Mech Academy (Mech Cadet Yu)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Pas facile de piloter un robot géant quand on a 12 ans… A mi-chemin entre Goldorak et Transformers, cette série nous narre les aventures de Stanford Yu et de son robot extraterrestre tandis que la Terre mène une guerre sanglante face aux terribles Shargs.


Auteurs Canadiens Boom! Studios Mecha

Une fois par an, des robots géants descendent du ciel pour se lier avec les jeunes cadets de la Sky Corps Academy. Cette unité d’élite forme la ligne de défense contre les Shargs, belliqueuse race extraterrestre qui menace la Terre. Le jeune Stanford Yu, fils d’une femme de ménage de la base militaire, rêve de rejoindre ces héros, mais il doit se contenter de nettoyer derrière eux. Jusqu’au jour où un robot le choisit…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2018
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Mech Academy
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

26/04/2018 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

C’est con à dire mais en seulement deux tomes je suis devenu accro à cette série qui ne m’est absolument pas destinée. Mech Academy, c’est un croisement entre Transformers et Goldorak mais avec un scénario bien rythmé et un manichéisme que je qualifierai d’intelligent. On suit les aventures d’un jeune adolescent débrouillard, courageux et au cœur noble… un héros de bd pour jeunes ados, quoi. Entouré de quelques camarades, soutenu par un militaire chevronné, il porte le récit sans monopoliser tout l’espace. Les nobles valeurs qu’il véhicule (esprit d’équipe, honnêteté, fidélité, respect, etc…) en font un personnage charismatique tandis que son impulsivité et sa naïveté viennent contrebalancer un profil qui aurait pu apparaitre comme trop parfait. En clair : on s’identifie rapidement à lui. Les rôles secondaires sont classiques et proposent une belle mixité tant de sexe et de peau que de morphologie, chose que j’apprécie toujours surtout lorsqu’on veut défendre des valeurs telles que le respect ou l’esprit d’équipe. Chacun à sa manière apporte sa pierre à l’édifice. Aucun personnage n’est inutile et la richesse de cette galerie, couplée au fait que chacun d’eux est bien typé et donc directement identifiable, permet de densifier le récit, lui évitant de devoir ne reposer que sur un ou deux personnages. Les robots alliés de nos jeunes terriens sont autant de gros nounours rassurants tandis que nos envahisseurs venus de l’espace se montrent déterminés et sans pitié. Tout cela aurait pu être d’un manichéisme primaire si on ne se rendait pas rapidement compte… que l’ennemi le plus dangereux n’est pas celui qu’on croit. Et c’est en ça que je trouve que cette série fait montre d’intelligence. Certes, cela reste destiné à de jeunes adolescents mais même un vieux con dans mon genre y trouve matière à se divertir. Le rythme est constamment élevé mais sans être survolté. Ce récit très dynamique n’empêche en rien de voir grandir les personnages, ce qui les rend d’autant plus attachants. Les rebondissements arrivent toujours au bon moment pour relancer une intrigue générale moins basique qu’elle n’en a l’air au premier regard. Le dessin, enfin, combine les influences comics et manga. Il est en général très lisible, seules quelques scènes de combats perdent à l’occasion en clarté. Comme dit précédemment, chaque personnage est bien typé et rapidement reconnaissable. Ce qui est valable pour leur caractère l’est tout autant pour leur physique : on sait qui est qui et qui fait quoi. Enfin, quelques grandes illustrations permettent de souffler un coup, le temps d’admirer le dessin réalisé, avant de replonger dans le récit. Je me réjouis de lire la suite de ces aventures !!! Une série à essayer et à conseiller à tous les ados de 10 à 13 ans (même si, je sais, là comme ça, en voyant les couverture, elle fait pas spécialement envie).

26/04/2018 (MAJ le 19/09/2018) (modifier)