VilleVermine

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Angoulême 2019 : Fauve polar SNCF Polar futuriste et un brin fantastique qui nous conte une enquête du détective Jacques Peuplier.


Angoulême 2019 : les gagnants ! Angoulême : récapitulatif des séries primées

Pendant qu'un homme ailé ( des ailes de mouche) rôde en vile un jeune garçon détruit un vieux transistor. Jacques Peuplier détective récupère les objets du quotidien et les répare, il faut dire qu'une fois en état de marche il peut communiquer avec eux. Jacques Peuplier enquête bientôt sur la disparition de la fille de la reine des bas-fonds, mais de mystérieux hommes mouches rôdent.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Octobre 2018
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série VilleVermine
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

21/02/2019 | sloane
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série se démarque par quelques idées originales dans ses éléments et ses personnages, mais son intrigue en elle-même ne m'a pas plus enthousiasmé que cela. J'ai aimé son graphisme simple mais clair et détaillé. Il me rappelle celui de Brüno par son trait mais avec un souci plus présent du détail qu'on retrouve notamment dans les représentations de la ville et des différentes machineries. J'ai aimé l'idée de son héros qui entend et parle aux objets, comme une sorte de petite malédiction dont il a su tirer les avantages. Et le personnage lui-même est plutôt sympathique avec son côté solitaire, un peu rugueux et très costaud. J'aime bien aussi l'idée de cette ville un peu étrange, de ses créatures volantes au cœur de l'intrigue et de ce que le méchant en fait. Ça sort un peu des sentiers battus et ça donne une âme à la série. Mais au-delà de ces originalités, le déroulement du scénario lui est plus basique. On a un enquêteur qui va se retrouver malgré lui au cœur d'une machination qui le dépasse, un gamin des rues énergique qui va l'y retrouver par un autre chemin, un méchant de type un peu savant fou et les serviteurs fantastiques qu'il s'est créé pour ourdir ses plans machiavéliques, une prisonnière, etc... Et finalement, l'action en elle-même diffère peu de récits d'aventure pour la jeunesse assez classiques. Ça n'a rien de désagréable. C'est même une lecture sympathique et divertissante. Mais je ne suis pas complètement tombé sous son charme.

19/04/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

De tous les albums primés à Angoulême cette année, cet album est celui qui m'intéressait le plus vu que j'avais lu des bonnes critiques sur internet et que j'aime bien le polar. Ce polar est particulier puisqu'il met en vedette un détective qui a le don de parler aux objets ce qui l'aide beaucoup dans ses enquêtes. Il n'est d'ailleurs pas le seul personnage un peu loufoque du récit. Ce que j'ai aimé est que le ton était tout de même sérieux et que cela marche. On ne tombe pas dans un récit absurde avec un humour lourdingue. Il y a certes un peu d'humour, mais ce qui est surtout mis en avant est une enquête dans une ville un peu malsaine. Le scénario est prenant, le dessin est pas mal et le découpage est excellent. Un polar qui sort un peu de l'ordinaire et qui va plaire aux amateurs du genre. L'album se termine avec un cliffhanger qui me donne envie de lire la suite ! J'espère que ce deuxième tome sera au même niveau que le premier.

25/02/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur sloane

Voilà du lourd! VilleVermine, T1: "L'homme aux babioles". Déjà le titre est tout un programme, alors pour ce récit réalisé par Julien Lambert il va vous falloir revoir certaines de vos certitudes pour une enquête un brin loufoque dans les rues de VilleVermine. Cette cité c'est un poème, mais immonde, sale, les habitants y survivent grâce aux vols et à toutes sortes de trafics. Le héros c'est Jacques Peuplier un détective un peu particulier, genre balèze taiseux; son boulot, retrouver des objets du quotidien qui ont été perdus ou volés, facile pour Jacques puisqu'il possède un don bien étrange à savoir celui de communiquer avec les dits objets qui deviennent ainsi ses indics. Tout cela est bien joli mais ne nourrit pas forcément son homme aussi Jacques doit il s'atteler à une nouvelle mission, retrouver le fille de la reine des bas-fonds qui a été enlevée par de mystérieux hommes mouches pour le compte d'un savant forcément fou. Dit comme cela vous vous dites que l'auteur aime à fumer plus que la moquette à l'occasion et peut être n'avez vous pas tort. Ce premier tome est un peu foutraque mais dans le bon sens du terme, c'est un délire assez jouissif: des hommes mouches qui volent, un savant fou, des libellules pourchassées, un chat Mauvais poil et bien sûr des objets qui communiquent avec le héros. Que du normal quoi! A vrai dire il y longtemps que je n'avais pas lu une BD qui sache utiliser à ce point et avec un tel brio cet espèce de non sens mais qui sait toujours retomber sur ses pieds car au bout du compte c'est l'enquête qui prévaut. Le graphisme lui aussi sort des sentiers battus et il fait son petit effet. Voilà donc un premier tome tout ce qu'il y a d'original dont j'attends la suite et fin avec impatience et dont je n'hésite pas à faire mon coup de cœur de ce début d'année.

21/02/2019 (modifier)