Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Hydres d'Arès

Note: 2.71/5
(2.71/5 pour 7 avis)

Les touristes de Mars sont massacrés en masse. La situation est d'autant plus délicate que les attaques ont été localisées en territoire afridien. Deux agents sont recrutés et envoyés en mission spéciale. David Soho, dit Boozer, ancien suicide trooper, est enrôlé de force par l'Etat-Major. "C'est le colon typique qui fume le cigare, très sûr de lui, qui affectionne la manière forte et ne s'avère être qu'un looser", comme le décrit le scénariste. Exceptées les présences d'un reptile et d'un droïde réchappé du pilon, Soho ne tolère aucune compagnie. On lui adjoint pourtant Miss McSpayne, brillante avocate et diplomate de l'administration martienne. La collaboration s'avérera difficile...


Corbeyran Mars Stryges

La planète Mars se partage entre les humains et une nouvelle race génétique, les Afridiens. Etres mal aimés et soumis aux pires inégalités, les Afridiens se battent pour plus de liberté. Alors que les tensions entre les deux peuples vont croissantes, de monstrueuses créatures envahissent la planète rouge. La découverte d'un couple de touristes complètement dépecés accentue encore les peurs et les problèmes de communication. David "Boozer" Soho, ancien flic reconverti en dépanneur agréé, et Donna Mc Spayne, diplomate et spécialiste du conflit Afridien, sont chargés de l'affaire. Ensemble, ils vont mener l'enquête pour essayer de déjouer un complot d'importance interplanétaire...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Février 2007
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Les Hydres d'Arès
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

21/02/2007 | Ryle
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série de science-fiction de série B que je n'ai pas trop appréciée malgré le fait que j'ai trouvé l'univers sur Mars intéressant et j'aime vraiment Jean-Pierre le robot que je trouve plus intéressant et humain que la plupart des personnages des séries de Corbeyran que j'ai lues jusqu'à présent. J'ai donc voulu être indulgent au début, mais après avoir lu les tomes 2 et 3 je ne peux pas mettre plus que 2 étoiles. L'intrigue n'est pas palpitante et les deux personnages principaux sont chiants (Jean-Pierre aurait dû les tuer, il serait devenu un de mes héros préférés). Mais ce qui m'a surtout agacé c'est que plusieurs dialogues m'ont semblé manquer de naturel. Ça m'énervait. Sinon, j'ai pas vu le lien avec les Stryges. Ah, c'était juste un clin d'œil et je ne l'ai pas remarqué ?

08/05/2012 (modifier)
Par Julien
Note: 2/5

Globalement amateur du travail de Corbeyran (et donc de l'univers des Stryges), j'ai acheté cette série dès la parution du premier tome. Je dois dire que si je n'avais pas cet indécrottable défaut du collectionneur qui veut compléter toutes les séries entamées, je me serais arrêté là... On ne reconnaît pas du tout la patte de Corbeyran. Les dialogues sont extrêmement mal écrits. On sent bien la volonté de faire de la SF série B "comme dans les films" mais ça ne passe absolument pas à l'écrit. C'est globalement puéril et vraiment mal fichu. Le pitch en lui même n'a pas une once d'originalité mais ça, à la limite, ce n'est pas réellement important... L'histoire se déroule comme on le pressent, on en a pour son argent, mais à aucun moment on ne prend réellement son pied. Le dessin quant à lui est vraiment moyen, à la limite de l'amateurisme sur certaines planches (mon Dieu les proportions...). Bref, grosse grosse déception pour moi. Remarque : la série est bel et bien reliée à l'univers des Stryges mais c'est vraiment pour le clin d'œil, elle n'apporte rien à celui-ci et n'est franchement pas indispensable.

20/12/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai acquis cette BD car il paraîtrait que cela soit le quatrième univers des Stryges exploité par Corbeyran bien que cela ne soit pas indiqué sur la pochette. Cependant, le site internet de l’auteur y faisait directement allusion. Ce récit de science-fiction se situe sur la planète Mars devenu habitable dans un futur assez lointain soit en l'an 3455. Pourtant, je n'arrive à aucun moment à faire le lien avec les Stryges. Est-ce que la vérité éclatera d'ici quelques tomes? Y aurait-il tromperie sur la marchandise ? Cela en a tout l’air !Le dessin me semble correct de même que la colorisation (le rouge martien étant la couleur dominante). De la finesse dans les détails aurait quand même été appréciable. L'histoire de cette colonie martienne paraît crédible grâce à une explication de l'auteur sur la page de garde. Pourtant, il manque quelque chose à cette BD pour être réellement passionnante. Les dialogues sonnent un peu "creux" et on arrive sans trop de mal à deviner la suite car il y a manifestement un manque d'originalité. C'est une BD trop "légère" qui aurait gagné en exploitant à fond l'univers martien ainsi recrée. Il n’y a pas une réelle vision de cet avenir martien. Le personnage secondaire notamment le droïde Jean-Pierre renvoie à d'autres séries ayant déjà surexploité ce genre de personnage. Quant au héros, il relève véritablement de la caricature (le grognon au grand cœur qui s’amourache de sa partenaire). La couverture du premier tome est particulièrement réussie et donne envie de savoir ce que sont ces créatures. Mission remplie également pour le divertissement dans l'enchaînement des scènes d'actions. J’avais simplement espéré que la suite relève le niveau. Malheureusement, le second tome bien que mieux dessiné semble s’enliser au niveau du scénario. Ce qui m’a le plus énervé, ce sont la médiocrité des dialogues avec ces pointes d’humour qui n’ont pas leur place en l’an 3455… Un exemple : je ne vois pas pourquoi notre héros fait une allusion au Quinté + , ce fameux jeu de course de chevaux, au beau milieu d’une guerre martienne. C’est risible ! Quant à ces fameuses créatures, j’ai une impression de déjà vu… confère les épisodes de la série « Alien ». Cela reste une série agréable qui n’apporte pas grand chose à défaut d’être totalement révolutionnaire. Note Dessin: 3/5 - Note Scénario: 3/5 - Note Globale: 3/5

03/03/2007 (MAJ le 27/03/2008) (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Nouvelle venue dans l'univers des Stryges, "les Hydres d'Arès" détonne par un environnement à la fois exotique et futuriste. Le dessin a été confié au "débutant" Alexis Sentenac, qui a pris la relève de Marc Moreno, auteur du "Régulateur", alors pris par d'autres projets. Ce premier tome a mis près de trois ans à voir le jour, la faute à un changement de dessinateur, une direction éditoriale quasiment absente, et des soucis avec le coloriste, Svart. Bref, c'est un projet qui a mis du temps, mais a quand même réussi à voir le jour grâce à l'opiniâtreté de ses auteurs. Au final le "pitch" de la série n'est pas inintéressant, même s'il n'est pas original. Sur une autre planète, des gens se font attaquer dans le désert par des créatures inconnues. Ne voulant pas alerter les autorités risquant de mettre en péril la colonisation, on confie le bébé à un semi-marginal, ancien militaire. L'occasion pour Corbeyran de faire de l'Alien avec du conflit israëlo-palestinien dedans sans en avoir l'air. Ca se lit assez bien, même si certaines répliques me semblent un peu faiblardes, et si le dessin alors un peu irrégulier de Sentenac est quelque peu écrasé par les couleurs, un peu trop pétantes à mon goût. Ce qui n'empêche pas le dessinateur, grand amateur de SF et de comics, de glisser pas mal de clins d'oeil sympas dans son album. Je lirai la suite avec intérêt.

22/04/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Un premier tome où j'ai fait la connaissance de "Boozer", un héros assez solitaire au grand coeur... mais aussi un peu poivrot. Et je l'ai suivi, alors qu'obligé de mener une enquête martienne au beau milieu d'un territoire vraiment peu attirant : celui des redoutables -et redoutés- Afridiens. Au scénario ?... un Corbeyran au "Chant des Stryges" de bonne mémoire. Malheureusement -ben oui- l'intrigue ici développée est quand même moins accrocheuse que ladite série. Le dessin ?... Un graphisme au trait un peu "jeune", hésitant. L'ensemble ?... Une première histoire qui, si elle démarre bien, perd un peu de son intérêt en cours de lecture. In fine : une sorte de "naissance" de série qui, en fin de tome, m'a apporté des questions quant au contenu du scénario, ainsi qu'au graphisme "débutant". Bon début quand même pour l'ensemble. J'attends le tome 2 pour me faire une idée plus précise. Et, je ne sais pourquoi, j'ai l'impression qu'il sera meilleur. Et je me trompe rarement.

09/04/2007 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

Annoncé comme une nouvelle déclinaison du monde des Stryges, les hydres d'Arès n'en demeurent pas moins une série à part, qui est pour l'instant indépendante des spin-off de l'univers créé par Eric Corbeyran. Même si le héros, Soho, ne vient pas révolutionner le monde de la bande dessinée (un ancien militaire, râleur, frondeur, buveur, méprisant toute autorité, volontiers misogyne), l'équipe qu'il forme avec la stricte et mystérieuse Donna fonctionne plutôt bien. Un univers à la "Blade runner" mais qui se déroulerait sur une planète quasi-désertique. Le scénario, certes, ne brille pas par son originalité dans ce premier volume mais on sent au fur et à mesure du déroulement de l'intrigue que le rythme de l'histoire s'accélère, tout comme la métamorphose de la chère Miss Mc Spayne. De l'humour, de l'action, le tout illustré par un dessin d'Alexis Sentenac, un peu trop desservi, à mon goût, par des couleurs trop sombres. Si vous aimez le monde de Corbeyran (monstres, poursuites, aventures), vous aimerez sa nouvelle série. note : 3,5/5

04/03/2007 (modifier)
Par Ryle
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ryle

"Une de plus !" diront certains, "Une de plus..." diront les autres. Et c'est effectivement une série de plus dans l'univers des stryges - qui n'a pas fini de s'étendre puisqu'une nouvelle série est en préparation avec M. Suro. Après le Moyen-Âge, l'époque contemporaine, un court récit au cours de la préhistoire, ce nouveau spin-off nous fait faire un bond de quinze siècles dans le futur et nous emmène cette fois-ci dans l'espace sur la planète rouge. On s'éloigne une fois encore de la série originale pour découvrir un univers et des personnages radicalement différents, mais toujours en toile de fond un sombre mystère. Le côté SF cependant accorde beaucoup plus de liberté à la série, mais ôte également à mon sens la question principale de l'univers des stryges, que les autres séries laissent supposer : les stryges existent-ils ? Comme pour Le Clan des chimères, il n'y a pas de lien évident avec les stryges dans ce premier opus (encore que si vous avez l'oeil... :)). Du point de vue scénaristique, c'est donc surtout la mise en place d'un nouvel univers et les premiers indices d'un nouveau mystère. Côté dessin, c'est un premier album pour Alexis Sentenac, qui s'en sort plutôt bien, avec un grand souci du détail et de petits clins d'oeil sympathiques (comme le visage imprimé sur les billets). Ce n'est pas encore parfait, mais ça présage de bonnes choses pour la suite :) Les couleurs réalisées par Svart et Sentenac sont naturellement aux teintes rouge/orangé (je rappelle que ça se passe sur Mars ;)) et sombres. Par contre je trouve qu’elles écrasent un peu trop le trait dans certaines scènes... Difficile de juger ce que sera cette nouvelle série juste sur ce premier tome, mais elle s'annonce plutôt bien. A ne surtout pas manquer si vous avez aimé Le Chant des Stryges et que vous appréciez la SF :)

21/02/2007 (modifier)