Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Zibeline

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Quand on se retrouve, à huit ans, propulsée dans un monde inconnu… Une seule solution : se faire de nouveaux amis ! Une seule envie : retrouver sa famille !


Animalier D'un monde à l'autre

À 8 ans, Tannicia n’est pas du genre à se laisser dicter sa conduite ! Capturée pour servir de victime sacrificielle lors d’une cérémonie vaudou, elle parvient à s’échapper à travers le marécage brumeux qui entoure l’antre des sorciers, un piège fangeux qui l’engloutit peu à peu. Tandis que l’eau boueuse s’infiltre dans ses poumons, elle songe à ses parents, à son grand frère Badou et à son cher Wawa, son oryctérope apprivoisé... Quand elle reprend ses esprits, le marécage a fait place à un monde étrange, peuplé d’humanoïdes à têtes d’animaux. Tannicia comprend rapidement que la route qui la ramènera chez elle risque d’être longue et semée d’embûches...

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Mai 2019
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Zibeline
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

22/05/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je suis partagé vis-à-vis de cette BD. Pour commencer, le pitch est un peu banal. Hormis une rapide introduction mettant en scène une héroïne africaine et un contexte de vaudou, ce qui est un peu original, on oublie cela très vite pour ensuite passer à une histoire classique de passage d'un monde à l'autre et d'une enfant courageuse qui va se faire de nouveaux amis et parcourir cet univers parallèle à la recherche du chemin pour revenir chez elle, non sans être confrontée à différentes péripéties dans ce monde fantastique. Le dessin d'Aouamri qui m'avait épaté sur le tome 2 de La Quête de l'Oiseau du Temps - Avant la Quête est très bon mais moins fin que pour ce dernier. Son encrage assez épais associé à des cadrages souvent serrés donnent une impression de légère claustrophobie, et d'un peu de frustration aussi. J'apprécie les personnages qui accompagnent l'héroïne davantage que celle-ci. Eux sont assez attachants et sortent des sentiers battus, tandis qu'elle est un peu trop agressive et agaçante comme gamine. Quant à l'histoire, elle est sympathique mais un peu trop bavarde à mon goût. Je ne sais pas si un récit avec autant de dialogues saura séduire le public qu'elle vise, car pour le reste l'intrigue est un peu trop enfantine pour les adultes. Impression mi-figue mi-raisin pour moi. J'attends une suite pour voir si mon opinion deviendra davantage positive car ce serait dommage de gâcher le talent de dessinateur d'Aouamri.

27/12/2019 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue Boy

Le premier tome de cette sympathique BD jeunesse aux faux airs de conte africain comporte beaucoup d’atouts, ne serait-ce que par son démarrage sur des chapeaux de roues, qui du coup réussit à happer d’emblée le lecteur dans cette folle aventure. Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance. Bien que talentueux dans sa vivacité, le trait franco-belge n’est pas ce qu’on a vu de plus inventif mais cela fonctionne parfaitement ici. Mohamed Aouamri a du talent, ce n’est pas pour rien qu’il a été repéré par Loisel et Le Tendre pour la réalisation du 6e tome de La Quête de l'Oiseau du Temps. Quant aux personnages de cette série « mi-animalière », ils sont très vite attachants. La gouaille et la personnalité de Tannicia-Zibeline font le reste. Le scénario, co-écrit par Régis Hautière – qu’on ne présente plus – et Régis Goddyn, écrivain de fantasy dont c’est ici la première incursion dans la BD, est bien ficelé, sans temps morts. Et l’air de rien, on est en présence d’une parodie plutôt subtile du pouvoir, où des gorilles imposants mais un peu bêtas sont faits rois par des intrigants de la pire espèce, qui les remplacent à volonté dès lors que leurs marionnettes de monarques ne semblent plus faire l’affaire. C’est futé, moderne et cela pourra plaire autant aux enfants qu’aux adultes. L’album se conclut sur le journal des aventures de Zibeline, rédigé de façon manuscrite et agrémenté de croquis – on se dit alors que cette petite fille dessine merveilleusement bien, mais que son style est tout de même un peu trop proche du dessinateur de l’histoire… Cela ne sera pas une raison suffisante pour bouder cette histoire, qui sans aucun doute, procurera du plaisir à ses jeunes – et moins jeunes – lecteurs. Le prolifique Régis Hautière est une valeur sûre (Aquablue, La Guerre des Lulus, Abélard…), et Mohamed Aouamri un dessinateur accompli. Après avoir dévoré cette aventure pleine d’humour sur les plages –on pourra s’impatienter de rejoindre « l’autre rive » avec le deuxième tome.

12/07/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Zibeline nous propose un récit assez classique dans lequel une jeune fille vive et espiègle va se retrouver projetée dans un monde parallèle grâce à un objet magique. Ce genre de point de départ, déjà souvent vu par ailleurs, augure d’une série riche en rebondissements, pas prise de tête, destinée aux jeunes lecteurs, propice à des décors féériques et à des personnages caricaturaux. Et, honnêtement, j’ai eu droit à tout cela. Le récit est agréable à suivre –à défaut de surprendre-, les personnages sont très typés, le dessin est agréable et facile à lire, Zibeline est attachante, le mystère est au rendez-vous-même si tout cela reste basique. Du coup, cet album est une bonne entrée en matière pour une série qui doit encore grandir (surtout du point de vue de l’intrigue centrale mais l’humour mériterait d’être plus présent, lui aussi). Lecture conseillée aux jeunes lecteurs (entre 8 et 12 ans dirais-je), et plus si affinité même si, à titre personnel, j’attendrais le deuxième tome pour voir si ce récit va réussir à prendre de l’ampleur ou non.

22/05/2019 (modifier)