Seul autour du monde

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Seul autour du monde (une histoire du Vendée Globe) est un tour de force graphique et scénaristique exceptionnel ; une authentique BD de grande aventure. (texte de l'éditeur)


Marine moderne Sport

Tous les quatre ans a lieu la plus incroyable aventure contemporaine : le Vendée Globe. Des marins de tout horizon partent en solitaire pour un tour du monde sans escale et sans assistance. Renaud Garreta et Alexandre Chenet nous permettent de suivre un skipper dans cette incroyable course contre soi-même. Bénéficiant du soutien total du Vendée Globe et des expériences de nombreux participants, Seul autour du monde est un témoignage exceptionnel d'une course à nulle autre pareille. Avec Seul autour du monde, une histoire du Vendée Globe, Garreta et Chenet nous font vivre une expérience hors du commun : participer à la plus grande course de voile au monde !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Octobre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Seul autour du monde
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

23/04/2014 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Et dire que j’ai failli totalement passer à côté de cet album… Il faut avouer que la couverture ne donne pas spécialement envie. Sorte de photomontage du pauvre digne d’un quelconque magazine dédié à la voile, elle n’engage vraiment pas, cette couverture. Quant au titre, quelque peu ronflant, lui non plus n’est pas de nature à me convaincre de franchir le pas. Ouvrir l’album ne me rassure pas. Ce trait extrêmement réaliste ressemble trop à des photos retouchées pour me séduire au premier coup d’œil. Non qu’il soit mauvais (loin de là) mais ce n’est pas le genre de dessin qui me transporte. Soyons clair, si la possibilité de louer cet album via une bibliothèque ne m’avait pas été offerte, jamais je ne me serais plongé dans ce récit. Et j’aurais raté quelque chose ! Bon ! Objectivement, les marins et les compétitions de voile telles que le Vendée Globe m’attirent, voire me fascinent. Le sujet même de cet album était de nature à me plaire… mais je craignais vraiment de tomber sur un récit quelconque. Seulement, voilà : ce récit peut s’appuyer sur une excellente narration sous la forme d’un carnet de bord rédigé, comme faire se doit, à la première personne. Et, directement, j’ai été happé, embarqué, balloté, plongé, secoué, intrigué, interpellé, ému, amusé… et bien plus encore. Car cette histoire, pour fictive qu’elle est, n’en est pas moins ultra-réaliste, incroyablement crédible, immersive. Et sa dimension humaine est énorme ! Humanité mais aussi humilité face à la mer. Quête de soi, quête de dépassement de soi dans un élément où l’orgueil peut se révéler pêché mortel. Goût de la compétition et respect de l’adversaire, qui apparait avant tout comme un compagnon d’aventure (d’infortune ?) Le personnage central se révèle au fil des planches, et j’ai eu cette agréable sensation que c’est autant à lui-même qu’à nous. Et je me suis senti proche de lui. Il ne suscite pas spécialement l’admiration mais bien plus le respect. Un très bel album, en définitive. Il ne paie pas de mine mais c’est ni plus ni moins un des meilleurs récits sportifs que j’ai lus ces 15 dernières années. Respect ? Oui, respect…

23/04/2014 (modifier)