L'Érection

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

C'est l'histoire d'un couple avant Nöel. C'est l'histoire d'une femme qui fête son anniversaire et qui n'apprécie pas particulièrement d'avancer en âge


Paris

C'est une histoire sur l'érosion du désir et le besoin , parfois, de doner un grand de coup dans la routine. C'est l'histoire d'une surprise C'est l'histoire d'un cadeau c'est l'histoire d'une érection

Scénariste
Jim
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Juin 2016
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série L'Érection
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

04/06/2016 | herve
Modifier


Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

livre 1 un titre volontairement provocateur (d'ailleurs, Jim justifie son choix dans le dernier numéro de Casemate), se cache une histoire digne du théâtre de boulevard. Le décor est en effet bien campé : un appartement haussmannien au plein cœur de Paris, des presque cinquantenaires en mal d'identité, dont un couple à la dérive. Fidèle à ses précédents ouvrages, Jim nous offre un portrait assez saisissant d'un couple en mal d'amour. Ce premier volume, qui s'apparente à un huis clos, et à une pièce de théâtre, nous offre des dialogues voire des répliques assez violentes entre Léa et Florent, un couple en complète incompréhension suite à un malentendu, qui au demeurant peut se justifier. Mais le thème principal de ce volume réside dans le désir et le temps qui passe dans le couple. Comment faire durer le désir au bout de 30 ans de mariage ou de concubinage, est une question qui, à un moment de notre vie, se pose légitimement. Et c'est justement le thème principal de ce premier volume. A travers de la lecture de cette bd, parfaitement illustrée par Lounis Chabane, certains peuvent encore en douter. L'album se conclut sur une page troublante qui donne une envie furieuse de connaitre la suite livre 2 Passé la bonne surprise du précédent volume, je me suis rué dans la lecture de la seconde partie, dès sa parution. Je dois avouer que cet album est un cran en dessous du précédent. En effet, Jim nous décrit ici des situations plus convenues sur le couple, sur l'adultère, sur la différence d'appréciation de l'âge entre les hommes et les femmes, et il nous livre un album plus bavard, avec un peu moins d'humour, où Florent passe en second plan derrière une Léa métamorphosée (ah! son apparition dans la fête des voisins du dessus !), plus explosive que jamais. Malgré ces faiblesses, j'ai passé un agréable moment de lecture, surtout grâce au superbe dessin de Lounis Chabane

04/06/2016 (MAJ le 11/03/2017) (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Bon, c'est vrai que le titre peut interpeller, mais la justification faite par Jim je trouvais que ça faisait classe d'avoir une BD intitulée "l'érection" dans sa bdthèque me semble un peu... légère. Mais herve a raison, on est bien dans le théâtre de boulevard, avec ses qualités, mais aussi et surtout, à mes yeux, ses défauts. L'essentiel de l'album se résume à un dialogue entre les deux membres d'un couple qui sont ensemble depuis longtemps, et qui, au détour d'un malentendu, doutent de la réalité du désir. Il n'y a pas trop de portes qui claquent, mais des répliques plus ou moins cinglantes, qui durent, qui durent... et qui finissent par lasser. Dans le théâtre de boulevard, il y a parfois quelqu'un qui entre dans la pièce pour proposer un nouveau rythme, un nouvel élément dans l'équation. Ici il n'en est rien, ça tourne en boucle sur le même malentendu sur 20 ou 30 pages... Certes, l'élément perturbateur, pour le coup pas inattendu, finit par arriver, mais en toute fin de tome. J'aime bien le trait de Lounis Chabane par contre, il est très à l'aise dans ces personnages contemporains, ainsi que dans les décors haussmanniens qui ont fait partie du cahier des charges. Mais à part le dessin, ce vaudeville ne m'a pas touché plus que ça.

07/06/2016 (modifier)