelque peu différent d'oeuvres comme "Le journal de mon père" ou "Quartier Lointain", m'a laissé dubitatif et quelque peu sceptique... Tout d'abord, le nombre des personnages est assez imposant, et ils sont difficiles à distinguer les uns des autres, ne serait-ce que par leurs noms... Ensuite par l'écriture même de cette oeuvre : les scènes sont souvent courtes, entrecoupées, hachées, s'intercalent les unes entre les autres. Et puis il faut bien dire que leur cohérence, leur à-propos et leur signification est parfois difficile (dans mon cas et pour l'instant parfois impossible) à trouver. Bref, j'ai trouvé "Au temps de Botchan" assez fouilli et incompréhensible, et de surcroît peu intéressant dans ses préoccupations : un écrivain qui écrit, bon ben voilà quoi... :( Alors bon... Tout le monde lui trouve plein de qualités, c'est qu'il doit en avoir, mais à 1ère lecture elles ne me sont pas vraiment apparues...
Tome 2 :
Bon, j'ai quand même voulu perséverer un peu, et mal m'en a pris. Ce second tome m'a quand même plus plu que le premier, mais j'ai eu un mal fou à le finir. Si les passages concernant Takuboku sont plutôt intéressants malgré le fait que le personnage ne soit aucunement charismatique, voire même qu'il soit plus ou moins antipathique, on se retrouve souvent soit dans de la comptabilité (j'ai emprunté tant de yens à untel, dépensé tant pour ceci et tant pour cela), soit dans un contexte historique incompréhensible : les personnages sont innombrables, avec des noms irretenables, les événements et dates sont complètement embrouillées (un an après ce qui s'était passé trois mois avant alors que pendant ce temps... j'éxagère à peine, c'est une horreur !), bref, c'est un vrai bordel. En fin d'album, une douzaine de pages (écrites) retracent la vie de Takuboku. Elles sont certes plus compréhensibles, mais du même niveau d'intérêt, c'est-à-dire dans mon cas proche de zéro. On remarquera tout de même que Takuboku présentait un aspect déplaisant de jalousie malsaine, lequel aspect ne transparaît pas dans l'album, possiblement à cause du dessin de Taniguchi, qui lui donne un aspect trop "sage". Certes l'album (l'objet) est beau et de bonne qualité, mais je vais arrêter là les frais. :(

09/01/2003 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

On connait surtout le Japon pour sa technologie , sa démesure et ses excès . D'ailleurs , Un peu à l'image de son homologue américain . Avec Le Temps du Botchan , on explore une nouvelle facette de ce grand pays : la littérature et ses écrivains . A travers un panorama de la société intellectuelle japonaise , les auteurs nous font suivre le parcours de Natsumé Soseki , grand écrivain du début du siècle dernier. Avec lui , on partage ses envies , ses rencontres , ses projets et ses ambitions . Le scénario de Sekikawa est suffisament convaincant pour attirer notre attention . Le japon vu sous cet angle a un je ne sais quoi d'innovant tant la lecture de ce réçit m'a parue feutrée et le ton pudique et généreux . Contrairement a ce que l'on pourrait penser , la narration n'est pas fastidieuse . Elle serait plutôt fluide avec une bonne dose d'humour en plus . La seule petite contrariété se situe dans les noms des différents protagonistes . Je vous avoue que l'on s'y perd un peu car tous les noms japonais se ressemblent donc il vaut mieux être bien concentré sur le sujet au sinon , on risque de décrocher et cela serait dommage . Ceci-dit , ce premier tome est la mise en place d'une fresque historique qui normalement contiendra 5 volumes . Chacun de ces tomes évoquera une tranche de vie de cette époque . Le dessin est évidament très convaincant mais il faut avouer que c'est un peu normal car c'est Jiro Taniguchi ( Quartier Lointain ) qui est aux commandes . Donc il est évident que l'on retrouve le même traît subtile que dans ces précédents albums . En résumé , je dirais que nous avons droit ici à une oeuvre riche , originale et interessante d'un point de vue intellectuel et culturel . Et même si je ne suis pas encore entièrement convaincu par l'histoire , je dirais que si vous avez le goût des nouvelles experiences , Le Temps du Botchan est un réçit ambitieux et qui mérite votre attention .

08/01/2003 (modifier)