Grave - Les Contes du cimetière (Shadows on the Grave)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les Contes du Cimetière reprend le format d'histoires courtes fantastiques ou d'horreur, chacune d'elles présentée par un hôte, dans la lignée de l'Oncle Creepy et du Cousin Eerie !


Dark Horse Comics L'horreur en bande dessinée Richard Corben

De son titre original Shadows on the grave, cette série a été publiée entre décembre 2016 et septembre 2017 aux États-Unis en huit « comics » de 32 pages. Elle a été créée en référence aux séries que Richard Corben lisait, enfant, comme les Contes de la Crypte et autres magazines devenus classiques de l’éditeur défunt EC Comics. On y retrouve également l’esprit des magazines cultes Creepy & Eerie, publiés à partir des années 1960, auxquels, jeune adulte et artiste, Richard Corben envoyait ses travaux en espérant y être publié (ce qui fut fait, ses œuvres ayant été rassemblées dans les éditions Eerie et Creepy Présentent Richard Corben, 2 volumes chez Delirium). Quasi entièrement réalisée en noir et blanc et niveaux de gris, Grave, Les Contes du Cimetière reprend comme ses illustres références, le format d’histoires courtes fantastiques ou d’horreur, chacune d’elles présentée par un hôte, dans la lignée de l’Oncle Creepy et du Cousin Eerie !

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Septembre 2018
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Grave - Les Contes du cimetière
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/11/2018 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une oeuvre inédite de Richard Corben qui ressort du placard pour le plus grand plaisir des fans. En vérité, il y a deux ouvrages dans un seul format à savoir les contes du cimetière ainsi que l'épopée complète de Denaeus, héros dans la lignée de l’une des plus grandes créations de Richard Corben à savoir Den. Les contes du cimetière sont une sorte de conte de la crypte revu par l'auteur dans une série de petites nouvelles horrifiques. Le format des histoires est assez court. C'est toujours aussi bien dessinée avec la patte si caractéristique de l'auteur qu'on aime ou pas. En contenu additionnel, on aura droit à une interview de l'auteur du grand prix de la ville d'Angoulême 2018. En ce qui me concerne, je ne suis pas le fan absolu. J'avoue avoir passé un bon moment mais sans plus. Pour moi, c'est un peu daté.

17/11/2018 (modifier)