Airboy

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Que faire quand on reprend les aventures d'un héros légendaire et qu'on n'a pas d'idée ?


Auteurs britanniques Profession : bédéiste

James Robinson, l’auteur de Starman et des 4 Fantastiques, est embauché pour relancer le super-héros des années 40 : Airboy. Il est cependant retissant à rebooter à nouveau une série de l’âge d’or. Mais qu’est-il arriver à sa carrière ? Son mariage ? Sa vie ?? Après une nuit de débauche en compagnie du dessinateur Greg Hinkle, le projet Airboy commence à prendre forme. Littéralement d’ailleurs, puisque le véritable Airboy vient de se matérialiser devant eux pour les remettre sur le droit chemin : une tache trop difficile, même pour un super-héros ? (texte : Jungle)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Juin 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Airboy
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/06/2016 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Que faire lorsqu'on accepte de reprendre les aventures d'un héros de légende et qu'on n'a pas le moindre soupçon de début d'idée ? Eh bien on part en virée, on se saoûle à mort, on sniffe tout ce qu'il est possible de sniffer, on partouze... Voici l'argument -probablement un poil romancé- avancé par James Robinson pour écrire cette histoire. Du coup, même si l'idée n'est pas neuve, cela donne un joyeux foutoir, où drogue, alcool et sexe se mélangent allègrement. Et on se marre, on se marre devant les mésaventures de ces deux cloches que sont Robinson et Hinkle, qui se retrouvent à fuir à moitié à poil dans la rue, à se battre contre des robots soldats géants, à discuter avec un personnage censé ne pas exister... Le dessin de Hinkle est vigoureux, sans doute un peu flatteur pour certains des attributs de leurs alter-ego de papier, mais ce côté déjanté est plutôt rafraîchissant. Et l'album se termine sur des extraits de scénario et quelque explications de Hinkle sur son processus créatif, c'est sympathique.

07/06/2016 (modifier)