En roue libre

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Histoire d'ami-pitié entre deux banlieusards.


Banlieue Handicap

" Oh t’inquiète pas. Ils frappent pas les infirmes… Au pire, ils me piquent mon fauteuil pour promener leurs mômes. Ha ha !" Tonio, on va lui couper sa dernière jambe. Lui et moi, ça fait un bail qu’on traîne ensemble. On est restés au quartier, on s’est débrouillés comme on a pu. On a bien vieilli ? Je sais pas.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série En roue libre
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/07/2018 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'avoue avoir été particulièrement choqué par la fin. Voilà un jeune homme d'un quartier qui se lie d'amitié avec un unijambiste en fauteuil roulant qui lui crachera dessus toute sa haine. Cela ne donne pas vraiment envie d'être gentil avec les handicapés ou d'avoir un peu de compassion en les emmenant à la mer pour se changer les idées. J'avoue ne pas comprendre cette crise existentialiste. Par ailleurs, dans le cas présent, la personne concernée l'a vraiment un peu cherché à force de jouer avec la mort dans des jeux débiles pour prouver sa virilité. Voilà où cela peut mener sans être particulièrement moralisateur. Mais bon, on ne peut pas se taire devant tant de cynisme. Une bd presque malsaine.

17/10/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Il y a un peu plus d’un an, le nom d’un scénariste s’était imposé à mon esprit grâce à la manière étonnante et novatrice dont il avait fait usage pour raconter un fait divers banal. Ce scénariste, c’était Gilles Rochier et je m’étais promis de le suivre de plus près (et si cela vous intéresse, l’album s’intitulait « "Tu sais ce qu’on raconte…" »). C’est donc empli d’enthousiasme que je me suis emparé de ce bouquin, dont par ailleurs le pitch me semblait des plus prometteurs. Une histoire d’amiti-pitié entre deux amis d’enfance dans une banlieue moderne, structurée autour d’un mystère : comment l’un des deux protagonistes s’est-il retrouvé en fauteuil roulant ? Malheureusement, au fil des planches, j’ai déchanté. Certes, ce récit se lit sans réel ennui mais il ne m’a jamais passionné. La structure est originale et parvient à entretenir une forme de suspense malgré la vacuité des événements décrits mais la dernière page tournée, j’en suis venu à me demander de quoi exactement les auteurs voulaient nous parler. Ajoutez à cela que je n’ai pas trouvé les personnages attachants. Ni drôles, ni émouvants, ni choquants… juste banalement ennuyants. Par contre, le dessin rond et épuré de Nicolas Moog m’a bien plu. Il surprend pour ce type de récit mais lui apporte un contrepoids intéressant. A l’heure actuelle, j’ai toujours le sentiment d’être un peu passé à côté de l’album, ne comprenant pas les intentions des auteurs. Je me suis donc retrouvé devant une simple histoire d’amitié empreinte de pitié entre deux personnages qui n’auront jamais réussi à me toucher. Bof, donc…

25/07/2018 (modifier)