Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Before Watchmen - Dr Manhattan

Note: 3.6/5
(3.6/5 pour 5 avis)

Jon Osterman, fils d’horloger, est devenu un scientifique spécialisé dans le domaine du nucléaire. Mais un accident dans une chambre d’essai de canon à particules l’a métamorphosé à jamais.


DC Comics Prequel Watchmen

Jon Osterman, fils d’horloger, est devenu un scientifique spécialisé dans le domaine du nucléaire. Mais un accident dans une chambre d’essai de canon à particules l’a métamorphosé à jamais. Devenu le Dr Manhattan, il est désormais l’égal d’un dieu. Capable de restructurer la réalité à sa guise, il perçoit l’espace-temps comme une chose finie : la contrepartie est qu’il se désolidarise petit à petit de l’humanité. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Juillet 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Before Watchmen - Dr Manhattan
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

24/06/2014 | Alix
Modifier


Par Jetjet
Note: 3/5
L'avatar du posteur Jetjet

Il est devenu par accident l'être le plus puissant de la galaxie dans l'univers dystopique de Watchmen. Le scénariste humaniste de Midnight Nation semble être le choix idéal pour revenir sur l'histoire d'un homme ordinaire devenu bien malgré lui un Dieu omniscient capable de traverser le temps comme les dimensions. Ce n'est certes pas une mince affaire de s'attaquer au personnage le plus complexe de cette équipe. Alan Moore avait réussi à créer un être mystique crédible et en proie à son propre détachement de l'humanité et on peut douter de l'intérêt de ce nouvel ouvrage "Before Watchmen" à éviter la redite inévitable. Pour ce faire, J-M Straczynski décide d'appliquer la théorie du Chat de Shrödinger (un observateur peut affecter ce qu'il observe dans le monde quantique). Vous n'avez rien compris ? Alors ça tombe bien car moi non plus !!!!!!!!!!!!! Grosso modo le Docteur Manhattan peut se promener consciemment et en toute indifférence dans son passé, présent et futur. Ce qui nous apporte de jolies planches bien colorées par Adam Hughes qui apporte une touche sexy supplémentaire lorsqu'il dessine les compagnes du héros. Il y a également quelques touches de folie qui flirtent avec l'Oubapo notamment par quelques pages dédoublées selon les choix de Jon Osterman. On rejoint de façon succincte les fameux "What if ?" des éditions Marvel... Il faudra même retourner carrément le bouquin pour le lire à l'envers vers les dernières pages pour un effet miroir pour un dernier petit effet cliffhanger concluant l'histoire. Tout ceci est bien joli et assez agréable à lire mais dans l'ensemble le récit n'est nullement indispensable comme complément à la série-mère. C'est un peu le même reproche formulé à Before Watchmen - Le Comédien qui tordait un peu plus le lore établi par Alan Moore. On peut donc considérer le présent exercice comme un objet ludique bien agréable mais également bien futile. Toutes les réflexions d'ordre philosophique du Dr Manhattan ont déjà bien été illustrées et il n'y a rien de bien neuf sous le soleil. On est bien loin de Before Watchmen - Minutemen qui apportait de l'eau au moulin et sans lequel on pourrait vraiment douter de l'utilité de "Before Watchmen" malgré le travail respectable de JMS et du rare Adam Hughes. Voici un ouvrage qui n'est pas passé loin de la note de 2/5 ...

03/01/2020 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Le dessin rétro est pas mal et c'est la plus grande qualité de ce dernier Before Watchmen que j'avais à lire. En revanche, le scénario est moyen. Je trouve Dr Manhattan intéressant et je voulais savoir comment un autre scénariste pouvait l’utiliser. Je fus un peu déçu. Ce n'est pas mauvais et le scénario possède des bonnes idées. C'est juste que l'histoire me semble superficielle et que le scénariste aurait pu approfondir son sujet. C'est sympa de voir des réalités alternatives, mais il faut faire autre chose que montrer des petits bouts banals. Et puis le problème est qu'à la longue les monologues du docteur m'ont parus lourds. Dans l'oeuvre originale, Moore n'avait consacré qu'un chapitre sur Manhattan et ses monologues et c'était bien, mais lire ça durant 4 chapitres c'est vite répétitif et je ne suis pas certain d'avoir tout compris de ce qu'il a dit.

21/03/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Dernier tome de la série, on va terminer véritablement en apothéose sur une note assez positive puisque ce volet est plutôt réussi de l’avis général. Le personnage du Dr Manhattan est l’un des plus intéressants malgré sa froideur. Jon Osterman, fils d’horloger, est devenu un scientifique spécialisé dans le domaine du nucléaire. Mais un accident dans une chambre d’essai de canon à particules l’a métamorphosé à jamais. Devenu le Dr Manhattan, il est désormais l’égal d’un dieu ce qui le rend dangereux dans l’équilibre des forces entre les deux superbes-puissances USA et URSS. J’ai bien aimé ce tome car il est basé sur une construction assez audacieuse avec des trouvailles plutôt extraordinaire. Cela étonne. Le personnage est très bien cerné. Certes, il y a les délires de physiques quantiques mais cela s’insère assez bien. Au final, chacune des séries de Before Watchmen a été plaisante à lire car cela a apporté son lot de mystère et d’intrigue sans compter une lecture assez plaisante. Je pense qu’il ne faut pas faire l’impasse sur l’uin de ces titres et acquérir toute la collection. D’ailleurs, l’ensemble des dos de la bd forme une espèce de fresque intitulée Before Watchmen du plus bel effet dans une bibliothèque. Note Dessin : 4/5 – Note Scénario : 4,5/5 – Note Globale : 4.25/5

05/02/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'attendais un peu trop de cet ouvrage (c'est ta faute, Alix ! ;) ). J'y ai trouvé une bonne BD mais pas aussi marquante ou originale que je l'espérais. Minutemen reste mon album préféré parmi les Before Watchmen. Qu'on ne s'y trompe pas, c'est un bel ouvrage. Le graphisme un peu rétro d'Adam Hughes est très classe et très agréable. La mise en page et la narration sont impeccables, même si l'effet-miroir de la fin m'a un peu agacé : je n'aime pas du tout devoir retourner un album pour pouvoir le lire, et j'ai même un peu hésité sur le sens de lecture à appliquer. Le scénario est bien mené et pas inintéressant. Moi qui aime le concept d'uchronie, j'étais servi. Mais je trouve qu'on reste un peu trop à la surface des choses avec ce récit. J'attendais qu'une intrigue se forme, pas juste un long mélange de monologue et d'expérimentations quantiques. Oui, il y a bien un histoire et comme elle implique le docteur Manhattan, la fin du monde y est presque banalement mise en scène, mais autant ce qui arrive ici au Docteur Manhattan n'est pas inintéressant autant j'espérais un récit... je ne sais pas... plus terre à terre, impliquant davantage les Watchmen et ayant davantage d'impact sur la profondeur de leurs aventures telles que racontées par Moore et Gibbons (ce qui m'avait franchement plu dans le récit sur les Minutemen). On reste trop dans l'abstrait à mon goût. Je n'ai en outre pas accroché aux considérations et réflexions du Docteur que je trouvais parfois un peu embrouillées ("mon moi du futur se souvenait maintenant ici et là de mon moi du passé ici et présent qui pensait au futur qui... heu... hein ?") alors que pourtant voyages dans le temps et uchronies sont vraiment un sujet que j'apprécie en général. La fin m'a également paru un petit peu rapidement expédiée. En définitive, c'est une bonne lecture, j'ai même hésité à lui donner une note un peu meilleure, mais je trouve qu'il y avait matière à faire quelque chose de plus marquant autour du Docteur Manhattan et des Watchmen.

11/07/2014 (modifier)
Par Alix
Note: 5/5
L'avatar du posteur Alix

Urban Comics conclut la publication de cette série en beauté. Cet arc est considéré par beaucoup comme le meilleur de l’univers « Avant Watchmen », j’ai donc entamé ma lecture fébrilement… et le début m’a vraiment fait peur. J’ai trouvé le premier épisode rébarbatif au possible, avec ces discussions obscures autour de la physique quantique qui me sont complètement passées au-dessus de la tête. Et puis les dernières planches proposent un retournement de situation intriguant qui lance vraiment l’intrigue de cette mini-série. L’histoire accomplit parfaitement son rôle de prequel. Elle est intéressante et prenante, tout en nous faisant découvrir des bribes de la jeunesse du personnage. Elle s’intègre aussi habilement à l’histoire originale grâce à un dénouement extrêmement bien vu qui parvient à se juxtaposer au dénouement original, à nous en apprendre plus sur la fameuse machination sans trahir le travail d’Alan Moore. La mise en images d’Adam Hughes contribue d’ailleurs largement à ces prouesses narratives, avec des trouvailles graphiques ingénieuses et un découpage impeccable. Les planches sont belles, ce qui ne gâche rien. Une réussite sur tous les points !

24/06/2014 (modifier)