Sept Nains

Note: 3.42/5
(3.42/5 pour 12 avis)

Histoire de la série "Sept" s'inspirant librement de Blanche-Neige.


Contes de fées revisités Sept...

Sept nains sont bouffons et amuseurs à la cour d'un roi, qui fête l'anniversaire de Blanche, sa fille chérie, née d'un premier mariage. Acrobaties, pitreries, jonglage, tout y passe. Hélas pour eux, la blague de trop va vexer la reine et décider de leur destin. Les voilà exilés du château, condamnés à la mine. C'est pour eux le début d'une longue descente aux enfers. Mais bon ou mauvais, ils n'ont pas dit leur dernier mot.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Septembre 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sept Nains
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

25/09/2015 | Miranda
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est étonnant que personne n’ait pas déjà eu l’idée de reprendre ces 7 personnages très connus de tous dans cette série concept basée sur 7 personnages !? Comme quoi… Pour le reste, Lupano part d’un canevas quasi universel, qu’il se contente de pervertir plus ou moins légèrement. Quelques nains graveleux, Blanche Neige moins gentille et plus gironde que la version Disney, et des dialogues un chouia moins convenus. Cela donne une lecture assez sympathique, mais pas non plus inoubliable. En effet, j’aurais bien aimé que cela délire davantage, que les dialogues soient plus caustiques. Bref, qu’il y ait plus d’humour noir. En l’état, ce n’est pas toujours drôle ni réussi. Quant au dessin, je l’ai trouvé bon, sans plus. Bref, une lecture divertissante, mais un album que je ne me vois pas acheter.

08/07/2017 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Cet album figure clairement parmi les réussites de la très inégale collection Sept. L'idée est bonne, le scénario est sympa, et le dessin est pas mal. Lupano nous offre une re visite très maline du conte de Blanche Neige. La première bonne idée c'est d'avoir éviter de perdre du temps à nous présenter les personnages. A priori on les connaît globalement, de toute façon il ne sont jamais nommés et si on reconnaît facilement qu'untel est prof, ou tel autre est simplet, rien ne dit que sont les 7 mêmes nains, et de toute façon c'est totalement anecdotique. On est rapidement dans le vif du sujet, les événements s'enchaînent à un bon rythme et nous emmène dans une direction assez inattendue qui s'éloigne de l'originale de manière amusante et surprenante pour ensuite la croiser avec des clins d'oeil bien vus, qui rappellent les marqueurs principaux ; le miroir, la sorcière, la pomme... Ce récit est également teinté d'humour, et sans être drolissime ça fonctionne plutôt bien. Cette version réinterprétée est donc pleines de bonnes idées, et les mésaventures des nains sont bien plaisantes à lire. Au final, on passe un bon moment et cet album fait parti de ceux de cette collection que je relirais avec plaisir.

01/11/2016 (modifier)
Par Chéreau
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

La série Sept, qui semble destiner à tester des dessinateurs, des scénaristes ou des tandems, est de qualité assez inégale. L'injonction de faire tenir une histoire complète en 46 pages conduit certains auteurs à des ellipses maladroites ou à des fins bâclées. Ce n'est pas le cas ici. L'album revisite d'une manière assez robuste le conte de Blanche-Neige, en retrouvant finalement sa vocation d'origine, qui n'était certainement pas d'endormir les petits enfants... Les personnages se retrouvent tous, à un moment ou à un autre, dans un contre-emploi réjouissant, du prince plus si charmant à la fin du livre aux nains, bien plus dégourdis que ceux de Walt Disney. La douce et naïve Blanche-Neige semble échapper un temps au cynisme ambiant ? Un temps seulement... Les auteurs prennent des libertés avec les personnages. Ils s'en accordent aussi avec l'histoire, les nains fomentant un cambriolage du château royal depuis leur tunnel. Je ne vous en dis pas plus. Lisez cet album drôle et méchant, vous n'aurez plus jamais envie de chanter "un jour mon prince viendra".

25/07/2016 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Excellent, tout bonnement excellent !!!! Envie de vous changer les idées ? De rigoler avec un récit léger mais pas futile et de passer un bon moment ? Ce one-shot s'inscrivant dans la collection des Sept de David Chauvel devrait vous en procurer l'occasion. L'occasion justement de détourner un conte arche-célèbre pour mieux en rire avec une Blanche-Neige bombasse mais hargneuse, une méchante Reine aux apparences trompeuses et une sacrée bande de bras cassés comme je les affectionne en guise de nains !!! Il suffit de voir la tronche de Simplet qui pour le coup l'est plus que jamais et son "rôle actif" dans le célèbre passage de "Miroir, mon beau miroir". Les autres ne sont pas en reste et même s'ils sont sommairement décrits (on perçoit surtout Prof et Grincheux), sont tous devenus des vieux pervers lubriques sous la plume avisée d'un Lupano en super forme. Raconter le reste serait vous en retirer une bonne part de plaisir... Le chasseur et le prince charmant sont également de la partie et participent activement au charme tout nauséabond de cette grosse farce au final surprenant. Roberto Ali possède un style qui sied bien à tout cet univers même s'il prend parfois quelques raccourcis (hormis Simplet, les expressions faciales des nains auraient mérité un peu plus d'attention) et la colorisation plutôt sombre est particulière. En tous cas un excellent moment de lecture sans prétention et avec le vœu de lire d'autres détournements de Lupano du même acabit !

29/04/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

On connait tous Blanche Neige, c'est certainement dans ce conte que le chiffre 7 trouve sa plus grande célébrité avec les fameux 7 nains. Lupano s'empare de ce classique pour le malmener quelque peu et le transformer en parodie totalement picaresque, savoureuse et démystifiée. Chaque personnage est revisité de façon décalée, et ça marche : les nains sont des bouffons lubriques et crades, Simplet y est toujours aussi naïf en plus profond, c'est un vrai handicapé mental, le chasseur est un obsédé sexuel toujours aussi menteur, Blanche est une sale pétasse impertinente ; seule la reine reste à peu près conforme au personnage du conte, avec seulement une méthode de transformation amusante et plus radicale, sans oublier le miroir magique bien détourné. La lecture s'en trouve pimentée de façon subtile, on sourit souvent, les situations sont cocasses et actualisées un peu à la sauce de notre époque, c'est perceptible surtout dans les dialogues parfois à la limite de l'anachronisme, mais d'une grande drôlerie. Là-dessus, le dessin s'accorde parfaitement au sujet, ce dessinateur qui avait travaillé sur Les Jardins de Babylone de la série Les 7 Merveilles, change un peu de style ; il adopte un trait plus épais, volontairement grossier, un peu irrégulier car certains dessins sont très fignolés tandis que d'autres sont plus rapides sur les personnages notamment, qui ont des visages et des corps plus simplifiés ; c'est peu grave sur les nains, mais pas toujours très heureux sur Blanche. Mais l'important est de donner une allure assez rustique à l'ensemble, et c'est réussi. Le final n'est pas très juste pour les nains, mais bon, on passe un bon moment avec cette entreprise de démolition qui apporte une bouffée d'air frais dans une histoire bien trop lisse et trop connue.

15/04/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne bouderai pas mon plaisir mais je commencerai par quelques reproches : oui, le trait est sans doute un peu trop épais et la colorisation n'adoucit pas les choses. Oui, le format est un peu court et, pour peu que l'on se soit immergé dans l'univers proposé, le format en 64 pages oblige les auteurs à raccourcir leur histoire. Enfin, les nains sont au final assez semblables et nous quittons Blanche-Neige à regret, elle avait un gros potentiel. Après ces petits reproches, venons-en au côté réjouissant de l'affaire. Personnellement j'apprécie particulièrement quand des monuments sont désacralisés, brocardés, pour tout dire que l'on fasse fi d'une sorte de respect. Alors certes ici le propos et la relecture sont gentiment iconoclastes et la lecture n'est sans doute pas à mettre sous tous les yeux mais que c'est bon d'imaginer et de découvrir avec les auteurs le côté libidineux de nos chers nains ou le miroir qui parle, enfin si l'on peut dire ! Au final un album qui nous porte plus au sourire qu'à la franche bidonade, c'est sympa, ça égratigne juste ce qu'il faut pour passer un bon moment. On pourra juste regretter que le mythe ne reçoive qu'un simple coup de canif. Un bon cru, ce nouveau cycle de la série concept démarre bien.

16/02/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Tiens, une nouvelle saison de la collection 7. Comme je trouve la plupart des albums de la saison 2 sans grand intérêt, je ne suis pas impatient de lire ses albums. En tout cas, le premier album de cette nouvelle saison est très bon C'est une vision satirique du conte de Blanche-Neige et les sept nains. C'est une bonne idée car un des problèmes avec plusieurs albums de cette collection c'est qu'on prend trop de temps pour présenter 7 personnages alors qu'ici on connaît déjà les personnages du conte. C'est avec un certain plaisir que j'ai suivi cette histoire qui reprend la trame générale du conte, mais qui fait plusieurs changements ce qui a fait en sorte que je fus souvent surpris par les événements. Les personnages ont des personnalités différentes et c'est savoureux de les voir évoluer. Le dessin est très bien fait aussi. C'est un bon one shot et probablement mon album préféré de Lupano.

15/01/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Le conte de Blanche Neige a été maintes fois remanié ces dernières années que cela soit au cinéma et sur un format bd. On ne verra rien de très original dans la démarche. C'est en effet une plaisanterie de bon goût que nous a concocté Wilfrid Lupano afin de dénaturer le conte de manière assez humoristique. Le sous-titre ne laisse pas de place au doute : sept mineurs sapent un conte majeur. Certes, il y a des idées et des trouvailles qui font mouche. Pour le reste, cela reste un agréable divertissement. C'est un peu trop hilarant à mon goût. Il y a des bons mots et des situations plutôt cocasses. Comme dit, une sucrerie à l'ancienne mais qui fait peau neuve.

27/12/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Sept Nains, c'est le conte de Blanche Neige revisité à la sauce un peu parodique et ironique. Comme son titre l'indique, ce sont les nains qui sont ici les personnages principaux, mais l'intrigue suit dans les grandes lignes les éléments clés du conte. Là où il diffère, c'est plus ou moins dans l'interprétation qui est nettement plus adulte, moderne et sarcastique. Les nains y sont un peu couillons et gentils mais loin d'être parfaits et sans reproche. Blanche n'est vraiment pas une "oie blanche" même si elle protège vigoureusement ses attraits féminins très... attrayants. Et la méchante reine est bien à plaindre au final si on y réfléchit. Le dessin d'Ali Roberto est bien agréable et soigné. Je n'aime pas trop par contre la façon dont Simplet est représenté, toujours bavant. Et les autres nains manquent un peu de personnalités visuelles pour bien les différencier. Mais dans l'ensemble, c'est très bien dessiné, bien raconté et les couleurs sont sympas. L'histoire est sympathique et amusante. Elle n'amène ni franche rigolade ni grande originalité, mais elle sort un peu des sentiers battus et amène quelques bonnes surprises. C'est une bonne lecture.

30/11/2015 (modifier)
Par Mitch
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cette parodie des 7 nains m'a particulièrement plu, j'ai aimé cette approche de l'histoire vue par les nains. Le reproche que je pourrais faire au concept "sept", c'est qu'il est difficile de développer l'histoire en plus de pages ou de tomes, d'où une fin un peu précipitée à mon sens. Cette touche humoristique qu'apporte Lupano est tout simplement géniale. Une fois de plus, je ne suis pas déçu par son scénario. J'approuve ce type de scénariste qui veut toucher à tout et qui ne reste pas focalisé sur un univers de BD. J'ai passé un agréable moment de lecture et j'ai même bien rigolé sur certains passages. Bref ce fut un coup de coeur pour moi.

09/10/2015 (modifier)