Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Jules Verne et l'astrolabe d'Uranie

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Nantes, 1839, Jules Verne, onze ans, a échappé au contrôle de ses parents et il a réussi à monter sur un trois-mâts à quai. Caché sous un hublot, il surprend une conversation étonnante entre le capitaine et un homme venu lui acheter un astrolabe unique au monde. Vingt-huit ans plus tard, jules, devenu écrivain, cherche en vain l'inspiration quand son frère lui propose de l'accompagner aux États-Unis. Pendant la traversée à bord du Great Eastern, il croit apercevoir le fantôme de son premier amour, Estelle.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Jules Verne

Nantes, 1839, Jules Verne, onze ans, a échappé au contrôle de ses parents et il a réussi à monter sur un trois-mâts à quai. Caché sous un hublot, il surprend une conversation étonnante entre le capitaine et un homme venu lui acheter un astrolabe unique au monde. Vingt-huit ans plus tard, jules, devenu écrivain, cherche en vain l'inspiration quand son frère lui propose de l'accompagner aux États-Unis. Pendant la traversée à bord du Great Eastern, il croit apercevoir le fantôme de son premier amour, Estelle. Il doit bien exister un lien entre le souvenir d'enfance de Jules Verne et sa vie d'adulte, mais lequel ? Et d'où vient son imagination débordante ? Esther Gil s'appuie sur des faits avérés de la biographie du célèbre écrivain pour proposer une fiction intrigante en diable, soutenue par le dessin de Carlos Puerta, incroyable de réalisme.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Septembre 2016
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Jules Verne et l'astrolabe d'Uranie

24/04/2017 | Ro
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

En fait j'ai été très moyennement intéressé par cette histoire qui fait de Jules Verne le héros d'une aventure pour le moins alambiquée. De la première partie je retiendrais surtout les dessins du début qui donnent une assez bonne idée du port de Nantes au XIXème siècle. Dans le deuxième tome nous sommes en Amérique derrière les chutes du Niagara où un savant qui ressemble beaucoup au capitaine Némo de 20.000 lieues sous les mers est en passe de vouloir jouer avec le temps. C'est presque un peu trop grand guignolesque à mon goût, peut être n'étais-je pas dans les bonnes conditions pour lire cette histoire. Et puis il y a le dessin de Carlos Puerta qui est vraiment particulier, comme dit dans l'avis précédent il semble que ce soit des photos retravaillées, le résultat final donne une impression de figé. Dommage d'autant plus que sur les planches nous montrant des paysages ou des décors les choses passent mieux. Une aventure mystérieuse bien dans l'esprit de J. Verne mais dont le dessin pourrait rebuter certains. Disons que ce diptyque est à réserver aux amoureux de l'auteur.

14/09/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série est une plongée dans le fantastique et dans un très réaliste décor français, maritime puis américain de la seconde moitié du 19e siècle. Nous y sommes placés aux côtés de l'écrivain Jules Verne, d'abord dans sa jeunesse pour l'introduction, puis au faîte de sa carrière pour le cœur du récit. Alors qu'il se lance dans un voyage vers les Etats-Unis avec son frère à bord de l'impressionnant Great Easter, ex-Leviathan, il est confronté à des événements surnaturels qui paraissent en lien avec un fait troublant de son passé sur les quais de Nantes. C'est un bel hommage à l'esprit d'aventure, d'imaginaire et d'exotisme du célèbre écrivain, même s'il semble, à lire le premier tome, que le scénario penche un peu plus vers le fantastique que les œuvres de Verne. Les auteurs donnent vraiment vie au port de Nantes du début 19e siècle, puis à Paris, aux navires transatlantiques et à l'Amérique encore semi-sauvage de 1867. En cela, le graphisme presque photo-réaliste de Carlos Puerta fait des merveilles. Je peux me tromper mais il semble qu'il ait travaillé sur la base de photos d'époque qu'il a retouchées ou redessinées en détails et sur lesquelles il a intégré avec un grand soin ses personnages comme issus de photos d'acteurs en costumes. C'est très bien fait, très joli, et le procédé offre des décors remarquables. Pourtant il y a parfois comme une sorte de léger effet de flou sur les personnages et certains visages sont un peu durs à reconnaître (je pense notamment au frère de Jules dont je me suis demandé plusieurs fois si sa barbe ne changeait pas d'une case à la suivante). Et puis le réalisme des personnages est parfois tel qu'on retrouve malheureusement à certains moments l'aspect figé et non naturel d'un roman-photo lors de certains dialogues.… (lire plus)

24/04/2017 (modifier)