Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Dog End

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Afin d’assurer la protection d’une jeune fille de 14 ans coincée dans une guerre de succession entre clans mafieux et autres puissants conglomérats, le sérieux inspecteur Hatori se voit contraint de collaborer avec le fantasque Kurômaru Wakatsuki, un tueur légendaire, connu dans le milieu sous le nom de « Black Dog ».


Seinen Shogakukan Tueurs à gages

Afin d’assurer la protection d’une jeune fille de 14 ans coincée dans une guerre de succession entre clans mafieux et autres puissants conglomérats, le sérieux inspecteur Hatori se voit contraint de collaborer avec le fantasque Kurômaru Wakatsuki, un tueur légendaire, connu dans le milieu sous le nom de « Black Dog ». Ce duo mal assorti parviendra-t-il à s’entendre suffisamment pour tirer la jeune Mana des griffes de la horde de tueurs lancés à ses trousses ?

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Octobre 2018
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Dog End
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

29/11/2018 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Grosse déception au final que ce manga en 5 tomes. J’ai bien aimé les deux premiers tomes. L’histoire et les personnages sont très classiques. Pour l’histoire, on a une fille à défendre, une clé à trouver et grosso modo, c’est tout (mais bien assez pour ce genre de manga de pur divertissement). Quant aux personnages, il s’agit d’un flic psychorigide, d’un tueur désinvolte mais surdoué, de la pauvre orpheline à protéger… et de tueurs à gage aux techniques des plus improbables (+ quelques rôles secondaires qui s’ajouteront au fil des tomes). Les deux premiers tomes installent bien l’histoire, développent les relations entre les différents personnages et proposent quelques scènes d’action totalement débiles mais divertissantes. Le tome 3 marque un certain recul, comme si l’auteur ne savait déjà plus quoi raconter. Et l’apparition de planches « bonus » ne fait que me conforter dans mon idée tant elles sont là pour meubler le vide. Mais que dire des tomes 4 et 5 ? Le tome 4 ne propose que de longs et ennuyeux combats. Les enjeux deviennent de plus en plus nébuleux et le tome 5 -qui conclut la série- se traine et parvient à être très confus malgré la simplicité du synopsis de départ. Côté dessin… bah c’est du manga. J’ai vu pire mais j’ai vu mieux. Les personnages sont bien typés, les décors sont tracés à l’aide de lattes et d’équerres. C’est très lisible, pas toujours logique dans les scènes d’action (mais faut-il chercher une quelconque logique dans une scène d’action dans un manga ?), pas désagréable mais pas du genre à me faire m’arrêter sur une planche en me disant « waouhh, que c’est beau !! » (non, même quand l’auteur nous gratifie de décolletés profonds et de seins surdimensionnés). Donc, voilà, ça aurait pu être un chouette divertissement de type vide-cerveau, mais pour moi ça part en couille à partir du tome 3.

29/11/2018 (MAJ le 05/11/2019) (modifier)