Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Comte de Monte-Cristo (Monte Cristo Hakushaku)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une interprétation graphique du grand classique d’Alexandre Dumas.


Adaptations de romans en BD Alexandre Dumas Hakusensha Seinen

Tout commença en France à Marseille en l’année 1815. De retour de voyage, le jeune capitaine Edmond Dantès est promis à un bel avenir. Fraîchement promu, il s’apprête à épouser l’amour de sa vie, la belle Mercédès. Le jour du mariage marque la descente aux enfers d’Edmond qui se retrouve enfermé au Château d’If, pénitencier perdu au milieu de l’océan. Accusé à tort d’être bonapartiste, Edmond garde espoir et clame son innocence, mais n’est jamais entendu… Il trouve néanmoins un allié de taille en la personne de l’Abbé Faria en qui il va trouver un père adoptif et une figure d’enseignement qui lui permettront, après son évasion, de mettre au point sa vengeance contre ceux qui ont provoqué sa chute… Pendant son long emprisonnement il apprend qu’il a été victime d’une impardonnable trahison. Débutera ensuite une tragédie de vengeance dans laquelle Dantès jouera ses années perdues en prison ainsi que celles qu’il lui reste à vivre en liberté.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Mars 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Comte de Monte-Cristo

01/06/2017 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Le Comte de Monte Cristo était le roman préféré de la mangaka. Son éditeur lui a suggéré d’en faire le titre de son prochain manga. C’est comme cela que ça se passe au pays du soleil levant. Bien sûr, les puristes crieront avec vertu et dignité au scandale lié à la dénaturation de l’œuvre d’Alexandre Dumas et à une certaine vulgarisation. On n’échappera pas à une japaniaiserie que j’ai pu relever mais il est vrai en tout petit nombre. A noter que les Editions Kurokawa semblent faire dans la reprise des grandes oeuvres occidentales après Les Misérables par exemple. Le dessin est magnifique avec un style graphique très expressif. Les personnages sont dignes de gravures de mode ou de faire la Une de Paris Match surtout s’ils ont du sang noble. Cela en devient presque ridicule mais bon. Même en prison pendant 14 ans, notre héros Edmond Dantès reste propre sur lui. Bref, cela fait très voir trop shonen. A noter également un passage assez pédophile par moment ce qui n’a pas été de mon goût. Le plus difficile a été de suivre la vengeance de ce comte dans des péripéties qui vont très vite nous faire perdre le fil. Oui, il est dommage que cette lecture n’ait pas été des plus agréables. Pour autant, cela reste d’une beauté incomparable et dans un format assez court pour ne pas décourager ceux qui n’aiment pas les livres et qui préfèrent lire un manga pour découvrir des œuvres littéraires adaptées. Quant à moi, je ne retiens que le massacre de l'œuvre.

01/06/2017 (modifier)