Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Crossed - Si tu voyais ça (Crossed - Wish you were here)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Après le terrifiant Crossed Psychopathe, on redescend d’un cran dans l’horreur avec cette nouvelle facette de la saga Crossed. Cela ne signifie pas pour autant que cet album est à mettre entre toutes les mains, car le virus qui change n’importe quel être humain en bête sauvage est toujours à l’œuvre… Mais dans Wish you were here, on découvre un groupe de survivants qui est parvenu à retrouver un semblant de vie normale sur une petite île au large de l’Écosse. Ils vont découvrir des informations importantes sur le virus…


Avatar Press Cannibalisme

Après le terrifiant Crossed Psychopathe, on redescend d’un cran dans l’horreur avec cette nouvelle facette de la saga Crossed. Cela ne signifie pas pour autant que cet album est à mettre entre toutes les mains, car le virus qui change n’importe quel être humain en bête sauvage est toujours à l’œuvre… Mais dans Wish you were here, on découvre un groupe de survivants qui est parvenu à retrouver un semblant de vie normale sur une petite île au large de l’Écosse. Ils vont découvrir des informations importantes sur le virus…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Juin 2013
Statut histoire Série en cours 4 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Crossed - Si tu voyais ça
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/12/2013 | Jetjet
Modifier


Par Raphifty
Note: 3/5

Cette bande dessinée n'a finalement pas grand chose de bon. Elle se situe dans la gamme moyenne des productions américaines. Le paradoxe, c'est que j'ai envie de lire la suite. Non pas pour les dessins ou pour les scènes de violences extrêmes que je trouve finalement minables, risibles, presque humiliantes pour l'auteur mais plutôt pour l'aspect survie du héros : comment ça va se finir ? Quelles vont êtres les difficultés que va rencontrer le groupe ? Voir leurs évolutions. Bref poursuivre l'aventure dans l'horreur. La violence... paramètre incontournable de cette série... n'est pas forcément très "subtile" : c'est forcément extrême et du coup pas très crédible. Voir un phoque se faire "emmancher" finalement ce n'est ni drôle, ni voyeur, c'est juste inintéressant (car redondant et absurde). Le dessin est très moyen, il fait le taf, rien de plus. J'ai bien aimé la narration, le personnage principal et l'ennui qui se dégage de l'île. j'ai envie de lire la suite mais je pense l'acheter d'occasion, ce n'est pas une œuvre au sens noble du terme. 3 étoiles, c'est vraiment un maximum pour ce genre.

10/02/2016 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5
L'avatar du posteur Jetjet

Avatar, éditeur spécialisé dans les couvertures alternatives (si, si en VO, faut voir le nombre d’éditions différentes hallucinantes de leur catalogue un peu comme les Lanfeust chez nous J ) et dans les récits extrêmes a su trouver ou révulser un public amateurs de sensations fortes avec le récit initial de Crossed par Ennis et ses fous furieux cannibales violeurs. Du coup, les collections se suivent sans forcément se ressembler et Panini ayant repris la franchise à un Milady chancelant, se charge de les éditer à la pelle (Badlands suit et il ne manque plus qu’un Crossed 3D encore inédit dans nos contrées). L’idée de ce « Si tu voyais ça », curieuse traduction du « Wish you were here » plus approprié d’origine (Si seulement tu étais là), est de publier comme il se fait de plus en plus une aventure continue à la Walking Dead sur un site web gratuit et dédié en prenant le parti pris de ressembler à un journal de survie d’un des rares survivants de l’infection, Shaky ancien écrivain retranché sur une île d’Ecosse avec quelques autres âmes perdues. Si cet épisode se veut moins trash et violent que les autres récits du monde Crossed, il n’en est pas moins éprouvant avec les interactions du groupe, leurs différentes opinions et bien sur l’attaque de quelques infectés par vagues plus ou moins successives et leurs méthodes dégueulasses et choquantes. Ce qui en fait un intérêt indéniable, c’est cette faculté à dégager une ambiance pesante sur le long terme entre ennui des protagonistes, avenir plus qu’incertain et défense de leurs propres intérêts personnes ou communs. Il y a de surcroit une belle part d’ironie notamment sur le choix d’éclaireurs par le hasard ou leurs compétences (en gros envoyer un homme surentrainé dans le tas est soit une chance de succès pour la mission assignée, soit une façon bête et rapide de sacrifier un élément indispensable à la survie du groupe) et les épisodes se succèdent, certains calmes et contemplatifs, d’autres extrêmement perturbants. Bref c’est Crossed avec une notion supplémentaire de durée dans la continuité et l’ensemble se lit sans déplaisir en se souciant réellement (comme les autres épisodes) du devenir des principaux protagonistes mais sur une durée plus ample… Les gimmicks de la série sont maintenant connus et on a toujours droit aux traditionnels flashbacks révélant le début de l’Apocalypse dans de larges pages décalées et rythmées au possible sous le signe du blanc et du rouge (je vous laisse répartir à quels fluides correspondent ces couleurs J) et le pari semble tenu car je suis dans l’attente de la suite sans pour autant être frustré par la fin de ce premier épisode plus que concluant. Les dessins respectent la trame d’origine établie par Jacen Burrows mais sont cette fois-ci dessinées par le débutant Javier Barreno qui s'était déjà fait la main sur le plus scandaleux Crossed - Valeurs Familiales. On aime ou pas le style parfois rigide mais efficace pour inspirer du dégout même si on se situe à des embardées du too much épisode Crossed – Psychopathe. Simon Spurrier est également un inconnu au bataillon mais semble plutôt bien se débrouiller avec ce style efficace qui alterne les chapitres comme un journal intime avec une bonne dose d’humour noir balancée par Shaky (surnom de Shakespeare). A lire sans hésitations si vous êtes fans de la série d’origine, pour les autres curieux je ne peux que vous inciter à vous tourner vers les deux tomes de la série d’origine qui forme une histoire complète et vous donnera un aperçu plus que complet de ce qui peut vous attendre dans un sombre futur dominé par des êtres humains désinhibés de toute morale et éthique… A bien sur réserver à un public plus qu’averti, il est plus qu’utile de le rappeler spécialement pour Crossed !

28/12/2013 (modifier)