Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Le Château des Carpathes

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Adaptation de l'oeuvre de Jules Verne.


Adaptations de romans en BD Jules Verne

En Transylvanie, se dresse, à proximité du village de Werst, le château des Carpathes. Depuis le départ du dernier représentant de ses seigneurs, Rodolphe de Gortz, le château est à l'abandon; d'étranges rumeurs et de folles légendes tiennent la population à l'écart. Jusqu'au jour où de la fumée s'élève du donjon. Lors d'une reconnaissance, et malgré leur appréhension, le garde Nic Deck et le docteur Patak font face à des événements surnaturels. Peu de temps après, arrive au village de Werst, le comte Franz de Telek. A la suite de la perte de sa fiancée, la cantatrice Stilla, il voyage pour oublier. Mais, lorsqu'il apprend que le propriétaire du château n'est autre que son ancien rival, il décide de s'y rendre... " Voici le résumé du 1er tome: "Le Château des Carpathes".

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Château des Carpathes © Roymodus 2010

22/05/2010 | Christophe
Modifier


Par eric75
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je comprends bien les arguments de roedlingen mais je ne suis pas d'accord, ou plutôt je voudrais ajouter quelques nuances. Je n'ai que la version couleur en mes mains, je ne pourrais donc pas m'étendre sur les avantages d'une version par rapport à l'autre. Ma version couleur en main, je peux dire pour ce qui concerne la couleur, les nuances chromatiques sont extraordinaires. Si certaines scènes semblent assez monotonales d'autres sont carrément saturées. De là à dire que cette vision suit l'histoire, cela va de soi. En effet les couleurs saturées s'expriment comme à l'opéra. Le lecteur se retrouve derrière une image, à regarder une fenêtre de télévision. A l'opposé les espaces naturels ont un halo, une distance de regard. Eric Ruckstuhl n'est pas un novice. Ses planches nous montrent une nouvelle étape dans son travail. A regarder les personnages, de nombreuses recherches ont certainement dû être faites. Mais c'est pas ça le meilleur : des clins d'oeil au manga, au cinéma et même à l'informatique (il y a quand même une ligne de code Ada, c'est fort !). Et faire bugger la Stilla c'est du délire ! Moi j'aime bien ce dessinateur... Surtout quand il met un plat de choucroute dans un château roumain ! L'histoire. Elle semble abrupte, découpée. Je n'avais pas le souvenir du texte de Jules Verne. Je suis donc allé le relire. Pour le coup, je préfère la version de Jakuboswky. On le sait bien, Jules Verne écrivait aussi pour les petites filles et pour le marché de l'éducation. Aucune autorité n'était mise en cause. Dans la BD chaque personnage en prend pour son grade, aucun n'est indemne. C'est presque un village gaulois ! Bref j'aime, je conçois qu'on puisse passer à coté, mais dans ce cas, faite demi-tour et découvrez-là, ça vaut le détour !

08/06/2010 (modifier)

Ce projet cher au scénariste (grand collectionneur des livres de J. Verne) verra le même dessinateur pour tous les tomes sauf un. Château des Carpathes : Premier tome du projet, cet album nous raconte cette histoire de château bien particulière avec, en prime, cette invention visionnaire si proche de la télévision que Verne nous annonce. Si le récit n’est pas le meilleur de l’auteur, l’adaptation ne parait pas non plus une réussite absolue. Pour avoir rencontré le dessinateur, je peux affirmer qu’il est capable de très belles choses. Hélas, si certaines planches travaillées en détail réussissent à nous impressionner, le travail trop inégal gâche un peu la lecture. La colorisation me parait complètement loupée, trop fade à mon goût, elle ne valorise pas au mieux le travail graphique de l’auteur. En cela la version noir et blanc de l’album me parait nettement plus recommandable que la version couleur. S’il n’y en a que trop peu de tirées (400), la gentillesse du dessinateur m’a permis d’en avoir désormais un exemplaire. Et force est de constater que cela se lit nettement mieux. Le scénario connu ne vient pas nous surprendre, néanmoins l’exercice d’adaptation me parait toujours très délicat puisqu’il s’agit de changer de vecteur de transmission de l’émotion. Ce premier essai manque de maîtrise, on suit l’histoire, mais cela manque de relief. Certaines situations s’enchaînent mal (particulièrement la fin du récit trop rapidement traitée ou manquant d’enchaînement) tout en permettant au lecteur de sortir du simple fil strictement narratif. Enfin l’atelier si mystérieux est crédible. Au final, si la version couleur souffre de défauts désagréables (), la version noir et blanc fournit un travail sérieux mais manquant encore de maîtrise pour ce délicat exercice de l’adaptation. A suivre néanmoins pour les adaptations futures.

02/06/2010 (modifier)

Le dessin est fouillé. Les couleurs magnifiques sont bien appropriées à l'univers de Jules Verne. Quant à l'histoire, il s'agit, bien entendu, d'une adaptation libre du célèbre "Château des Carpathes" de Jules Verne, mais qui reste dans l'esprit du roman. A noter que le laboratoire d'Orfanik vaut à lui seul le détour, car il n'est pas décrit dans le roman.

22/05/2010 (modifier)