Divinity

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Envoyé dans l'espace durant la guerre froide, Abram Adams revient sur Terre des décennies plus tard, doté dorénavant de pouvoirs dépassant l'imagination.


Valiant

En 1941, un bébé est déposé sur le perron du ministre russe des affaires étrangères. Ce petit garçon nommé Abram Adams est incroyablement intelligent, en plus d'être excellent dans les domaines sportifs. Très vite recueilli par l'état, suite au décès de ses parents adoptifs, Abram se passionne pour la science et cherche à en percer les secrets. Les hauts gradés de l'armée, devant les résultats impressionnants du jeune homme, décident de lui confier la plus prestigieuse mission qui soit : une mission spatiale l'envoyant aux confins de la galaxie et ce, pendant une trentaine d'années. Les préparatifs terminés, Abram laisse sa petite amie Eva, enceinte, espérant la retrouver elle et leur enfant à son retour. La fusée décolle... De nos jours, dans le désert australien, la navette d'Abram Adams s'écrase. Il n'a quasiment pas vieilli et semble désormais possédé des capacités hors normes pouvant lui permettre de plier la matière et le temps selon ses envies...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Juin 2016
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 2 ans
Couverture de la série Divinity
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

29/12/2016 | Erik
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Divinity est un ovni, ceci n'est pas étonnant pour peu que l'on fréquente un peu la galaxie Valiant, éditeur américain qui pendant un temps faisait jeu égal avec Marvel Comics et DC Comics. L'histoire n'en est pas restée là puisque suite à de nombreuses péripéties c'est maintenant Bliss Comics qui a repris le catalogue en 2015. Et c'est bien d'un univers qu'il s'agit, je serais même tenté de dire un multivers. En effet dans les différents titres qui sont proposés les personnages se retrouvent, se répondent et inter-agissent les uns avec les autres. C'est foisonnant et au début il faut un peu s'accrocher afin de tenter de s'y retrouver. Que l'on en juge : X-O Manowar, Ninjak, Bloodshot, Faith, Archer and Amstrong et j'en passe pour ne point vous saouler. Tous ces personnages à la psychologie travaillée au fil des aventures des uns ou des autres se répondent et vivent des moments extraordinaires. Certains pourraient penser que trop c'est trop mais ce foisonnement n'est à mon sens pas pire ou plus incompréhensible que celui où évoluent des Batman, Superman et consors. Or donc Divinity, c'est une histoire plutôt maligne qui permet à ces auteurs de laisser libre court à leur imagination que l'on peut qualifier sans mentir de plus que fertile. En pleine guerre froide, l'Union Soviétique donne son feu vert à une expédition spatiale : envoyer un homme aux confins de l'univers. Au bout du voyage Abram Adams, Valentina et Kazmir, entraînés depuis leur enfance, rencontrent l'indicible. De retour sur terre, Abram s'écrase dans le désert australien où les humains qui le rencontrent le considèrent comme un dieu Divinity. Les autorités terrestres sont partagées : faut-il lui faire confiance ou lui envoyer les héros de la terre pour l'affronter ? Après le retour de Divinity c'est au tour de Valentina de rentrer et ses ambitions sont toutes autres. Des années après son départ l'Union Soviétique qu'elle connaissait n'existe plus et elle est en colère. Cela nous donne un album particulièrement jubilatoire qui voit l’héroïne qui croit toujours en un idéal communiste. Pour elle la mission est simple il s'agit de restaurer à tout prix l'ancienne gloire soviétique. Le troisième tome de cette série qui en connaitra quatre est déjà tout un programme avec son titre "Stalinvers". C'est donc à une grande épopée de science fiction que nous sommes conviés où les auteurs se jouent de l'espace et du temps de manière suffisamment crédible pour que ça ne fasse pas ringard. Non en fait je trouve que tout cela est plutôt jubilatoire, il n'est que de voir l’héroïne découvrant peu à peu l'évolution de son pays et l'affrontement final qui n'en fait pas des caisses mais œuvre plutôt dans la subtilité, fait assez rare pour être souligné. Pour le graphisme une équipe rodée à l'exercice qui propose un travail efficace dans la lignée du comics, la lecture est fluide, des couleurs sympas et une mise en page qui ne pèse pas sur la lecture. Faisant mieux que copier les deux grandes maisons concurrentes Marvel et DC, voilà une BD ambitieuse qui tient la route et qui pourrait réconcilier les réfractaires au genre.

20/10/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai bien aimé le début de ce récit mais peu à peu, mon intérêt s'est totalement désintégré. Le récit devenait sans doute trop métaphysique en ce qui me concerne. Bref, une bonne idée mais mal exploitée par la suite. Le dessin est très correct : il n'y a rien à redire là-dessus. Idem pour une couverture assez bien réalisée. On sent une série très ambitieuse. La narration est omniprésente et essaye de nous faire décoller dans l'espace. Cependant, et comme dit, cela n'a pas prit avec moi. Vous pouvez toutefois essayé cette lecture surtout si vous êtes des habitués de l'univers comics de Valiant. Vous y croiserez d'ailleurs certaines figures marquantes comme Ninjak ou X-O Manowar.

29/12/2016 (modifier)