Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Roma

Note: 3/5
(3/5 pour 5 avis)

Une grande fresque historico-fantastique sur l'éternité de Rome, à travers 4 époques. Ne dit-on pas de Rome qu'elle est la Ville éternelle ?


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Auteurs italiens Italie La BD au féminin Rome

Depuis 25 siècles, Rome est toujours là. Gilles Chaillet lui vouait une sorte de culte, puisqu'en 2004, il publia "Dans la Rome des Césars", un ouvrage illustratif exceptionnel où il cartographiait et dessinait la ville au IVème siècle. Cette grande fresque est son ultime projet à peine échafaudé avant sa disparition en 2011. Tout démarre pendant le siège de Troie par les Achéens. Enée et les siens fuient la cité en flammes qui vient de tomber par la ruse d'Ulysse via le fameux cheval. Le prince troyen dont le destin semble tracé, aborde sur les rives du Latium, endroit où Rome sera établie grâce à Romulus et Remus, fils de la louve mais issus de la lignée d'Enée selon la tradition mythologique...

Scénaristes
Dessinateurs
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2015
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (prévue en 13 tomes de 4 cycles) 5 tomes parus
Couverture de la série Roma

05/07/2015 | Agecanonix
Modifier


Par Feynhec
Note: 4/5

Une série intéressante, mélant à la fois histoire, mythologie, fantastique... Certes, peut être pas adaptée aux puristes de l'histoire romaine, mais le récit et le dessin tiennent assez bien en haleine le lecteur.

19/06/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Roma est une série concept autour du mythe de la ville éternelle. On dit d’ailleurs que tous les chemins mènent à Rome. J’ai beaucoup aimé la série TV Rome qui décrivait la vie sous le grand Jules César. Ce faut passionnant à souhait. C’est un empire qui a duré 1000 ans pour sa partie orientale (l’Empire byzantin ayant poursuivi l’œuvre de Rome). Tout ce qui attrait à cette période de l’Histoire retient incontestablement mon attention. Bon, ceci dit, on ne peut pas dire qu’on soit en présence d’une grande série. Elle mêle beaucoup trop le fantastique à l’Histoire pour inspirer une réelle crédibilité. Ce n’est pas mal mais sans être véritablement merveilleux. Par ailleurs, en guise de Rome, on va retourner à l’histoire des grecs et du fameux siège de Troie. J’ai eu un peu de mal à croire que la future Troie, c’est Rome. Et pourtant, selon une légende bien connue, Enée, le célèbre héros troyen, aurait quitté sa cité détruite pour fonder une nouvelle Troie. C’est plutôt ses descendants qui ont fondé cette ville à savoir Rémus et Romulus. Ils sont d’ailleurs été abandonnés et élevés par une louve. L’orientation prise est beaucoup plus mythologique. J’ai trouvé que cela manquait un peu de dynamisme bien que cela se laisse lire agréablement. Le dessin est réaliste et précis comme ce que j’apprécie. Les dialogues manquent également d’un peu de saveur. Au final, on aura une genèse de Rome un peu spéciale sous l’angle d’une antique malédiction née d’une souillure commise par deux hommes en chaleur. Ouais si on veut…

02/10/2015 (modifier)

Pas folichon ce Roma, autant l'histoire est bien ficelée et audacieuse dans le traitement à la fois revisitée et mystique du mythe Troyen fondateur de la ville éternelle sans pudeur ni adoucissement allégorique, autant le dessin est très décevant pour ne pas dire pauvre. Proche d'un sous-Manara pour le traitement féminin notamment, figé au possible et aux couleurs peu inspirées, l'oeil erre avec peine sur les cases pour essayer de se focaliser le fil scénaristique en omettant ces approximations et déformations dans les visages. Je tacherais d'en lire la suite, pour voir l'évolution du parti pris narratif, sachant que les dessinateurs vont se succéder à chaque volet, mais ce premier tome ne m'a guère convaincu.

17/08/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne me suis pas franchement éclaté à lire cette BD. En cause son aspect un peu trop fantastique à mon goût. En effet je croyais voir un historique sur la fondation de Rome et en fait toute l'histoire se passe à Troie en plein siège par les Grecs avec l'arrivée de ces deux femmes porteuses d'une statue installée dans un temple de la ville et qui fera que les ennuis amoncelles sur la ville jusqu'à sa chute finale. Est-ce dû au fait que Murena est passé par là ? Toujours est il que j'ai senti comme une petite pointe d'overdose, et je ne suis pas sûr que je poursuivrai avec les futurs tomes. Néanmoins je donnerai une mention spécial au dessin qui est très léché avec une belle colorisation. Le problème de ces séries à dessinateurs interchangeables est souvent la qualité, nous verrons ! Pour l'instant je ne conseille pas l'achat, il faudra attendre.

03/08/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Dernier grand projet mis en place par Gilles Chaillet avant son décès, voici une série qui s'annonce très ambitieuse puisqu'elle a pour vocation de raconter la fondation de Rome et son histoire à travers les siècles, en croisant la route de grands personnages qui ont marqué la Ville éternelle, tels Jules César, Constantin Ier... mais aussi des personnages légendaires comme Romulus ou Enée.. L'ensemble s'appuie donc sur L'Enéide de Virgile et des bribes de L'Iliade d'Homère, mais aussi sans doute sur de grands historiens de Rome comme Tite-Live, Denys d'Halicarnasse ou Dion Cassius... c'est très sérieux, mais ça reste quand même ludique, après tout c'est de la bande dessinée. Le concept de Chaillet est repris par 3 scénaristes qui s'y connaissent en Histoire, à partir des notes et synopsis qu'il a laissés. La série doit couvrir 3000 ans d'Histoire en 4 cycles (Antiquité, Moyen Age, Renaissance, époque moderne) déclinés en 13 albums. Chaque tome formant un récit complet peut être lu indépendamment des autres en faisant figure de one-shot, et illustré par un dessinateur différent, en abordant de grands événements ou des épisodes importants vécus par la Ville éternelle. Le tout est relié par un fil rouge à travers le Palladium (ou le Palladion grec) incarné par une mystérieuse statuette. Autant dire que l'idée générale est séduisante, les scénaristes ne sont pas trop de 3 pour mêler légende, Histoire et fantastique, à partir d'un mythe complexe, en bâtissant un récit solide qui englobe une implication directe des dieux, d'où l'aspect fantastique. Pourtant au départ, j'appréhendais un peu de me lancer dans une fresque de cette envergure, ayant un peu marre des Romains et de ce qu'ils représentent, mais la perspective de voir en images des légendes comme Albe-la-Longue, Romulus et Remus, l'enlèvement des Sabines, l'épisode de Tarpéia, la guerre du Latium avec les voisins Etrusques, le siège de Rome par Brennus, les oies du Capitole... tout ceci m'enchante et me passionne. Il sera bien temps de sauter un album ou deux qui parlent de cette enflure de Jules César que je n'aime pas. Mais surtout, espérons que le projet ira jusqu'au bout et ne découragera pas les lecteurs, parce que ces séries longues à auteurs multiples, ça commence à lasser un peu.. Un petit détail gênant dans ce tome 1 : le nom de Leonidas qui reste dans la légende grecque comme un des plus grands héros de la guerre contre les Perses, est donné ici à l'un des personnages troyens, c'est un peu idiot et les auteurs auraient pu nommer leur personnage autrement, mais mis à part ça, et quelques petits défauts pas bien graves dus aux tomes d'introduction, l'entame est satisfaisante, espérons que ça dure sur les albums à venir, d'autant plus que le dessin de Régis Penet est élégant, soigné et encré fin, ce qui correspond bien à ce type de fresque. Avec un dossier de fin d'album rigoureux et instructif, et une base solide qu'il faudra surveiller au cours des prochains mois, la parution étant prévue assez rapide, voici une série qui risque de s'inscrire parmi les grandes fresques de la BD, on lui souhaite.

05/07/2015 (modifier)