Le Clan des chimères

Note: 2.87/5
(2.87/5 pour 23 avis)

Encore des Stryges !


1300 - 1453 : Moyen Âge et Guerre de Cent ans Corbeyran Sorcières Stryges

Au 15e siècle, le domaine de Payen de Roquebrune est convoité par Adémar de Hauteterre. En pleine guerre entre les deux clans, Gwenaldren, la femme de Payen, met au monde un enfant grâce à Smerald, une guérisseuse qui, pour prix de son intervention, exige de Payen qu'il lui fasse l'amour. Cette nuit-là, la chambre de Gwenaldren est assaillie par des créatures ailées qui enlèvent le nourrisson ! Pourtant, le lendemain, le bébé est toujours dans son lit...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2001
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Le Clan des chimères
Les notes (23)
Cliquez pour lire les avis

20/10/2001 | Fubuki
Modifier


Comme je me suis attelé à une relecture complète de la saga des Stryges (série-mère et séries dérivées !) de manière chronologique et je n'avais pas encore posté d'avis sur la création de Corbeyran, me voici donc après ma relecture des 6 tomes de Le Clan des Chimères. Une constatation, d'emblée : la lecture de cette série sera, à mon sens, plus appréciable pour l'amateur de l'univers strygien (et notamment le lecteur du Chant des Stryges) que pour celui qui ne l'a jamais abordé et chercherait seulement une bonne série médiéval-fantastique. Non pas que Le Clan des Chimères soit une série médiocre mais, disons que dans le genre, on peut trouver nettement mieux. Car les bases scénaristiques posées par Corbeyran restent fort classiques et ont un goût de (déjà maintes fois) lu : le seigneur qui se lamente de ne pas avoir d'héritier à cause de l'infertilité de son épouse, le parent (quand ce n'est pas le frère, c'est le cousin ou l'oncle) sanguinaire qui cherche à lui ravir son royaume et la rebouteuse du patelin à la réputation de sorcière qui propose son concours au seigneur pour que sa femme puisse enfanter. Tout cela demeure convenu, même si la suite (à partir du tome 3) parvient à être plus intéressante lorsque le binôme Abeau et Cylinia, déjà rencontré dans la série-mère, devient le centre d'intérêt de l'histoire et de ses enjeux, de même que les fameux stryges (appelés ici chimères) et particulièrement les agissements de leur meneur, le Grand Cornu (on notera d'ailleurs que c'est la première fois dans la saga qu'un stryge se fait narrateur... juste le temps de quelques planches dans le tome 6). On pourra toutefois regretter que cette mise en avant rend, du coup, les stryges moins mystérieux, voir même trop "humain" contrairement au Chant des Stryges. Il faut compter aussi avec des invraisemblances dans le développement de l'intrigue ou le comportement des personnages (la haine bizarrement outrancière de Cylinia par exemple). De fait, ces personnages parleront davantage aux "initiés" qui trouveront donc dans cette série dérivée - outre une histoire assez prenante mais encore une fois convenue dans toute sa première partie "tragédie familiale - de quoi s'instruire sur le passé de certains protagonistes et ajouter une pierre de plus dans l'édification de l'univers strygien. Et comme je fais partie des "fans", cette série m'a à la fois beaucoup diverti et appris pas mal de choses. Donc, je plussoie. Graphiquement, le dessin de Michel Suro souffle le chaud et le froid (certaines postures de personnages sont indéniablement ratées) mais reste correct dans l'ensemble et s'améliore au fil des tomes. La mise en couleurs est également inégale et je me demande bien pour quelle raison les stryges sont ici de couleurs rouges (??) alors que Corbeyran fait lui-même dire à un personnage qu'ils sont noirs, ce qui d'ailleurs a toujours été le cas dans le Chant des Stryges. De même, quelques teintes verdâtres sur certains visages ou (une fois encore) rougeoyantes sont peu inspirées. PS : en ce qui concerne le conseil d'achat et pour rester logique avec ce que j'ai affirmé plus haut, je dirais "oui" pour les fans et "non" pour le lecteur lambda qui devrait plutôt choisir l'alternative de l'emprunt.

17/09/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai trouvé cette série moyenne. Même que les deux premiers tomes m'ont ennuyé. J'ai trouvé ça plat et convenu. Je pensais même arrêter et heureusement que j'ai lu le tome 3 parce que certaines scènes m'ont captivé. Malheureusement, ce n'est seulement que quelques scènes (la plupart du temps celles avec les enfants, les seuls personnages charismatiques de la série) et le reste m'a encore ennuyé. Durant le reste de la série mon sentiment changeait donc selon la scène, ce qui donne au final une œuvre moyenne avec une qualité variable. J'ajoute aussi que si le dessin n'est pas moche, il ne m'attire pas trop. À lire si on aime l'univers des Stryges, les autres peuvent passer à coté de cette série dispensable.

07/05/2012 (modifier)
Par kalish
Note: 3/5

Corbeyran et son univers des stryges. Le problème, c’est de savoir par laquelle commencer. Donc, j’ai personnellement commencé par celle-ci. Le côté médiéval fantastique m’a plus attiré que le genre complot politico-militariste du "chant". Enfin, il vaut mieux en connaître un minimum sur le rôle des stryges ou vous aurez du mal à comprendre les motivations de ce clan déchu. Sinon l’histoire se suit tranquillement, j’ai bien aimé le fait qu’il n’y ait pas vraiment de héros. L’auteur place ses personnages sur l’échiquier et impossible de savoir qui en sortira indemne. L’épilogue est à ce propos assez étonnant puisque c’est l’un des personnages les plus détestables qui fera l’un des liens avec la série-mère. Série-mère, qu’il me faut maintenant lire pour que cette histoire trouve vraiment tout son intérêt. Par contre niveau dessin, à part les stryges que j’ai trouvé plutôt bien foutus, il ne m’a jamais séduit. Il a tendance à s’améliorer sur les deux derniers tomes, on sent plus de fluidité. Mais dans l’ensemble ça reste du graphisme style collection Vécu où tous les personnages sont laids et sans aucun charisme. Donc finalement, heureusement qu’il i1n’y a pas de héros puisque les illustrations ne permettent pas de s’attacher aux personnages. Les couvertures que je trouve personnellement très laides finissent de faire baisser la note. On va quand même mettre 3 parce que ça m’a quand même donné envie de découvrir le reste de l’univers.

28/10/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Etonnante série que le Clan des Chimères, ou quand Corbeyran nous sort un scénario proche de la collection Vécu, avec bien sûr une bonne dose d'originalité et de fantasy. J'ai lu les 5 premiers tomes avec une facilité déconcertante, certainement due à une forte envie d'en connaître plus à chaque tome. Vivement le tome 6, qui doit semble-t-il clôturer cette série très divertissante. Remarque : en ce qui me concerne, la partie graphique ne m'a pas rebuté, je l'ai trouvé tout à fait correcte. L'ensemble scénario/dessin est complémentaire et je considère ce projet bien abouti. Après la lecture du tome 6 : bonne fin pour cette série très plaisante à lire. Note finale 3,75

03/04/2007 (MAJ le 15/05/2008) (modifier)
Par Dark Samy
Note: 3/5

Je trouve que cette série complète très bien Le Chant des Stryges (particulièrement le 2ème cycle) au même titre que Le Maître de Jeu. Si on a aimé le Chant des Stryges (1ère série à lire selon moi dans l'univers des Stryges), on aimera cette série. Cependant attention, elle ne la dépasse pas, donc ne pas s'attendre à retrouver un scénario aussi bon. Pour la petite histoire, cette série nous parle d'Abeau et Cylinia, 2 personnages importants dans l'univers des Stryges, ainsi que du fameux grimoire de Venoncius.

04/05/2008 (MAJ le 04/05/2008) (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Toujours l’univers des Stryges mais l’histoire est située au Moyen-âge, à une époque où l’Inquisition faisait rage. Nous suivons ici la malédiction de la famille des Roquebrune au prise avec les Stryges qui hantent les profondeurs. Ce n’est pas seulement un dérivé de la série mère mais également une histoire totalement indépendante avec un scénario toujours aussi passionnant de Corbeyran entre réalisme historique et récit fantastique. J’aime beaucoup à cause de la diversité des personnages jamais tout blancs ou tout noirs. L’ambiance dégagée est oppressante. Il y a une véritable iconographie médiévale assez intérressante comme le rajout de cornes pour certaines Chimères. Le lecteur est promené de cachots humides et de sanctuaires interdits en forêts hantées et forteresse imprenable. L'immersion dans ce Moyen-Age brutal est saisissante. Bref, il flotte comme un parfum de légendes qui hantent encore aujourd'hui l'imaginaire occidental à l'instar du combat contre le dragon, une scène épique de la geste féodale. J’ai découvert les Stryges grâce à cette série mettant en scène le destin tragique d'une famille et qui aura des conséquences dans les autres séries situées chronologiquement après. Cela a été un vrai « coup de cœur » et beaucoup d’instant de bonheur dans ma lecture. :) Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.25/5

14/02/2007 (MAJ le 23/04/2008) (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Mouairf... Je ne suis déjà pas un fan de la série Le Chant des Stryges et de manière générale j'accroche rarement aux scénarios de Corbeyran. Et cela s'est répété pour cette série médiévale fantastique. Déjà, je ne suis pas fan du dessin. Il alterne le chaud et le froid, avec quelques vues d'ensemble, scènes de combats et personnages réussis par moments, et d'autres moments où les personnages notamment sont particulièrement moches. L'aspect d'ensemble est correct et plutôt pro mais ce n'est pas vraiment un genre graphique que j'affectionne. Quant au scénario, il est relativement divertissant. L'ambiance médiévale est bonne mais assez cliché. L'intrigue est plutôt originale, si ce n'est dans son résumé au moins dans son déroulement qui a tendance à changer souvent de direction et donc à ne pas être prévisible. L'auteur n'hésite pas par exemple à se débarrasser de personnages qu'on croyait être les héros de l'histoire pour les remplacer par d'autres. Mais à côté de cela, il ya beaucoup de choses qui m'ont indifféré voire agacé. Le traitre Perrin qui a vraiment le sale rôle du Judas à répétition et qui ne veut décidément jamais mourir. La petite Cylinia dont la haine est trop exacerbée sans qu'on voit vraiment pourquoi elle est si vindicative. Abeau, la gentillesse et la bonté incarnée, qui se laisse manipuler aussi aisément et devient aussitôt un assassin. Le seigneur Payen qui, alors qu'il paraissait plein de fougue au début du premier tome, sombre ensuite dans la déprime et la passivité. Sa femme Gwenaldren dont la personnalité superficielle, influençable et changeante m'a irrité. Autant de personnages qui m'ont déçu voire déplu. Et ce sont aussi beaucoup de petites facilités scénaristiques, de coïncidences bienheureuses (pour l'auteur), de scènes clichés, de comportements caricaturaux des personnages qui ont rabaissé l'intérêt de cette série à mes yeux. Bref, j'ai lu cette BD avec une certaine curiosité et un petit désir de savoir ce qu'il allait se passer ensuite à la fin de chaque tome, mais sincèrement je n'en conseillerai pas l'achat et à peine la lecture à moins d'avoir du temps à perdre.

11/01/2008 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5

"Le clan des Chimères", reprenons l’histoire à ces origines… Corbeyran ajoute une troisième série dans son univers des Stryges. Mais comme pour Le Maître de Jeu, l’histoire se suffit à elle-même. Mais ceux qui suivent la série mère, seront heureux de découvrir l’enfance de Abeau et Cylinia de Roquebrune, frère et sœur énigmatiques de la saison 2 du Chant des Stryges. L’action se déroule au XIIIe siècle, une époque où l’inquisition fait rage. Religion, sorcière, stryges, descendances, fourberies, le ton est donné. L’intrigue mêlant médiéval et fantastique est vraiment très prenante. Les dessins de Suro, je ne les ai pas aimés. Ils ne sont pas horribles, loin de là, mais je les trouve beaucoup trop statiques, les personnages sont figés. On va dire qu'ils sont suffisamment supportables pour suivre l'histoire. Pareil pour les couleurs de Hubert et de Yannick. Même si elles sont correctes, à mes yeux, elles ne sauvent pas les dessins. Je donne un petit 3/5 à cette série grâce au scénario qui réussit à me tenir en haleine.

12/10/2005 (modifier)
Par Monu
Note: 3/5

Une série sur les Stryges qui n'est pas seulement un dérivé de la série mère : "le Chant des Stryges" mais aussi une histoire indépendante que l'on peut lire même si l'on n'est pas un grand spécialiste de l'univers de Corbeyran. Problème : je n'ai pas très bien compris le rôle que devaient jouer ces Stryges dans l'histoire, c'est limite si on ne pouvait pas se passer d'eux. C'est lisible quand même, tant scénario que dessins, qui n'ont certes rien d'extraordinaire mais qui sont loin d'être mauvais. A lire si vous aimez bien l'univers ou que vous ne connaissez pas encore.

18/08/2004 (modifier)
Par Kikid
Note: 3/5

Etant amateur de l'univers strygien, je me suis finalement procuré le Clan des Chimères. J'étais sceptique avant de l'acheter (heureusement qu'il y a eu des promos :) ... mais passons c'est pas très intéressant) car il faut bien dire que l'aspect n'est pas très attirant, les couvertures ne sont pas terribles et se ressemblent toutes et les dessins ne sont pas super beaux. Niveau histoire, avec les 3 tomes déjà parus on n'a pas encore appris grand chose sur les Stryges, mais on les voit différents des autres séries, car forcés à rester dans une caverne, privés de sortie. Et on voit enfin un rapport avec la série principale dans le tome 8 du Chants des Stryges qui vient de sortir. En tout cas je suis confiant pour la suite, Corbeyran a sûrement prévu quelque chose de très bon, j'espère que j'aurai l'occasion d'augmenter ma note ! Quand au dessin il est pas si mal que ça finalement, mais les personnages n'ont pas des allures très attachantes... A voir si vous aimez les Stryges !

04/07/2004 (modifier)