Villégiature

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

3 nouvelles, très noires, mais très drôles.


Auteurs Canadiens

Histoire 1 : "Villégiature" Un médecin retraité traverse un petit village isolé. Le hasard fait que ses connaissances médicales sont requises, et bientôt le maire insiste lourdement (très lourdement même) pour qu'il s'installe... Car le médecin du village est vieux, très vieux, et complètement sénile. Il ne diagnostique d'ailleurs plus que des maladies psychosomatiques... alors même qu'une épidémie de méningite semble être sur le point de se déclarer. Histoire 2 : "L'entrevue" Qui a déjà passé un entretien d'embauche ne pourra que se reconnaître ici ! Tout un condensé de l'angoisse de l'attente et des pensées et envies qui nous prennent... Histoire 3 : "Précision" C'est l'histoire d'une bouteille de lait, qui attend tranquillement près de l'évier. Si si.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Villégiature
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

26/07/2003 | ThePatrick
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Cet album se compose de trois histoires, toutes bâties sur le même modèle, graphiquement : dessins minimalistes en Noir et Blanc, avec un trait très gras et quelque peu « brouillon », dans une longue suite de vignettes carrées. De même, la construction narrative est commune aux trois histoires : une longue et lente présentation d’une situation, suivie d’un épilogue plus ou moins ironique et désopilant. La plus longue histoire, qui donne son titre à l’ensemble est plutôt pas mal, avec une chute d’un humour très noir (même si le « cœur » de l’histoire aurait peut être gagné à être raccourci). Les deux autres histoires (« L’entrevue » et « Précision ») sont plus courtes, mais elles aussi intéressantes (la dernière est un peu bizarre, et m’a un peu laissé sur ma faim). En tout cas, cet album confirme que Leif Tande est un auteur original, qui aime les constructions atypique voire à contrainte : tous les albums de lui que j’ai lus méritent le détour. Je vous encourage donc à découvrir cet auteur canadien. Note réelle 3,5/5.

11/01/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le point fort de cet album est son découpage. C'est de haute qualité et ça donne vraiment envie de lire les récits ! Leif Tande est un vrai maitre en la matière. De plus, j'aime beaucoup son dessin, mais je ne pense pas que son style va plaire à tout le monde. Pour ce qui est du niveau des scénarii, c'est pas mal sans être exceptionnel. La meilleure est sans aucun doute la deuxième qui montre les angoisses qu'on ressent quand on va postuler pour un emploi. Le ton est juste et très marrant.

08/11/2009 (modifier)

Une très bonne surprise que cet album d'un auteur canadien assez peu connu ! Déjà le dessin me plaît énormément, rond, mignon, caricatural à souhait. Le découpage également est très plaisant : un gaufrier de 12 (toutes petites) cases aux bords faussement irréguliers, intelligemment utilisé, comme dans ces plans d'ensemble où les 12 cases montrent chacune un morceau de la même scène, ou encore une image de personnage éclatée en 12 cases. Ensuite j'adore les épilogues. Car la première histoire paraît tout d'abord assez banale, et on en vient même à deviner la chute... Oui, mais la première chute. :) L'épilogue prend tout son sens pour la troisième histoire, qui montre une bouteille de lait... pendant huit pages... eh oui. Mais c'est tellement absurde et en même temps si bien ficelé (il faut faire très attention aux détails pour comprendre) que j'ai adoré. Quant à la deuxième, une seule chose à dire : c'est tellement vrai ! On rit certes un peu jaune, mais finalement de très bon coeur. Alors voilà, moi je suis conquis : c'est adorable, c'est drôle, c'est noir, j'aime. :)

26/07/2003 (modifier)