Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Un colt qu'on en finisse

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Format 10,5x15cm,de bonne qualité, original et plaisant !


Le western (pour de rire) Tout petits albums Treize Etrange

Dans un ranch de l'ouest, juste après la bagarre, alors que les corps gisent inertes à terre, deux hommes n'ont pas rendu l'âme et se livrent un ultime combat... verbal. Les insultes fusent, les injures volent : les deux cowboys règlent leurs derniers compte. (source : catalogue treize étrange... Pour une fois qu'un résumé est bien fait !)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2001
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un colt qu'on en finisse
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

21/10/2002 | ThePatrick
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà avec Lame Ryder de Mahler le plus petit western que j’ai lu en bande dessinée. Et comme pour Lame, l’histoire est à la fois simple et originale. Tout se déroule à l’orée d’une forêt, près d’une cabane. Le lecteur arrive après un carnage, cadavres et agonisants sont éparpillés un peu partout. Du pourquoi du comment nous n’en saurons rien et on s’en contrefiche ! Car pour le reste nous avons droit à un vrai duel, comme en recèlent tous les westerns de la grande époque hollywoodienne. Un vrai duel, mais où les mots remplacent les balles… La plus longue engueulade du Far West ! Lecture rapide, mais sympa et recommandée donc, pour cet opuscule qui se lit vite, mais bien.

14/04/2014 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici un chouette petit western d’ambiance mettant en scène deux crevures qui présentent quelques difficultés à en finir. Les échanges (verbaux) sont savoureux pour l’amateur de westerns barrés. L’esprit caricatural du récit est bien mis en valeur par le dessin d’Alfred qui n’est plus à présenter. Pour ceux qui ont apprécié cet album, à lire aussi "Lame Ryder" paru dans la collection "Patte de Mouche" de l’Association.

28/02/2005 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voilà un petit album sympa. Comment faire une petite BD très courte, sans contrainte de format, de couleurs ? Publier chez un micro-éditeur ! Le dessin d'Alfred est toujours aussi sympa, décalé par rapport à la réalité (voir les trous dans les vêtements et la peau), le langage est fleuri et bien tourné, le rythme suffisant pour une scène de cette durée et cette intensité... Un agréable (mais court, ce qui est normal) moment.

10/03/2003 (modifier)

Alfred le dit lui-même, les auteurs se sont éclatés sur ce petit album à faire ce dont ils avaient envie. Cela donne une histoire certes courte, mais savoureuse, un peu à la manière de "Reservoir Dogs". Le dessin est toujours aussi typique d'Alfred (cf. La digue, Le chant du coq, Abraxas), et les gueules de ses personnages, toutes tordues, lippues, dentues, bref moches à souhait, sont jouissives ! Pour le reste, engueulade mémorable parsemée de joyeusetés et autres noms d'oiseaux, c'est bête et méchant, et on aime ! 4 euros, chez Treize Étrange, à découvrir !

21/10/2002 (modifier)
Par dut
Note: 3/5

Cet album a un gros inconvéniant : le format... Mais, c'est assez réussit sinon, les dessins sont sympatiques, les dialogues droles et meme tres crus ! Mais ca ne restera pas inoubliable :)

21/10/2002 (modifier)

C'est c** et c'est voulu... ça tombe bien, on en veut d'autres des comme ça... en moins de 30 pages, Alfred et Peyraud revisitent le far-west de Sergio Leone. Ne cherchez pas le scénario fouillé et le dessin précis, cette oeuvre est faite pour reposer l'esprit. Bon, assez de médisance, c'est un petit livre rigolo qu'il faut avoir lu au moins une fois si on aime La digue.

21/10/2002 (modifier)