Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Fédération

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La Terre au bord de la guerre civile avec ses planètes colonisées en 2125


Auteurs Italiens Cyberpunk

2125 : la Terre est dirigée par une fédération mondiale qui colonise à tout va les planètes de la galaxie. Au sein de tensions politico-économiques, un criminel psychopathe, Freeway Warwiller, s'évade d'un astéroïde pénitencier et commence à foutre la merde dans ce panier de crabes... le marshall Pénélope Monterra se lance à sa poursuite avec l'aide d'un mutant.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2005
Statut histoire Série abandonnée (prévue en 3 tomes) 2 tomes parus
Couverture de la série Fédération
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

05/10/2014 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Avec une intro choc aux scènes musclées, ce thriller futuriste ressemble un peu à Travis en plus violent ; d'ailleurs la couverture du tome 1 est claire, ça va saigner et dépoter un max. Vu sous cet angle, ça donne l'impression d'être plutôt bourrin, mais c'est plus subtil que ça en a l'air, car derrière cette violence et ces parties de flingue, le scénario s'appuie sur l'aspect politique avec un univers développé intéressant mais un poil confus. Dans le tome 1, c'est de l'action 100% adrénaline qui carbure aux fusillades massives et aux tueries saignantes dans un concept très moderne conforme à ce qu'on voit dans certains films actuels et surtout certains films de prisons SF. Le tome 2 est plus réfléchi avec des dialogues même un peu pompeux, mais c'est l'alibi culturel pour que la série ne sombre pas dans le gros nanar de série Z. Surtout qu'en plus, un autre élément est développé, celui des mutations subies par les détenus libérés de leur astéroïde carcéral ; ces mutations qui seraient dues à la contamination de l'eau cachent en effet des problèmes plus graves. Voici donc un univers bien écrit, au beau visuel qui est stoppé après 2 tomes alors qu'il y avait des éléments intéressants à développer, dont un personnage de criminel déjanté assez jouissif et un personnage de flicarde plutôt couillue... le tout bien rendu par un dessinateur qui commençait à éblouir par son trait ici plus nerveux que dans Sept pistoleros ou Le Casse - Gold Rush... dommage. C'est pourquoi je n'ai pas mis l'achat, mais ça peut se laisser lire sans problème en bibliothèque.

05/10/2014 (modifier)