Ennemis de sang

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Belgique, Flandre occidentale, 1896. Maria et Frans Desmet, un couple de paysans, perdent leur bébé dans des circonstances tragiques. Effondrée, Maria dissimule le drame jusqu'au jour où, poussée par une pulsion incontrôlable, elle enlève de son landau l'un des jumeaux de la riche famille des Van Tongen, qu'elle élèvera comme son propre fils.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle 1900 - 1913 : Du début du XXe siècle aux prémices de la première guerre mondiale 1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale Au fond de la mine... Jumeaux, jumelles Une histoire de famille Wallonie

Belgique, Flandre occidentale, 1896. Maria et Frans Desmet, un couple de paysans, perdent leur bébé dans des circonstances tragiques. Effondrée, Maria dissimule le drame jusqu'au jour où, poussée par une pulsion incontrôlable, elle enlève de son landau l'un des jumeaux de la riche famille des Van Tongen, qu'elle élèvera comme son propre fils. Séparés, les deux frères grandiront dans des milieux que le destin a choisi d'opposer : Omer Desmet dans la rudesse et le labeur des familles pauvres, Oscar Van Tongen dans le luxe et l'aisance de la grande bourgeoisie. Ennemis de sang est un drame ancré à l'époque du développement industriel de l'Europe, où les inégalités sociales sont parfois plus fortes que les liens du sang.

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Février 2014
Statut histoire Série terminée (abandonnée ?) 2 tomes parus
Couverture de la série Ennemis de sang
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2014 | Ro
Modifier


Par herve
Note: 2/5
L'avatar du posteur herve

Tome 1 : Les moissons funestes Une trame très classique qui parfois peut faire songer aussi bien par le thème abordé (histoire de famille) que par la période et le pays (la Belgique) au célèbre Les Maîtres de l'Orge de Jean Van Hamme. Avec un dessin réaliste de Francis Carin et de David Caryn, l'atmosphère de la classe ouvrière du début du XXème siècle est fort bien retracée. Même si certaines scènes m'ont parues un peu faibles (le chantage où Maria semble céder un peu trop facilement) et la révélation qu'aura Monsieur Van Tongen un jour dans son usine, je lirai sans nul doute le prochain volume. Une histoire classique mais qui se laisse lire avec plaisir. Tome 2 : Le roi de Huka-Huka Dommage que ce second volume, qui clôt l'histoire, abandonne le milieu familial et les mines du Nord, pour suivre le seul Omer sous de nouveaux cieux. Loin de la guerre de 14 qui vient de débuter sur le sol européen, Omer s'embarque clandestinement pour le Québec. J'ai trouvé les ficelles scénaristiques de Francis Carin assez grosses sur cet opus. et l'histoire beaucoup moins fouillée. Là où le premier volume retraçait presque l'histoire de la sidérurgie, cet album est une succession de péripéties. Bref, une impression de déjà vu : entre Robinson Crusoé et l'île mystérieuse de Jules Vernes. Cet album offre certes de l'aventure mais elle est sans surprise. Une déception donc pour une histoire qui débutait pourtant bien. Dommage.

06/03/2017 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ennemis de sang, l'histoire de deux frères jumeaux, l'un arraché à sa famille étant bébé et ayant vécu sa jeunesse dans le milieu pauvre des mineurs de Belgique, tandis que l'autre était élevé par ses riches parents bourgeois. Et quand ils se retrouvent, le plus chanceux des deux détestera aussitôt ce rival impromptu. Le cadre de ce récit est assez intéressant puisqu'il nous place tout d'abord fin 19e / début 20e siècle dans le milieu rural de Flandres puis dans l'univers des mines de charbon de Wallonie. La mise en scène de l'environnement social de l'époque est bien réalisée. Et la suite promet d'être tout aussi intéressante puisqu'il semble qu'elle se déroulera au Québec durant les débuts de la Première Guerre Mondiale. Un bon cadre historique donc. Le graphisme est lui aussi sympathique même si je ne l'ai pas complètement apprécié. Je trouve que les perspectives n'y sont pas toujours très réussies, donnant un léger aspect fouillis ou pas très réaliste à certaines scènes. Et j'ai aussi remarqué une tendance à cadrer d'un peu trop près les dessins, me donnant une légère impression d'étouffement. J'ai beaucoup aimé la colorisation par contre. Quant à l'intrigue, je dois dire qu'elle m'a un peu ennuyé. Les histoires de famille me barbent et celle-ci se révèle faire preuve de bien peu d'originalité. J'ai le sentiment d'avoir lu ou vu trop d'histoires similaires avec le cliché des jumeaux séparés à la naissance et les récits de haine familiale s'étendant sur des années. Le cadre historique ne suffit pas à compenser cet ennui et les personnages ne m'ont pas paru attachants. Malgré un graphisme de qualité et un décor intéressant, je ne suis pas très pressé de lire la suite.

17/10/2014 (modifier)