Les 7 Merveilles

Note: 3.57/5
(3.57/5 pour 7 avis)

Nouvelle série concept : Les 7 merveilles de l'antiquité


Au temps de la Grèce Antique Auteurs Italiens Bâtiments et architectures

Pour cette 88e édition des Jeux Olympiques (432 av. J.-C.), trois gladiateurs se destinent à combattre dans l'arène du Pancrace. Aurelyos de Mikonos, à la recherche de son fils, Pantarké d'Olympie, jeune lutteur ambitieux manipulé par ses supérieurs, et Chyonis d'Athènes, sur le point de révéler un complot en lien avec le sculpteur Phidias et le secret de son chef-d'oeuvre, la statue chryséléphantine de Zeus... Texte : Editeur

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Avril 2014
Statut histoire Une histoire par tome 7 tomes parus
Couverture de la série Les 7 Merveilles
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

29/04/2014 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série concept a l'air très tentante, et j'ai hâte de voir les autres récits concoctés autour de ces 7 Merveilles, surtout les jardins de Babylone, le phare d'Alexandrie et le colosse de Rhodes. TOME 1 On sent nettement que le scénariste s'est un peu forcé pour conter une histoire qui tienne la route autour de la statue de Zeus, non pas que l'histoire soit médiocre mais parce qu'en fait, cette oeuvre monumentale de Phidias ne joue ici qu'un rôle relativement secondaire, tout repose sur les personnages et les relations qu'ils tissent ensemble ; Phidias n'est pas tout à fait au centre de l'intrigue, les lutteurs athéniens Kionis et Pantarké l'Olympien sont plus prépondérants, mais le vrai héros c'est Aurélios dont sa quête sincère pour retrouver son jeune fils occupe la partie la plus importante de l'album. Chacun de ces personnages plus quelques autres interviennent dans le récit et il n'y a pas de vrai héros. Ceci dit, l'histoire sans être captivante, est quand même attractive. Le dessin est beau et racé, il donne du caractère à ce type de tragédie grecque. Je ne suis pas déçu pour autant, mais je m'attendais à quelque chose de plus mystérieux et plus insidieux en rapport direct avec la statue, alors que là, j'ai plutôt l'impression qu'elle sert juste de décor de fond, c'est un peu dommage. TOME 2 Ce tome me plait mieux : le contexte babylonien me convient, étant attiré par les civilisations mésopotamiennes. Contrairement au tome 1, j'ai l'impression que la merveille est mieux utilisée, servant bien l'intrigue, et non comme un décor de fond comme c'était le cas précédemment. Un autre élément intéressant, c'est le contexte historique plus étoffé : la captivité des Juifs à Babylone, épisode figurant dans la Bible, et l'implication directe d'un souverain qui reste mystérieux et fascinant, Nabuchodonosor dont le règne marqua l'apogée de l'empire babylonien. Ces jardins légendaires ont-ils vraiment existé ? J'ai lu des trucs sur eux, et je savais que c'était un cadeau de Nabuchodonosor à son épouse nostalgique de sa contrée verdoyante, mais cette fabuleuse construction attribuée parfois à la reine Semiramis, a fait l'admiration des témoins qui les ont contemplé ; les jardins sont bien représentés dans cet album avec leurs terrassements conformes à ce que j'avais vu sur des gravures. Le dessin m'a un peu dérangé au départ, et puis je l'ai accepté, mais certains visages ne sont pas toujours très jolis ; le dessinateur réussit mieux ses décors avec les jardins, la ziggourat et la colossale porte d'Ishtar, elle aussi bien restituée d'après les descriptions des Anciens. Ce tome 2 remonte le niveau, mais j'attends encore pour hausser ma note ou pas.. TOME 3 Cet album se révèle le meilleur pour l'instant, d'emblée l'ensemble me plaît beaucoup ; l'idée d'une intrigue policière dans cette Antiquité est toujours un concept fascinant, et ça démarre fort dès la première page. Cette intrigue tourne autour du célèbre phare et utilise bien le monument, en se servant d'une invention authentique d'Archimède ; l'époque est sensiblement la même que dans Hotep, l'Egypte est sous domination grecque, c'est une période intéressante et moins évoquée que l'Egypte pharaonique, la Bd m'a paru donc bien documentée, avec des références historiques solides. Au niveau graphique, c'est très plaisant, l'auteur s'inspire un peu du graphisme d'Alex Alice qu'il remercie d'ailleurs comme source d'inspiration ; il réussit de belles pages, avec des cases très remplies, un effort est fait sur les décors, et notamment avec une belle pleine page du phare en début d'album. Un bon opus qui permet de remonter ma note. TOME 5 Boaf, ce tome n'est pas véritablement concluant pour emporter l'adhésion, je m'attendais à quelque chose d'un peu plus mystérieux et surtout de plus fascinant avec le potentiel de cette grande pyramide, il y avait sûrement des trucs à trouver sur le côté sépulture, tombeau, momie... je sais pas , mais quelque chose de lié aux rites funéraires, plutôt qu'à des meurtres rituels déjà vus ailleurs dans ce type de bande, notamment Sur les Terres d'Horus.. et même dans cette série, avec l'épisode consacré au phare d'Alexandrie, il était déjà question de meurtres étranges. Malgré cette déception au niveau du scénario, le monument est utilisé mais il aurait pu l'être encore plus ; quant au dessin, c'est du beau travail, avec toutefois de nombreuses scènes se déroulant dans une certaine obscurité, et traitées en fond violet ou vert, ce n'est pas toujours très adroit, mais il y a pire. Un tome qui me laisse sur une impression mitigée. TOME 4 Blengino et Sarchione se retrouvent, le dessin de ce dernier a l'air un peu moins appliqué sur les personnages mais reste vigoureux et bon sur les décors, avec des double-pages saisissantes, dont celle de l'Artemision. Le scénario imagine une version plausible du temple en feu (on pense en effet qu'il a été détruit de la sorte), il y a un peu de sexe, mais l'ensemble est astucieux, bien tourné et utilise bien le monument. Bref un très bon album. TOME 7 Je pensais que pour ce dernier tome, les auteurs mettraient le paquet, et j'attendais beaucoup de ce Colosse de Rhodes, statue énorme qui m'a toujours fasciné par sa réalisation. Hélas, 3 fois hélas, c'est une grosse déception, pratiquement tout l'album ne s'occupe pas du monument, l'intrigue est sans grand intérêt, autour d'un jeune médecin hanté par un spectre dont on se fout comme de sa première cuite, prouvant ainsi que Blengino n'est pas un auteur régulier. Il y avait tant à faire pour mettre en valeur ce colosse, comme par exemple dans le film de Sergio Leone, mais c'est seulement dans les dernières pages que les auteurs se souviennent qu'ils sont dans les 7 Merveilles... de plus le dessin n'est pas spécialement vilain, mais il est assez bizarre par endroits. Au final, après lecture de ces 2 derniers tomes, je n'ai pas pu lire le tome 6, j'espère que ça viendra un jour, mais je me retrouve avec des tomes moyens ou qui auraient pu être mieux, et seulement 2 tomes vraiment bons, sur le phare d'Alexandrie et le temple d'Artemis, je conserve quand même ma note d'origine au vu d'un concept hardi et intéressant.

09/05/2014 (MAJ le 23/02/2016) (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Comme toutes les séries à concept celle ci ne déroge pas à la règle, à savoir que chacun pourra y trouver son compte mais que l'ensemble se révèle par trop inégal pour qu'une note maximale soit évidente. Cela à été dit avant moi,, mais le premier tome, "La statue de Zeus", et quelque part c'est un comble, ne s'attache que très modérément au monument en question, ce fut donc pour moi une semi déception Le deuxième tome s'attache au mythiques jardins de Babylone qui en ont fait rêver plus d'un, qu'il soit auteur, poète ou que sais je ? Là encore le reproche que je ferais c'est un manque de resserrement sur les sus-dit jardins, il y avait à mon sens de quoi faire peut être plus hardi au niveau du graphisme qui par ailleurs n'est tout de même pas mauvais, ( j'imagine aisément d'autres dessinateurs et se qu'ils auraient pu en faire ). "Le phare d'Alexandrie est plus tourné vers une enquête policière qui ne m'a pas emballé plus que ça. Idem pour le tome 5 consacré aux pyramides, sans tomber dans des délires genre le retour de la momie il y avait surement un potentiel de mystère à explorer. C'est avec circonspection que je jetterais un œil aux autres volumes de cette collection mais sans empressement superflu. Plaisant sans plus.

16/09/2015 (modifier)
Par Canarde
Note: 3/5
L'avatar du posteur Canarde

Je n'ai lu que le tome 5, sur la pyramide de Khéops. Les enquêtes, ça m'accroche toujours, et celle-ci est bien construite. Il faut passer par dessus le début avec ça voix off : "An XXVIII du royaume de Horo Medjedu, troisième mois de la saison de Shemu, jour 16." (moi, je dois faire un effort pour ne pas m'endormir au milieu de la phrase) Faire abstraction d'un dessin pas assez contrasté avec des couleurs pas très variées, et des dialogues un peu ampoulés. Après : le personnage principal, scribe enquêteur, est sympathique, même s'il est totalement dépourvu de défaut et d'humour, ce qui reste agaçant quand même. Les dessins sont réalistes avec une tendance à charger un peu sur les détails, les rides, les hachures, ce qui donne un aspect parcheminé, vieillissant. Ca m'a fait penser à une série d'Isabelle Dethan, appelée Sur les Terres d'Horus, mais l'image était plus facile, avec une belle lumière; Et le rôle des femmes plus décontracté voire emprunt d'humour. Je ne sais pas lequel est le plus proche de la réalité historique, mais La pyramide à un coté Timour, vieille France des années 50 qu'Isabelle Dethan avait dépassé.

03/03/2015 (modifier)
Par Mitch
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je mets la note maximale, tant pis pour l'avertissement qui nous dit de ne réserver ceci que pour des BD hors du commun. Car pour moi, cette série est vraiment exceptionnelle. Autant graphiquement qu'au niveau des scénarios, très captivants (même si les histoires de la Pyramide et du Phare se ressemblent vaguement). Mon tome préféré est celui consacré au Phare d'Alexandrie. A ma connaissance, aucune BD ne dépeint mieux cette ville cosmopolite au temps des rois lagides. Les visages des soldats macédoniens, dont les uniformes sont fidèlement reproduits, sont marqués par les cicatrices, les bas-fonds de la ville sont autant sordides que la bibliothèque est magnifique. Tout sonne juste, réaliste. Je me suis plongé dans chaque histoire avec délice, et je regrette vraiment qu'il n'y avait pas 36 merveilles dans l'Antiquité. Car cette série touche hélas à sa fin...

17/02/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est réellement une bonne idée que de proposer une histoire sur chacune des sept merveilles du monde antique. Il faut dire qu'on ne les connait pas toutes par coeur et qu'elles ont toutes disparu à ce jour à l'exception des pyramides d'Egypte. C'est certes une série concept d'un style moderne mais c'est plutôt efficace à la lecture. Le premier tome sur la statue de Zeus à Olympie réalise une bonne entrée en la matière. La suite ne sera pas décevante. Cela mêle les intrigues politiques avec une histoire personnelle qu'elle soit sentimentale ou à la recherche de ses origines. Nous avons à chaque fois un scénario qui tient la route. Sur la forme, rien à redire car c'est réalisé avec un grand professionnalisme. J'ai eu la chance de visiter il y a quelques années les vestiges du temple d'Artémis à Ephèse. On imagine mal de nos jours la richesse et la beauté d'un tel lieu. Cette bd fait revivre ces monuments qui appartiennent au passé antique mais également à notre histoire. Pour autant, malgré mon optimisme, je dois reconnaître que les différents tomes sont de qualité assez inégale après un véritable démarrage en fanfare. Ainsi, celui consacré à la pyramide de Khéops se révèle assez décevant non pas au niveau du graphisme mais sur le scénario. On n'apprendra finalement pas grand chose. Bref, une saga prometteuse mais qui pêche cruellement par la suite faute à un scénario stérile. Si on prend l'ensemble, cela reste satisfaisant.

26/10/2014 (MAJ le 11/02/2015) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu les trois premiers tomes et le résultat jusqu'à présent est plutôt bon. Faire une série sur les 7 merveilles du monde est une bonne idée, surtout que j'aime bien l'antiquité grecque qui me semble moins utilisée en bande dessinée que l'antiquité romaine ou l'Égypte. La plupart de ce que j'ai vu parlait surtout de la mythologique grecque donc lire une série historique 'sérieuse' sur cette période me réjouissait. Les différents scénarii sont efficaces. Le seul défaut récurrent est que les personnages me laissent indifférent. J'aime particulièrement le tome sur les jardins de Babylone qui révèle un scénario plus profond et moins stéréotypé que les deux autres tomes. Les différents dessins ne sont pas mauvais, mais ils manquent de personnalité. Ce sont des styles réalistes que j'ai vu plusieurs fois dans la bande dessinée moderne. J'ai bien envie de lire ce qui va suivre, mais je ne suis pas pressé j'attendrai de les voir en bibliothèque.

15/01/2015 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Après les séries les « Sept », les Casses et les Grandes évasions, la nouvelle série concept de Delcourt arrive : 7 one shot autour des 7 merveilles de l’antiquité. La statue de Zeus Le premier opus fait étape en Grèce pour nous parler de la statue de Zeus. Cette histoire est vraiment très plaisante. Nous sommes en 432 avant JC, l’action prend place lors des jeux Olympiques. Un cadre très bien choisi, puisqu’il est à la fois original et surtout très bien utilisé. Le petit côté historique est des plus agréable. L’intrigue principale est elle aussi de qualité. Entre le complot qui semble sur le point de secouer les jeux olympiques et la trame « secret familial » avec la recherche père / fils, il y a de quoi faire. Tous les éléments sont bons, ils s’imbriquent parfaitement les uns avec les autres, les personnages sont intéressants. L’intérêt du récit reste constant jusqu’au dénouement. Au final un album sans fausse note qui offre un bon moment de lecture. Espérons que tous les autres volets de la collection 7 merveilles soient d’aussi bonne qualité. Les jardins de Babylone Pas de mauvaise surprise avec le second tome. On change d'époque, on change les personnages, on change de monument, mais au final on a un autre album de qualité. Graphiquement cela me plait légèrement moins, mais une fois bien encré dans l'histoire c'est vite oublié. Le héros m'a paru attachant par sa personnalité. La façon de se soumettre au tyran qui asservit son peuple, la façon dont il accomplit les choses par conviction ou par amour sont des éléments bien rendus qui aident à accrocher à cette histoire. Comme pour le premier tome ce qui fonctionne bien à mes yeux c'est qu'il y a plusieurs niveaux d'intrigues imbriquées. Et tous les niveaux sont intéressants, donc la somme de toutes ces composantes donne là aussi une histoire qu'on lit d'une traite. En plus de cette intrigue fictive prenante, il y a pas mal d'éléments historiques à apprendre. Je ne connaissais pas grand chose des jardins suspendus de Babylone et cette lecture m'a permis de rectifier cela. Elle démarre très bien cette série concept. Le Phare d'Alexandrie J'ai trouvé ce tome légèrement en dessous des 2 premiers. Pourtant, niveau dessin c'est très agréable. Pourtant, le monument au cœur de l'intrigue est remarquablement utilisé, peut être encore mieux que dans les opus précédents. Il y est surtout question de la mort mystérieuse du gardien du phare et de l'enquête qui doit l'élucider. Celle ci se révèle assez prenante et se lit avec plaisir. C'est finalement en fin d'album où le bât blesse un peu. J'ai trouvé qu'il y avait trop de pirouettes et autres coïncidences un peu trop heureuses qui permettent au héros de se sortir de situations très mal embarquées. Cela dit, cela reste un album plaisant et je suis toujours sous le coup de la très bonne impression générale procurée par ce début de série. Le Temple d'Artémis Direction le temple d'Artémis à Ephèse pour le 4e tome. Ici aussi le monument est bien utilisé. Il sert principalement de décor puisque l'action se passe dans le temple. On ne cherche pas à nous révéler un secret imaginaire et invraisemblable autour de cette merveille. Le scénario mélange de manière très réussie une histoire fictive (celle de voleurs s'attaquant au trésor du temple) avec la véritable légende du temple en utilisant pas mal de personnages et de détails historiques. Ce mariage fonctionne très bien. L'intrigue est plutôt agréable sans toutefois être extraordinairement originale. En tout cas on suit agréablement les protagonistes dans leur quête du début à la fin du récit. Par contre la partie "historique" est vraiment bien vue à mes yeux. Il y a des noms de personnages connus, Crésus par exemple. Et l'auteur joue de l'expression riche comme Crésus et cela pimente bien cette histoire. Pareil avec ce berger sans nom que l'on croise tout au long de l'album... le final donne juste envie d'aller faire un tour sur wikipédia pour en savoir plus sur ce temple ! Un nouveau bon moment de lecture.

29/04/2014 (MAJ le 26/10/2014) (modifier)