Ecumes

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Elles s'aiment et après des années d'attente, d'espoir et de désespoir, un bébé est annoncé. Mais la grossesse est compliquée et le pire arrive. Elles vont devoir se reconstruire et lutter contre la douleur. L'amour, l'évasion sur les terres de leur enfant disparu et les carnets qui se remplissent vont les aider à sortir la tête hors de l'eau, loin des Ecumes.


Douleurs intimes Gays et lesbiennes La BD au féminin

Une jeune femme est enceinte. Depuis le temps qu’elle en rêvait, c’est fait, elle est rayonnante. Tout comme sa compagne. La gestation est cependant difficile. Toutes les précautions sont prises, mais la Nature et la vie ne l’entendent pas ainsi. Le bébé meurt, débute alors un long processus de deuil.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Février 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Ecumes
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

22/04/2017 | Erik
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Comme le souligne à juste titre Erik, il s’agit avant tout d’une oeuvre thérapeutique pour Ingrid Chabbert, la scénariste. Cantonnée aux livres pour enfants, elle se lance pour la première fois dans le roman graphique. Le sujet est à la fois douloureux (la perte d’un enfant) et intime (puisque en grande partie biographique). Il m’est toujours difficile de noter pareil album introspectif. La sincérité est évidemment de mise mais le manque de recul par rapport aux événements (puisque vécu par l’auteure) provoque des sentiments contrastés, voire un certain malaise. Une tranche de vie est dépeinte sans en connaître les tenants et aboutissants. Cela présente l’avantage de se focaliser sur ce que le message que l’auteure veut passer mais avec l’inconvénient de ne pas pouvoir s’immerger totalement dans le récit. Du coup, cela crée une certaine distance, ajouté à une rapidité de lecture qui fait qu’on passe vite à autre chose. Côté dessin, le trait de Carole Maurel est à l’avenant. Une belle découverte ! A lire mais pas forcément à posséder.

20/11/2017 (modifier)
Par Canarde
Note: 2/5
L'avatar du posteur Canarde

Attirée par les dessins de Carole Maurel, que j'avais beaucoup appréciés dans "Louisa ici et là", je me trouve un peu déçue en refermant l'album. Un sujet très délicat, la perte d'un enfant à la naissance, est sans doute la cause du malaise. Une autre partie du problème : Je peux dire que j'ai quasiment vécu la même histoire, mais évidemment je l'ai ressentie très différemment. Du coup j'ai eu beaucoup de mal à m'identifier à ce couple doux et abattu. Par ailleurs, la construction dramatique est très univoque, pas de rebondissement, pas d'humour. Une immersion dans une tristesse poétique peu dynamique. l'histoire très courte commence au moment où la mère apprend qu'elle est enceinte et finit au moment où le couple refait surface, si bien que la situation semble très abstraite, quelle est l'histoire qui les a amenées là, on ne sait pas. On n'a pas le temps de faire connaissance avec les personnages avant que le drame n'arrive. Bref, trop vite paru, je pense. Belles images, beau sujet, mais une difficulté à faire un scénario construit sur un sujet qui touche de trop prêt les auteurs...

03/06/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Nous avons là deux auteures de bande dessinée qui s'aiment et qui racontent une épreuve personnelle plutôt douloureuse. L'une d'elle est à l'origine d'une soixantaine d'albums jeunesse. Elle essaye pour la première fois un roman graphique auto-biographique autour de la perte d'un enfant pendant l'accouchement. Elle s'est inspirée de son histoire personnelle. Encore une fois, c'est une écriture thérapie qui concerne personnellement l'auteure qui essaye de se reconstruire après ce tragique événement. Je n'ai pas très envie de posséder moi-même un album aussi personnelle et avec une épreuve aussi triste. Je compatis bien entendu au malheur des autres et notamment à la souffrance de la perte d'un bébé. Mais là, je ne vois pas ce que cela m'apporte en tant que lecteur. Cela peut toutefois aider des parents qui ont vécu pareille épreuve d'où je maintiens mon conseil d'achat. Pour autant, c'est bien dessiné et bien raconté. Il y a de la finesse dans le graphisme et de la poésie dans le récit. C'est à la fois délicat et lumineux avec un très beau jeu de couleurs qui changent selon les émotions ressenties. Une oeuvre intimiste assez touchante.

22/04/2017 (modifier)