Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Patience

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Jack et Patience filent le parfait amour et, malgré quelques problèmes d’argent, ils forment un couple harmonieux et comblé par l’arrivée futur de leur premier enfant. Un jour, ce bonheur vole en éclats. Jack rentre du travail et découvre qu’un étranger lui a arraché son fragile équilibre familial. Pour empêcher l’irréparable, Jack fera tout ce qui est en son pouvoir, quitte à courber l’espace et le temps.


Fantagraphics Books Voyages dans le temps

Jack et Patience filent le parfait amour et, malgré quelques problèmes d’argent, ils forment un couple harmonieux et comblé par l’arrivée futur de leur premier enfant. Un jour, ce bonheur vole en éclats. Jack rentre du travail et découvre qu’un étranger lui a arraché son fragile équilibre familial. Pour empêcher l’irréparable, Jack fera tout ce qui est en son pouvoir, quitte à courber l’espace et le temps.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Patience
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

15/01/2017 | Jetjet
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Décidément, Daniel Clowes n'est vraiment pas ma tasse de thé en matière d'auteur. Ses histoires m'ennuient, ses personnages me désespèrent et l'ambiance de ses séries me plombent le moral. Pourtant dans cette série, il y a de la science-fiction et des voyages dans le temps, ce qui serait plutôt apte à m'intéresser d'ordinaire. Mais le ton de la narration, le comportement des personnages et le déroulé des péripéties est telle que je n'ai pas accroché du tout. J'étais juste vaguement curieux de voir où l'auteur voulait en venir et arrivé à la conclusion, je suis resté complètement indifférent au résultat final. Bof, donc.

10/11/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'avais lu qu'un album de Daniel Clowes jusqu'à présent et je fus bien content lorsque j'ai aperçu cet album à la bibliothèque car j'avais un peu envie de connaitre mieux l'oeuvre d'un auteur qui a pleins de fans et que je ne connais pas trop. C'est le récit sur un type qui voyage dans le temps afin de protéger sa femme qui a été assassinée. Ce n'est pas un thème nouveau, mais c'est bien traité et il y a de très bons passages. J'ai bien aimé le dénouement car j'avais peur que cela termine par un gros cliché que je n'aime pas trop. Malheureusement, il y a aussi des passages qui m'ont moins bien passionné ce qui a fait baissé mon intérêt pour cet album. Le dessin n'a pas aidé vu que je n'aime pas trop ce style. Au final, c'est un album sympathique, mais contrairement à plusieurs critiques et fans de BD que j'ai lu sur internet, je ne pense pas que c'est un chef d'oeuvre.

24/09/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Jamais je n'aurais pensé que je pouvais mettre un jour un 4 étoiles à une oeuvre de Daniel Clowes. Oui, je sais bien qu'il est un des grands auteurs du comics américain et que sa réputation est déjà bien bâtie. En règle générale, je n'ai pas vraiment aimé la moindre de ces bds à l'exception toutefois de celle-ci. Que s'est-il passé ? Il y a sans doute moins de folie, de choses psychédéliques même si le dessin pousse parfois à quelques délires. Il y a toujours ce clin d'oeil aux couleurs du champignon d'Hergé. Il y a surtout un scénario qui semble tenir la route. On a sans doute tous perdu un être cher dans notre vie. Si on pouvait utiliser une machine à remonter le temps, on essayerais sans doute de protéger l'être que l'on aime par tous les moyens quitte à défier les lois de la physique. J'ai sans doute beaucoup aimé ce thème qui m'est cher. Faudra t'il avoir de la patience ? Pas forcément à cette lecture.

14/04/2017 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Attendue et annoncée comme l'œuvre la plus imposante de Daniel Clowes, Patience marque le retour de l'auteur dans ses thèmes habituels mais aussi une légère touche de science-fiction par le thème du voyage dans le temps. Un couple de trentenaires losers et amoureux mais sans grandes ambitions ou ressources financières attendent leur premier enfant. Jack galère d'un petit boulot à un autre pour assurer l'avenir de leur progéniture et est coupé net par son élan par la mort brutale et crapuleuse de sa bien aimée Patience au domicile conjugal. Considéré comme le principal responsable de ce meurtre non élucidé, Jack va braver l'espace-temps afin de retrouver la vie qu'on lui a volé avec la famille qu'il vient de perdre... En fractionnant son récit par autant d'ellipses temporelles, Clowes prend le pari risqué de perdre son public dans un récit où il ne se reconnait pas. Et c'est tout l'inverse, la partie"science-fiction" n'est qu'un prétexte pour mieux retrouver ses personnages au sortir de l'adolescence et faire de leur mal être le principal vecteur de son scénario. Ainsi le futur est rapidement éclipsé comme un prologue à un retour vers le passé de Patience, jeune fille meurtrie par la vie et désabusée par l'espèce humaine. Jack, homme déchu que la vie a rendu violent va mener son enquête à travers les âges pour retrouver le futur assassin de son épouse sans se soucier des conséquences que ses actes peuvent avoir sur un présent modifié. "Patience" est un très joli conte moderne qui réussit à ne perdre personne en route malgré une profusion de détails comme de personnages secondaires dispensables. Le rythme est soutenu, la narration bascule de Jack vers Patience et vice versa avec aisance. Par contre il me semble que Daniel Clowes ait un peu perdu de sa maîtrise graphique par des dessins beaucoup plus épurés et une palette graphique colorée mais palotte. Les personnages sont tout aussi expressifs qu'auparavant malgré des postures souvent raides et moins naturelles qu'auparavant. Moins de ruptures de style ou de folies graphiques, Patience n'en reste pas moins intéressant par le vague à l'âme de ce couple finalement plus attachant que fascinant et une intrigue policière simple mais intriguante. Un très bon Daniel Clowes après la semi-déception de Rayon de la Mort qui se lit d'une traite sans déplaisir.

15/01/2017 (modifier)