Le Casque et la Fronde

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Après le sac de Rome en 1527, 3 aventuriers partent à la recherche d'un trésor au Pérou.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Amérique du sud Auteurs Argentins Civilisations précolombiennes Vécu

6 mai 1527 : les troupes de Charles Quint viennent de se livrer au pillage de Rome ; la ville éternelle est ravagée par des mercenaires de tous bords. Dans cette orgie de feu et de sang, Marius Paraveci, jeune médecin disciple de Paracelse, et ses 2 compagnons d'aventure, le Batave Jacobus de Roep et Rafael le Basque dit Le Furet sont mis sur la piste d'un trésor fabuleux par Dona Ornella de la Cuesta : 500 000 ducats d'or qui se trouvent au Pérou. C'est alors le départ pour un Eldorado utopique qui va les mener de l'autre côté de l'océan...chez les Incas.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1987
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Le Casque et la Fronde
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/05/2014 | Agecanonix
Modifier


Par fontanone
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Cette série m'a laissé sur ma faim. Je regrette que son auteur ait abandonné cette histoire qui promettait d'être passionnante. J'espère qu'un jour, un autre couple d'artiste reprendra la suite de cette aventure.

04/10/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Je ne sais pas combien il y avait de séries dans la collection Vécu, mais ça devait frôler la soixantaine, si ce n'est plus ; pendant que certaines se taillaient un joli succès, devenant même parfois des best-seller, d'autres n'ont pas marché, c'est le cas de celle-ci qui aurait pu être intéressante. On la trouve facilement en occase à prix très modique, mais ce sera fatalement frustrant car l'album se referme au moment où les héros sont sur le bateau filant vers le Pérou. Les raisons de cet insuccès ? je les ignore mais je crois que Corteggiani plus habitué aux séries humoristiques, n'était pas encore assez rodé aux séries historiques, c'était sa première, et ça faisait 2 ans qu'il scénarisait De Silence et de Sang, sa première série réaliste. Je suppose aussi que le propos semblait un peu trop ambitieux, le sujet pouvant semer la confusion dans l'esprit de certains lecteurs avec d'autres séries approchantes comme La Sueur du soleil ou Quetzalcoatl figurant également dans la collection Vécu. Pourtant le sujet partait du sac de Rome en 1527 commis par les Impériaux avec une armée de mercenaires allemands qui se livre au pillage de la ville durant 8 jours et générant des atrocités telles que comparé à celui des barbares lors de la chute de l'Empire Romain, cet épisode atteint gravement le prestige de Charles Quint. Ceci décida le roi d'Angleterre à abandonner ce dernier et ça redonna une vigueur à François Ier qui avait subi le désastre de Pavie. Mais ce pillage n'apparaît finalement que peu dans cet album qui sert d'introduction et de toile de fond pour présenter les personnages ; la narration n'est pas franchement mauvaise, on ne nous épargne pas quelques images brutales, mais le récit a un peu tendance à traîner en longueur, certainement parce que le scénariste comptait développer un peu plus son histoire dans un tome 2 annoncé (le Berger des étoiles) qui ne paraîtra pas. C'est dommage, je suis sûr que Corteggiani aurait pu imposer rapidement une autre facette de son talent de conteur avec un sens percutant du romanesque, et la rencontre entre ces aventuriers et le peuple Inca (dont on entrevoit une jeune fille au don de voyance, de même que le nom de Pizarre est évoqué) aurait pu être intéressante, malgré quelques petites invraisemblances. Au niveau graphique, je trouve le dessin de Fahrer un peu fouilis et moins soigné que dans Harry Chase et même Cobalt ; de toute façon, ses visages d'hommes n'ont jamais été réussis, il est beaucoup plus doué pour dessiner les femmes, sauf qu'ici, elles sont encore trop peu. Une série qui me laisse malgré tout des regrets.

05/05/2014 (modifier)