Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

50

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Une unité spécialisée dans la traque des tueurs en série voit l'un d'eux les prendre pour cible. Les uns après les autres se retrouvent ainsi dans une situation alarmante.


Serial killers

Lize O'Leary travaille comme profiler pour une unité spéciale du FBI traquant les tueurs en série. Alors qu'elle vient de terminer une arrestation un peu musclée d'un homme violent avec son épouse, elle est sommée par Ben son coéquipier de le suivre. Tous les deux se rendent sur un site découvert par leur équipe. Sur place, le légiste Toolbox examine ce qui n'est autre que le laboratoire de Gray, un assassin que le FBI traque depuis longtemps. Ils finissent par tomber sur un corps composé de multiples épidermes et qui est suspendu par plusieurs crochets. Lize remarque même que ce qu'ils pensaient être un cadavre est en réalité un être humain encore vivant. Plus tard, alors que l'équipe essaie de trouver de nouvelles pistes, un agent entre avec une bombe sur lui...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 12 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série 50
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

26/03/2017 | Erik
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Alors les gars et les filles on s'accroche! Pas la BD la plus fluide que j'ai eu l'occasion de lire, les auteurs nous balancent un thriller psychologique du meilleur effet. Sont en effet convoqués les deux théories suivantes : celle du rasoir d'Occam et du chat de Schrödinger, si vous n'avez pas bac plus douze ne cherchez pas à comprendre. Pour autant cette histoire se lit bien, manque peut être un poil de souffle. Non ce qui pêche avant tout c'est la fluidité de l'ensemble et j'avoue qu'il a fallu que je m'y reprenne à deux fois pour bien piger le dénouement. Hormis ça , et c'est déjà pas mal, le Dessin d'A. Sentenac est vraiment sympa en totale adéquation avec le sujet. Ce noir et blanc, plus exactement ce grisé, colle bien à l'ambiance, c'est d'ailleurs ce dessin qui fait que je donne cette note. A lire tout de même si l'on aime l'univers "Seven" ou "Hannibal Lecter".

13/08/2017 (modifier)
Par yOyO
Note: 3/5

Je remercie Erik d'avoir mis cette bande dessinée dans la bdtheque, cela m'évite de le faire. Revenons a l'ouvrage. Il s'agit d'un thriller psychologique, avec son lot de suspens, de sang, de personnage principal aussi perdu que le lecteur. Ce qui fait en général la différence dans ces cas là c'est la fluidité de la narration. Et là par contre malheureusement les séquences peuvent être effectivement mal agencées. C'est dommage car tout cet album correspond à la ligne de cette collection. Le dessin de Sentenac continue de progresser, il va bien pour servir le récit. Je conseille cette bande dessinée aux amateurs du genre. La surprise finale reste quand même bien.

27/03/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un comics à la française dans un genre de polar noir qui rappelle le film Seven avec Brad Pitt et Morgan Freeman dans les rôles principaux. C'est assez sombre et même parfois sanglant. J'ai bien aimé la psychologie du personnage principal qui essaie de résoudre le mystère de ces meurtres en séries dans un jeu d'échec qui semble la dépasser. Il est clair qu'on ne devinera pas le nom du serial killer et que cela constitue une réelle surprise pour le lecteur. Les auteurs ont pris soin de nous embrouiller avec un procédé assez trompeur. Le scénariste a déjà travaillé sur la série Kookaburra Universe. Il s'inspire beaucoup des grands thrillers à la mode. Il y a parfois un manque d'originalité et des séquences mal agencées qui cassent le rythme. Quant au dessinateur, on a eu le plaisir de le suivre depuis la série Les Hydres d'Arès, là encore de la science-fiction. L'univers de 50 est totalement différent. Il est parfois bon de changer pour essayer autre chose. Bref, c'est une oeuvre qui a ses petites imperfections mais on passe un bon moment de lecture car le suspense est bien présent jusqu'au dénouement final très inattendue.

26/03/2017 (MAJ le 27/03/2017) (modifier)