La Cible de Deadshot

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un autre méchant de Gotham qui sera amener à défier Batman


Batman DC Comics Des méchants super ! Univers des super-héros DC Comics

A Gotham il y a le Deadshot qui comme Bruce Wayne a connu une enfance difficile. Retour sur ce qui l'a amené à devenir un redoutable tueur à gage qui ne rate jamais sa cible. Lorsque que l'on veut contourner la loi à Gotham , un jour ou l'autre on fini par tomber sur le chevalier noir. L'affrontement avec Batman

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Avril 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Cible de Deadshot
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

07/08/2015 | sloane
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cet album contient la mini-série sur Deadshot datant de 1988, ce qui explique pourquoi le dessin peut paraître vieillot. Cette mini-série approfondit le personnage de Deadshot et explique pourquoi il est devenu un tueur à gages. Je pensais que j'aillais adorer parce que j'aime bien le scénariste et aussi le personnage de Deadshot, mais au final je trouve ça 'juste' pas mal. La faute en partie au dessin. Je n'aime pas trop les visages. Le scénario est vraiment intéressant dans la dernière partie où j'ai finalement ressenti de la tension et où j'étais excité alors qu'avant je voulais bien découvrir le secret de Deadshot, mais je ne ressentais pas grand chose. C'est suivi par deux histoires plus récentes qui sont sympathiques à lire. J'aime bien celle avec Batman. Au final, un album sympathique si on aime le personnage de Deadshot.

18/12/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne connaissais pas Deadshot, apparemment un des nombreux vilains que Batman a dû affronter dans sa longue carrière. Pour ce comic, 6 épisodes qui retracent la vie de Deadshot, de l'épisode fondateur qui nous explique pourquoi il est devenu ce tireur à gage impitoyable et qui ne rate jamais sa cible. Après une première incarcération ou il rencontre une jeune psy, celle-ci va enquêter auprès de sa famille et découvrir le terrible secret qui a conditionné la vie de Deadshot. Au fil des épisodes nous arrivons à la confrontation entre Batman et Deadshot qui ne se finit pas comme on aurait pu l'imaginer. Au scénario John Ostrander, en vieux routard du comics, nous livre une histoire tirée au cordeau mais qui ne révolutionne pas le genre : trauma dans la jeunesse du héros, qui décide de se venger de l'univers entier et choisit le côté obscur. Au dessin Luc Mcdonell fait ce pour quoi il est payé sans plus mais dans un style un peu vieillot. C'est à partir de l'épisode 5 que le dessinateur change, c'est alors Phil Winslade qui s'y colle dans un style beaucoup plus fouillé et qui détonne dans l'univers du comics. 6ème épisode, à nouveau changement de dessinateur nous trouvons Jim Calafiore, j'aime pas trop son style même s'il est efficace. Que dire ? Encore un méchant, le problème est que je ne l'ai pas trouvé très tranchant ni très charismatique, il dégomme sans état d'âme. La genèse de ses soucis n'est pas fabuleuse et cette "histoire" de la psy qui tombe amoureuse de ce mec qui quand même a buté deux trois gus, ça le fait moyennement. Voilà donc un comics ni pire, ni meilleur que bien d'autres, à réserver aux aficionados.

07/08/2015 (modifier)