Dans la tête de Sherlock Holmes

Note: 4/5
(4/5 pour 22 avis)

Une enquête de Sherlock Holmes mais vue du point de vue du célèbre détective et non plus de celui du Dr Watson


Ankama Best-of des 20 ans du site Consensus sur une BD Ere Victorienne Le cerveau Les prix lecteurs BDTheque 2019 Londres Sherlock Holmes et cie

Le Dr Herbert Fowler a été retrouvé au matin dans une rue de Londres, blessé et en état de choc. Ses propos décousu et son amnésie ont attiré l'attention du détective le plus réputé de Londres, Sherlock Holmes. Des traces d'une poudre suspecte sur les vêtements de la victime ainsi que la présence dans une de ses poches d'un ticket de spectacle bien particulier donnent à penser à Sherlock Holmes. Le Dr Fowler n'est pas une victime isolée, d'autres Londoniens ont disparus. Serait ce lié a un spectacle de magie à l'affiche au même moment

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mai 2019
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) 2 tomes parus
Couverture de la série Dans la tête de Sherlock Holmes © Ankama Editions 2019

12/05/2019 | sloane
Modifier


Par Seube
Note: 4/5
L'avatar du posteur Seube

Je serai du même avis et porterai la même note que les précédents aviseurs. Voilà 2 BD que nous avons plaisir à voir et à saisir. Toute cette mise en page, en plus d'être esthétiquement très belle, permet d'étendre le terrain de jeu de cette enquête. Rarement un titre de BD n'a aussi bien porté son nom : nous pénétrons véritablement dans l'esprit méthodique et sans faille de Sherlock Holmes. Tout est parfait, chaque indice est exploité à un moment donné, les connexions se font au fur et à mesure. Bref, on se plaît à suivre tout cela et on peut prendre le temps de découvrir tous les menus détails que comportent les planches. Le dessin en lui-même est également vraiment nickel. L'histoire reflète le cerveau de Sherlock Holmes : aucune bavure, aucun écart, aucune incohérence. Chaque scène compte et le fil directeur n'est jamais perdu de vue. On est vraiment dans l'enquête de la première à la dernière planche. C'est tout ce qui compte ici! Donc pour les fanas du genre, vous serez servis. Toutes ces qualités m'entraînent vers un paradoxe qui se traduit par un reproche général : c'est "trop" parfait. Il manque un peu de subjectivité pour être pleinement conquis. Alors qu'on se trouve dans la tête du plus grand détective de l'histoire de la littérature, je vois trop de distance entre le lecteur et les personnages. C'est hyper ludique et génial à feuilleter du début à la fin, mais cela donne un ensemble un peu trop "scolaire" à mon goût. On peut difficilement faire plus linéaire comme récit, ça va toujours dans le bon sens! C'est une affaire de goût, je dois préférer les chemins tortueux et les non-dits. Enfin, je me place aussi dans le camp des aviseurs dubitatifs sur la suite: il faudra réussir à utiliser de nouveaux artifices visuels pour le prochain cycle, sinon on risque de perdre les délices de l'originalité graphique. Mais bon, un super moment à passer, on en prend plein les mirettes et le scénario n'a pas à pâlir. A lire!

14/04/2022 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Brillant ! Que voilà une bien chouette série, sans fausse note, et qui parvient à contenter les yeux et l’esprit du lecteur. En effet, on a là une intrigue/enquête conclue en deux tomes, avec une narration fluide, qui rend hommage au personnage de Sherlock Holmes, son univers et ses « méthodes ». S’il n’y avait que cela, ce serait déjà bien, mais juste sympathique (l'enquête en elle-même n'est pas non plus hyper originale). Oui, mais voilà, la façon dont cette histoire nous est narrée sort de l’ordinaire, et les auteurs font preuve là d’une grande originalité. En effet, comme l’indique le titre de la série, nous sommes dans le cerveau du célèbre détective, et nous suivons, dessin en coupe et machineries à l’appui, l’évolution des géniales déductions en temps réel. Le procédé est amusant, et donne un intérêt supplémentaire à cette histoire. Le lecteur se voit donner les cartes, est encouragé à se mettre sinon à la place, du moins « dans le cerveau » de Sherlock, est souvent pris à partie (on lui demande de regarder de telle manière une scène, de plier des pages, etc.) : une sorte d’histoire dont vous êtes le héros par procuration. Choix narratif d’autant plus payant que le travail éditorial d’Ankama est excellent, que la mise en page appuie à fond et judicieusement les partis pris scénaristiques : c’est très beau et très réussi là aussi (déjà, la belle couverture à trou – procédé déjà employé par Dahan pour Psycho-Investigateur (Simon Radius)). Bref, on retrouve Sherlock, notre brillant détective en intellectuel vantard et méticuleux, sûr de sa force déductive, accompagné de Watson, son ami et médecin, mais aussi public/cobaye/candide/faire-valoir, dans une histoire abracadabrantesque mais tellement bien mise en image qu’on en oublie le côté improbable (l’enchainement des révélations et de leur réalisation est parfois « too much », mais cela donne un certain charme d’humour suranné, un grotesque qui couronne cette histoire menée de mains de maitres). Note réelle 4,5/5.

14/03/2022 (modifier)
L'avatar du posteur gaspardfait

Je recommande grandement de la lire pour la qualité visuelle et le génie inventif de l'illustration: la forme des cases de la BD fait partie intégrante de l'histoire. A chaque page qu'on tourne, on nous offre de petites surprises visuelles très ingénieuses. Lecture très satisfaisantes. J'ai cependant moins accroché à l'intrigue de l'enquête, que je trouve un peu balourde: les motivations et la méthode employée par le criminel sont très alambiquées. Je l'ai donc lue avec un peu de distance, comme on admire un beau livre, et non en étant vraiment emporté dans l'enquête. Mais ça valait quand même le coup ! Pour ce qui est de la fiabilité du personnage de Sherlock à l'œuvre originelle de Conan Doyle, je lis dans les autres avis qu'elle est notable et qu'on prend du plaisir à voir un Sherlock très fidèle à lui même. Je n'ai jamais lu de Sherlock Holmes et je suis donc certainement passé à côté de ces détails.

13/03/2022 (modifier)
Par Josq
Note: 4/5
L'avatar du posteur Josq

Acheté grâce à un libraire qui était sans nul doute un proche parent du senhor Oliveira de Figueira de Tintin, je n'étais pas bien sûr d'apprécier cette étonnante bande dessinée. La faute à un dessin qui, s'il ne semblait pas d'une grande laideur, ne m'attirait pas outre mesure, avec son trop plein d'angles et sa stylisation qui me semblait moyennement coller à l'atmosphère victorienne, normalement toute en élégance et en fioritures. Je maintiens la partie de mon jugement sur le décalage entre le style graphique et l'ambiance du XIXe siècle, mais malgré cela, le dessin de Benoît Dahan fonctionne bien. On s'y habitue vite et il crée une atmosphère un peu déjantée, qui nous permet de ne pas prendre cette histoire pour plus que ce qu'elle n'est : une fantaisie qui pastiche Conan Doyle sans jamais prétendre à l'égaler. Et pourtant, Benoît Dahan et Cyril Lieron pourraient légitimement avoir cette prétention, car ces deux tomes nous fournissent véritablement tout ce qu'on attend d'une nouvelle ou d'un roman signé Conan Doyle. On retrouve le Sherlock Holmes originel avec un plaisir immense, tout est là pour faire de ce Ticket scandaleux une véritable affaire imaginée par l'auteur initial. Le procédé consistant à nous immerger dans la pensée de Sherlock Holmes relève à mon avis plus souvent de la poudre aux yeux que d'un véritable procédé narratif utile à l'intrigue, mais il donne une dimension extrêmement ludique au récit grâce à une inventivité visuelle assez prodigieuse, et finalement, ce n'est pas plus mal. La fiction reste traditionnelle grâce à suffisamment de cases classiques, mais est rehaussée par les scènes de réflexion où l'on visite la mansarde du détective (c'est-à-dire son cerveau). A la manière de ce qu'un Guy Ritchie a pu faire au cinéma, les auteurs s'amusent à souligner le récit avec de grands effets de mise en scène, mais ça passe mieux en bande dessinée, et met en valeur la dimension très "casse-tête" du récit sans jamais qu'on ne perde le fil, clairement matérialisé sous nos yeux à chaque page. Tout n'est pas parfait, certains effets de montage sont moins habiles que d'autres (plier les pages, regarder par transparence : dès qu'ils mettent la consigne, je trouve l'effet gratuit et un peu excessif), mais la plupart d'entre eux fonctionnent réellement, et on se prend bien au jeu, en cherchant à comprendre où va nous mener cette rocambolesque affaire. Si le premier tome est une parfaite réussite, le deuxième était attendu avec anxiété, car c'est lui qui allait nous montrer si les auteurs maîtrisaient leur histoire jusqu'au bout. Et la réponse est heureusement un grand oui ! Le deuxième tome relève brillamment le défi du premier, même si je l'ai trouvé légèrement inférieur au premier, la faute à un récit qui verse plus dans l'action et laisse donc moins de place aux jeux de déductions fascinants du détective. Néanmoins, la manière dont les fils se dénouent et le climax sont à la hauteur. Même si la révélation du pourquoi du comment est tout de même un peu rocambolesque, c'est bien dans le ton de la saga, et on imagine bien Conan Doyle imaginer un dénouement aussi absurde et cohérent, très britannique dans le style. Le seul défaut du tome 2, c'est que, du coup, la grande place laissée à l'action fait que le récit se lit pas mal plus vite que le tome 1 et qu'on prend moins de temps à arriver au bout d'une histoire complexe mais qui a toutes les apparences de la logique et de la cohérence. C'est trop rapide, mais c'est toujours aussi bon, et ça fait plaisir de voir que ces deux tomes forment un véritable tout, très uni et très réussi, qui ne verse jamais dans la facilité ou le fan service gratuit. Un vrai plaisir de lecture pour tout bédéphile et tout amateur de Sherlock Holmes. Bref, parfois, on fait bien d'écouter les vendeurs qui nous chargent les bras et nous déchargent le portefeuille !

25/09/2020 (MAJ le 17/01/2022) (modifier)
L'avatar du posteur Tomdelapampa

Tout a été dit par mes prédécesseurs, mais allez zou un autre 4 étoiles pour ne pas déroger à la moyenne. C’est brillant, ludique, inventif ... on prend un plaisir fou à la lecture. Une histoire maîtrisée, avec sa part de mystère et une conclusion très satisfaisante. Un dessin sans faute, typé et détaillé, une mise en page superbe. ET surtout une narration Originale et Magique qui donne toute la saveur à l'œuvre. Bref une réussite de bout en bout. Bravo aux auteurs.

06/01/2022 (modifier)
Par Yannis
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yannis

J'ai découvert la BD à "Quai des bulles" en octobre dernier, même si j'en avais entendu parler auparavant. La couverture attire l'oeil tout de suite, et c'est sans doute l'une des plus réussies cette année. Après lecture et en attendant la suite et fin de cette enquête, on est happé par cette aventure du célèbre détective, et on retrouve l'esprit Sherlock Holmes. La mise en image et en page ingénieuse renforce l'immersion dans l'enquête. Hâte de découvrir la suite... MAJ après le tome 2 La qualité du premier tome se retrouve dans ce second. On a toujours le même plaisir à suivre le raisonnement de Holmes et de découvrir tous les détails visuels qui font avancer l'enquête et amènent doucement mais sûrement vers la résolution. Seul petit bémol : les motivations du coupable, un brin bavardes à la fin. Lorsque j'avais échangé avec les auteurs à QDB 2019 ils avaient évoqué la possibilité d'une suite avec des enquêtes sur un seul tome, à condition d'avoir de bonnes idées. Je suis curieux de voir s'ils sont capables de produire une seconde enquête de qualité et en trouvant de nouvelles idées visuelles. Si oui je passerai ma note à 5/5

29/02/2020 (MAJ le 05/01/2022) (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est clairement une bande dessinée à lire si on est fan de Sherlock Holmes ! La mise en page est inventive et très bien maîtrisée. Les auteurs utilisent le médium de la bande dessinée à son plein potentiel et la manière dont sont représentées les réflexions de Holmes serait impossible dans un médium non-visuel. En plus, l'histoire est vraiment prenante. J'avais un peu peur au début de tomber sur une de ces bandes dessinées où les auteurs ont mis tout leur talent dans un concept et oublié le contenu, mais non, dès les premières pages j'ai trouvé que le récit était captivant et plus on avançait dans l’enquête de Holmes, plus j'avais envie de découvrir ce qui allait se passer ensuite ! Le dessin est très bon et l'univers de Sherlock Holmes est bien respecté. J'adore que les auteurs montrent que Watson est aussi capable de faire des résonnements intelligents, j'en ai un peu marre de ces adaptations qui le traitent comme un idiot. Bref, j'attends la suite avec impatience ! xxx La suite est aussi bonne que le premier et j'ai trouvé que les révélations sur la motivation du méchant était bien maitrisé. J'avais peur que le récit devient moins captivant une fois qu'on sait la solution au mystère comme c'est le cas avec pleins de récits policiers, mais non cela reste captivant du début jusqu'à la fin. Le coté 'jeu' du récit est toujours aussi amusant. Un must !

04/03/2020 (MAJ le 04/01/2022) (modifier)
Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Quand j'étais au collège, nous avions eu un devoir en classe de Français consistant à raconter un extrait d'histoire de Sherlock Holmes consistant à lui faire deviner plein de choses sur une personne en quelques instants à peine simplement sur la base des indices qu'il pouvait glaner en l'observant. Nous nous étions tous amusés à imaginer des indices parfois incongrus sur les vêtements et le corps de la personne et les déductions logiques que le fameux détective en tirait. Eh bien, c'est ce concept qui est poussé ici à la perfection dans cette superbe BD pour une enquête complète, parfaitement construite et satisfaisante. De manière ludique, claire et très originale dans la forme, les auteurs nous plongent au cœur de l'enquête et de l'esprit de Sherlock Holmes. Ils nous montrent clairement comment il repère, catalogue et classe ses fines observations, comment il les agence avec ses connaissances érudites, les combine et débrouille peu à peu l'écheveau de la vérité jusqu'à lever enfin totalement le voile d'un mystère qui serait resté insondable sans cela et qui parait pourtant tellement logique quand on suit le fil de sa pensée. La mise en forme des planches est la grande force de cette BD. Le travail sur la narration visuelle est impeccable, permettant de combiner des pages pleines d'informations, une lecture parfaitement fluide et des dessins de toute beauté, fourmillant de détails et d'idées originales et amusantes. Sur tout un diptyque, il n'y a eu qu'une unique double planche où j'ai hésité un peu dans l'ordre de ma lecture ; le reste a coulé comme de l'eau de source. La lecture est en même temps ludique car le lecteur se prend très vite au jeu et s'amuse lui aussi à voir s'il aboutit aux mêmes conclusions pleines d'intelligence du personnage sur la simple base des éléments qui lui sont offerts. C'est l'esprit même de Sherlock Holmes, au sens de l'âme de son personnage et de ses enquêtes, qui est sublimé ici dans un écrin de perfection graphique et narrative.

04/01/2022 (modifier)
Par karibou79
Note: 4/5
L'avatar du posteur karibou79

4.5 Sincèrement, ce diptyque est devenu pour moi une référence pour la BD d'enquête. Les auteurs se sont fait la main avec le Psychoinvestigateur ont doublé la mise et tout raflé. La mise en page l'expression "suivre le fil" est un déroulé de trouvailles pour suivre la résolution d'une enquête dans l'esprit du plus fameux détective. Les auteurs sont passionnés de l'oeuvre de Doyle, les remarques et manières de Sherlock sont parfaitement en adéquation avec celui des enquêtes d'origine. (on prend alors plaisir à remarquer par exemple un livre de cosmologie traînant dans une poubelle.) L'histoire est brillante et le matériel la sert parfaitement: les couvertures se superposant, la type de papier et sa couleur... rien n'a été laissé au hasard pour que le lecteur plonge dans le XIXème siècle. Les explications des tenants et aboutissants sont peut-être un peu trop longues et trop détaillées avec un côté moralisateur peut-être influencé par les préoccupations actuelles. Mais bon, c'est largement pardonné au vu du plaisir que nous ont offert ces 2 passionnés. Reste à voir si le concept peut tenir sur la durée. Relevé ce défi est tout ce que je leur souhaite.

24/12/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Calimeranne

Quel plaisir d’avoir entre les mains un ouvrage d’aussi belle facture, et quel plaisir de constater que le contenu est largement à la hauteur de son écrin ! A mon sens, si la bande dessinée a été inventée c’est pour que ce genre d’ouvrage puisse voir le jour. On n’est pas ici en présence d’une énième adaptation des aventures du célèbre détective ; les auteurs semblent avoir réfléchi à ce que la bande dessinée pourrait apporter aux enquêtes de Sherlock, et tout au long de l’album ils utilisent au maximum le potentiel de la bande dessinée. Cela m’a rappelé par certains aspects l’excellente série Julius Corentin Acquefaques. La couverture à elle toute seule est déjà une franche réussite, et ne peut que donner envie de se plonger dans la bande dessinée. Une fois celle-ci ouverte, il est difficile de la lâcher, tant on prend plaisir à suivre les méandres du cerveau de Sherlock, à pénétrer au plus profond de son palais mental et à suivre le fil rouge de ses déductions. Chaque planche est un véritable régal pour les yeux, que ce soit par le découpage de toute beauté ou par la qualité du dessin, très stylisé et qui colle parfaitement à l’ambiance victorienne merveilleusement bien rendue. On sent qu’aucun détail n’a été laissé au hasard, à l’image du papier utilisé (l’ouvrage semble imprimé sur du papier vieilli, nulle place pour du papier glacé blanc, ce qui renforce l’ambiance recherchée). A noter qu’il s’agit d’une histoire inédite et non pas l’adaptation d’un récit d’Arthur Conan Doyle ; il faudra attendre la sortie du tome 2 pour se faire un avis plus précis de l’histoire, mais le tome 1 promet une suite intéressante. Assurément un de mes coups de cœur de 2019, je suis ravie qu’il soit sélectionné à Angoulême dans la catégorie polar. --- La lecture de ce second tome, précédé d'une relecture du premier, n'a fait que confirmer tout le bien que j'en pensais. Les mises en page, véritables trésors d'ingéniosité, sont encore une fois splendides, et l'histoire se conclut bien. Je ne peux que continuer à recommander chaudement ces deux albums !

25/01/2020 (MAJ le 13/12/2021) (modifier)