Notre Amérique

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 5 avis)

Après les années noires de la première guerre mondiale, voici les années d’espoir et d’effervescence révolutionnaires ! Cette nouvelle saga, explorant les années 1920, au Mexique d’abord, aux États-Unis ensuite, est en quelque sorte, non pas la suite, mais le prolongement lumineux de Notre Mère la guerre. Finie la vieille Europe, vive le Nouveau Monde !


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Nouveau Futuropolis

12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, soldat Alsacien battu lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat Français vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue aux deux jeunes hommes, l’idée même d’un monde nouveau. L’un avec l’autre. L’un malgré l’autre. Tout s’enchaîne très vite. Paris d’abord, où Max présente à Julien ses amis anarchistes. Le port de Rouen ensuite, où Max et ses camarades s’emparent du Libertad, un vieux cargo rouillé retenu par la Marine française, dont ils libèrent l’équipage. Et tandis que le commandant donne ses ordres pour quitter Rouen et gagner la haute mer dans la plus grande discrétion, Max entraîne Julien dans les entrailles du navire. Ouvrant l’une des cales, Julien découvre, enfouies sous le charbon, des centaines de caisses remplies d’armes et de munitions. « Pour aider la révolution qui se propage en Allemagne, ça fera l’affaire. Cap sur Hambourg ! », rigole Max. L’Allemagne, vraiment ? Tapie dans un recoin, une ombre guette les deux hommes…Une ombre qui corps et âme se dévouera à leur faire découvrir la lumière. Et, enfin, quitter l’hiver... Ce récit inédit de Kris & Maël propulsera Julien le Français et Max l’Allemand, ivres d’espoir et parfois de violence, dans le bouillonnement révolutionnaire et anarchiste de l’Amérique du Nord. Une histoire à suivre, en quatre volets. Texte; L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2016
Statut histoire Série en cours (prévu en 4 tomes) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins de 2 ans
Couverture de la série Notre Amérique
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

19/01/2017 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai vraiment bien aimé ces deux premiers albums d’une série dont je suivrai sans aucun doute la suite. Le dessin de Maël d’abord, en aquarelle, malgré (ou à cause de) certains défauts, est très chouette, dynamique, montrant la force et la fragilité des êtres. Et l’intrigue concoctée par Kris sait très bien allier grande et petite histoire, l’épique et le romanesque, l’intime et le grandiose. Il a aussi bien su jouer du contexte historique de la fin des « années folles », de cet « entre-deux guerres » plein d’envies et de craintes, d’illusions – le plus souvent perdues. Le premier album nous fait découvrir les personnages principaux – Kris prend le temps de peaufiner leur histoire et leur personnalité. Mais plante aussi le décor, dans une fin de première guerre mondiale qui a enterré tant d’hommes et d’espoir. Mais pas tous et toutes, car certains se nourrissent de cette boucherie pour tenter l’aventure révolutionnaire. Et Kris fait basculer tout ça, de façon fine, de l’Europe au Mexique, où se déroule l’action du tome suivant. Dans une ambiance western (proche parfois de « Il était une fois la Révolution ») l’aventure progresse, mais aussi la construction se complexifie, avec cette presque mise en abime, cette narration en flash-back, cette enquête menée au passé pour nous faire découvrir ce que nous croyions être le présent au départ. Il y a dans cette histoire beaucoup de romanesque, c’est presque une fresque hollywoodienne (en tout cas on imagine aisément une adaptation cinématographique de cette histoire), mais qui ne fait pas l’économie des idées, qui ne fait pas l’impasse sur les personnes, fussent-elles emportées par l’élan de l’histoire, ou de l’amour. Il y a en effet beaucoup de lyrisme dans cette aventure pour le moment très captivante.

15/06/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est vrai qu'elle est belle notre Amérique. Elle accueille en l'occurrence un jeune français revenant du front de la guerre de 1918, un alsacien ayant servi pour le Kaiser et une joyeuse bande d'anarchistes prêts à en découdre à Hambourg. Le tout se retrouve suite à un coup du sort en pleine révolution mexicaine et surtout prêt à envahir les Etats-Unis. On croît rêver pour adhérer à un tel scénario. Pour autant, j'avoue ne pas m'être arrêté au premier volume et continuer au second pour voir. Mais non, cela n'est guère crédible. Il y a certes de la romance avec des fils tellement usés. Rien d'innovant si ce n'est cet incroyable scénario et une lecture qui reste heureusement agréable...

18/08/2018 (modifier)
Par Puma
Note: 4/5

Après Notre Mère La Guerre, l'on part sur le nouveau continent et l'on se retrouve avec les protagonistes (un français et un allemand) au Mexique en pleine révolution (entre 1910 et 1920). Le tome deux est assez surprenant et m'a bluffé dans l'avancement soudain du récit dont je n'en dirai pas plus. Le couple Kris-Maël nous livre avec talent un récit plein de subtilité, et avec un graphisme tendant vers le sépia qui convient à cette époque révolue de près d'un siècle. Le scénario met en scène des personnage assez typés, et l'ambiance révolutionnaire est bien présente. Le graphisme aux couleurs volontairement ternes et désuètes est beau et convainquant, principalement grâce à la magnifique mise en couleur qui ressemble (ou est-ce ?) à l’aquarelle. Vivement la suite !

08/08/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne suis pas un fan absolu de Maël et Kris mais force est de constater que sur ce premier tome de leur nouvelle série, ils placent la barre assez haut. Tout d'abord l'histoire qui est foisonnante et qui s'ancre dans un monde déboussolé après la première guerre mondiale. Même si le conflit s'est apaisé en Europe, il reste un certain nombre de frustrations dans d'autres territoires. Le récit se concentre donc sur deux amis de fraîche date qui contre mauvaise fortune bon cœur s’accoquinent d'abord pour aller livrer des armes en Allemagne, la guerre là bas n'a rien réglé, les spartakistes approchent et après eux, la suite est connue. Finalement ce n'est pas vers l'Allemagne que partent nos héros mais avec l'apparition d'un nouveau personnage au charisme certain c'est vers le Mexique que la houle les emporte. L'arrivée dans ce pays mérite à elle seule de lire cette BD, c'est cinématographique en diable et rudement bien mené. Et quelle galerie de gueules, de personnages ! Le capitaine du navire semble tout droit sorti d'un roman de Conrad ou Mc Orlan, la révolutionnaire fait pour l'instant aussi bonne figure sinon plus que Chihuahua Pearl. A côté d'eux le héros Julien ferait presque pale figure. Au fil de mes avis vous aurez compris que je suis peu adepte de la ligne claire, là je prends mon pied. Le dessin de Maël est encore une fois au très haut niveau. Cerise sur le gâteau, ici il use beaucoup moins de la couleur sépia qui caractérisait Notre Mère la Guerre, sa palette s'enrichit et c'est tant mieux. Au final donc une œuvre puissante, foisonnante mais sans complexité à la lecture avec des personnages que l'on a envie de suivre, je conseille l'achat et attends de lire la suite avec impatience. Majoration sortie du tome 2 Où nous retrouvons Max et Julien ainsi que la belle Tina qui poursuivent leur révolution mexicaine. Allons à l'essentiel, c'est un véritable bonheur. Le récit s'étoffe avec l'apparition de nouveaux personnages dont un mystérieux J . Torsvan auteur contemporain qui aurait écrit sur ces personnages et leur implications dans cette révolution. Celle ci n'est d'ailleurs pas forcément celle que l'on croit. Le scénariste Kris sait mener sa barque et nous révèle petit à petit les pièces du puzzle. Au dessin Maël s'épanouit dans les paysages semi désertiques du nord Mexique et ses couleurs un peu ternes collent parfaitement à l'ambiance. Pour moi ce deuxième tome remplit largement ses promesses et j'attends maintenant avec impatience la conclusion de cette trilogie. Chapeau bas messieurs, à faire tourner.

06/03/2018 (MAJ le 03/05/2018) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 La suite de Notre Mère la Guerre. On sort de la Première Guerre mondiale et on rentre dans l'Amérique de l'après-guerre. Le premier tome montre surtout le voyage des deux personnages principaux de l'Europe jusqu'en Amérique et évidemment ça ne sera pas un voyage sans problème. Pour l'instant je ne suis pas totalement convaincu par le scénario. Il se laisse lire et la suite semble prometteuse, mais je ne peux pas dire que j'ai suivi les aventures de Julien et Max avec une grande passion. La faute au dessin qui est certes beau (on dirait de la peinture), mais qui est aussi trop froid. Je trouve qu'il ne communique pas du tout des émotions. En tout cas, moi je n'en ai pas ressenti même si je trouvais une scène bien faite. Cela va plaire aux fans des deux auteurs sans doute.

19/01/2017 (modifier)