L'Heure du loup

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Un recueil de rêves.


La BD au féminin Rêves

En bande dessinée, le récit de rêve, forme cousine et obscure de l'autobiographie, est un exercice probablement au moins aussi périlleux que le récit de la vie diurne. Avec cet imposant recueil de rêves, Rachel Deville réussit ce tour de force de proposer une transposition aussi personnelle qu’universelle d’une vingtaine de cauchemars tout aussi denses que narratifs. Son traité au crayon charbonneux, ses mises en pages dilatées et le minimalisme du personnage de la rêveuse font que nous accomplissons l’expérience rare de rentrer dans l’inconscient onirique et angoissant de son auteur. Peu d’ouvrages seront parvenus à marier ainsi rêve et bande dessinée, qui font pourtant bon ménage, depuis Le Cheval blême de David B, jusqu’au récent Rêveur captif de Barthélémy Schwartz. L’Heure du loup, réalisé à la Maison des auteurs d’Angoulême, est le premier livre en France de Rachel Deville, dont l’ouvrage Lobas était paru en 2007, directement en espagnol chez Sinsentido. Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Février 2013
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série L'Heure du loup
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

13/04/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai été un peu perdu au début en lisant cet album parce que je ne comprenais pas trop oû l'auteure voulait en venir. Il a fallut que j'ailles lire le résumé de l'album sur le site de l'éditeur pour me rendre compte que l'album portait sur les rêves (enfin, surtout les cauchemars) de l'auteure. Il y aurait pu mettre une préface dans l'album pour expliquer le concept. On a donc droit à une suite d'histoires qui n'ont pas de lien entre elles hormis le fait que c'est ce que l'auteure a rêvé et évidement il ne faut pas chercher de logique dans les rêves donc le déroulement de plusieurs des histoires est bizarre. Personnellement, j'aime bien apprendre ce que les autres rêves et donc j'ai eu un certain plaisir à lire cet album même si certains récits tombent à plat et que globalement ce n'est pas palpitant à lire. J'ai bien aimé le dessin et je trouve que le noir et blanc va très bien pour illustrer un cauchemar. En gros, un album pour les amateurs de bande dessinée concept qui sorte de l'ordinaire.

13/04/2019 (modifier)