Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Holy Wood - Portrait fantasmé de Marilyn Monroe

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Le portrait revisité de Marilyn Monroe dans un Hollywood fantasmagorique, fascinant et inquiétant.


La Boite à Bulles Les petits éditeurs indépendants

Holy wood, le «Bois Sacré», est une sombre forêt de conifères, peuplée de monstres de foire et de vieilles caravanes ; c’est là-bas que naissent les stars de cinéma qui font tant rêver les spectateurs. Dans l’espoir d’en devenir une à son tour, la fragile Norma vient s’installer dans cette étrange ville-fantôme qui lui permet, malgré l’obscurité ambiante, de se retrouver sous le feu des projecteurs. Passé les premiers échecs, la frêle jeune femme se retrouve au cœur de l’attention du couple Wilcox, énigmatique fondateur de Holy wood. Grâce à eux, Norma Jeane Baker devient Marilyn. LA Marilyn. Une femme très différente de la véritable Norma. Trop, peut-être ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Juin 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Holy Wood - Portrait fantasmé de Marilyn Monroe
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

17/06/2016 | KanKr
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

C'est à Angoulême que j'ai craqué pour cette BD dont j'avais lu des avis plutôt élogieux. Tommy Redolfi étant présent sur le stand de la Boîte à Bulles, je n'ai pas hésité longtemps. Ce qui frappe avant tout quand on ouvre cet album c'est la touche personnelle de l'auteur dans son graphisme. Que ce soit ce côté un peu caricatural des traits de ses personnages ou les couleurs utilisées, tout est fait pour nos faire vibrer, pour exacerber notre ressenti vis à vis de ce récit fantasmé de Marilyn. Ses personnages m'ont renvoyé au style de Grazia La Padula (qui dessine avec Tony Sandoval) que j'apprécie beaucoup aussi, et les touches de fantastique qui fleurissent de-ci de-là ne sont pas étrangères à ce sentiment non plus. Tout cela donne à l'ensemble un petit parfum Lynchien à cette histoire (en même temps, pas étonnant, Lynch a déjà bien donné côté Hollywood...) avec son lot de personnages étranges et dérangeants, et une esthétique singulière, avec au centre Marilyn et la forge de sa légende... et de sa déchéance. Dur de parle de l'histoire sans trop en dévoiler, je vous laisse donc ce plaisir pour profiter pleinement du talent de Tommy Redolfi qui a su construire un récit intrigant et prenant sur une personnalité hors norme

13/09/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est une bien étrange histoire qui raconte un peu la vie fantasmée de la célèbre icône Marilyn Monroe. C'est une véritable star qui s'est brûlée les ailes sous l'autel implacable Hollywood. Tout commence comme dans un conte de fée mais qui va virer au cauchemar autour du loup qu'il ne faut surtout pas laisser entrer dans la chambre à coucher. Les bois Hollywood ne sont guère rassurants. C'est profondément noir et sombre. On a presque un sentiment de malaise devant un tel destin tragique. Ce n'est guère une lecture reposante mais plutôt oppressante. Il est clair que le mythe sera revisité à une sauce psychologique plutôt mélancolique. La dépression n'est pas loin. Les ambiances graphiques sont parfaitement réussies pour dépeindre cette atmosphère étouffante. Le mal-être ira en grandissant avec le succès avant une issue fatale. Une étonnante métaphore de la vie d'un des plus grands mythes Hollywood.

02/04/2017 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

De Tommy Redolfi j’avais déjà beaucoup apprécié Viktor, qui m’avait beaucoup touché, et j’ai un peu retrouvé les mêmes qualités dans « Holy Wood ». Le titre complet de l’album parle d’une version « fantasmée » de la vie de Marilyn Monroe, et c’est ce qui fait selon moi la force du récit. L’auteur s’éloigne volontairement de la réalité, et présente son histoire comme un conte prenant place à « Holy Wood », monde imaginaire aux allures inquiétantes et aux personnages aux visages déformés. Cet aspect apporte un certain symbolisme à l’histoire, et lui ajoute un côté universel, chacun pourra l’interpréter différemment selon ses références. L’ambiance générale est très sombre et lugubre. Le monde décrit est dur, et broie les jeunes starlettes impitoyablement. Le récit devient de plus en plus psychédélique au fur et à mesure que Marilyn boit et se drogue. La fin est à ce titre ouverte et pas forcément très claire. Mais je suis ressorti bouleversé de ma lecture. Le dessin et les couleurs sont absolument magnifiques, et contribuent grandement à l’ambiance onirique et lugubre. Une lecture indispensable.

20/06/2016 (modifier)
Par KanKr
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Dans la peau de Marilyn Monroe ! Blonde, lèvres pulpeuses, sourire enjôleur, regard hypnotique, grain de beauté sur la joue gauche et formes voluptueuses, Marilyn Monroe est encore aujourd'hui un mythe. À la fois fascinante d'élégance et déroutante de naïveté, elle demeure l'objet de fantasmes et d'indiscrétions. Tommy Redolfi fait partie de ceux que le sex-symbol intrigue. Dans Holy Wood, il en dresse un portrait atypique. Mais attention aux faux-semblants ! Holy Wood n’est pas Hollywood. L'auteur aime jouer avec les mots et distordre la réalité. Ainsi, dans son imagination, le bois de houx s'est transformé en bois sacré. Sacré, car c'est là qu'ont débuté les carrières des plus grandes stars de cinéma. L'intrigue commence alors que la jeune et timide Norma Jeane Baker débarque dans cette sombre et angoissante forêt de résineux à la suite d'un casting sans promesses. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'endroit ne ressemble en rien à la terre sainte suggérée par le titre. Les logements de fortune et autres caravanes y poussent comme des champignons. De prime abord, il est difficile d'imaginer qu'un trou aussi lugubre et obscur soit le berceau des personnalités qui évoluent maintenant sous la lumière des projecteurs. Pourtant, elle y croit et s’accroche à ses rêves. Motivée par l'envie d'inscrire son nom à côté de ceux des gloires du septième art, elle vient s'installer dans ce lieu en état de délabrement où a éclos la reconnaissance cinématographique de tant d'autres. Les castings s'enchaînent, souvent infructueux, avant que les époux Wilcox, étranges fondateurs d'Holy Wood, lui ouvrent la porte menant sur le devant de la scène. Ainsi naîtra Marilyn Monroe, l’icône. Celle dont l'Histoire retiendra le cliché de la jupe qui se soulève sur une grille de métro ou son interprétation de « Happy Birthday, Mister President ». Mais cette reconnaissance a un coût, celui de se soumettre au monde du paraître. Marilyn Monroe n'a physiquement plus rien de Norma Jeane Baker. Elle a été façonnée pour plaire, à coups de marketing et de chirurgie esthétique. Le risque de vivre à travers les yeux des autres est de finir irrémédiablement dépossédé de qui l'on est... Tommy Redolfi a pris le parti de développer une biographie revisitée de l'artiste, la dépeignant sous des traits sombres et tristes. Il nous offre un récit tumultueux de la vie de la star, composée de propositions professionnelles douteuses. Une existence régie par l'ostentation. Les références à la mode des télé-réalités ainsi que l'exploitation faite de son image, qui n'a pas fléchi cinquante-quatre ans après sa disparition, sont évidentes. Montages, détournements... Marilyn Monroe apparaît, dans cet ouvrage, telle une égérie de Photoshop avant l'heure. Pour autant, elle n'en reste pas moins touchante par sa candeur de façade et ses addictions cachant son mal-être : alcool, drogue et peines de cœur médiatiques (Joe DiMaggio, les frères Kennedy, Arthur Miller, Yves Montand...). L'auteur s'amuse à inventer une histoire, mais aussi un univers fourni, basés sur le réel, nous laissant constater la parfaite maîtrise de son sujet. Intelligent, bien écrit, graphiquement très plaisant, voici un truculent album à consommer sans modération !

17/06/2016 (modifier)