Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Mystères de la Troisième République

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Du polar historique de haute tenue ! Les Ligues d'extrême-droite des années 30, Vichy, la collaboration avec l'Allemagne, l'épuration, la Guerre froide, les événements d'Algérie, le pétrole africain... Philippe Richelle revisite l'Histoire de France des années 30 à nos jours dans une grande série policière portée par trois dessinateurs de talent : Pierre Wachs, Alfio Buscaglia et François Ravard.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale

En septembre 1937, Lucien Fabre, directeur du quotidien antirépublicain La vérité reçoit une énième menace à son bureau : une tête de porc coupée et emballée dans un carton à chapeaux. Toutefois, l’homme a le cuir dur. Il n’avertit pas la police et part se mettre au vert dans son manoir du Calvados. Le lendemain, au retour d’une promenade à cheval, il est froidement descendu de deux balles de révolver dans l’écurie de sa propriété. Mobilisés par son épouse, le commissaire de police parisien Franck Peretti et son adjoint bagarreur Perrier se mettent aussitôt sur l’affaire. Ils se rendent en Normandie et débutent une enquête scrupuleuse, en interrogeant notamment des proches et des témoins. Qui a tué Fabre ? Mathilde Fabre, la veuve même pas éplorée ? Alphonse Godart, le régisseur du domaine normand qui dissimule mal une maîtresse ? Marie, la bonne, qui s’était exceptionnellement absentée pour son mariage ? Bertin, le chef comptable de la rédaction ? A moins qu’il ne s’agisse d’une vengeance suite aux articles à scandales que publiait Fabre dans son journal. Peretti et Perrier mettent dans leur collimateur un député véreux et un producteur de Calva accusé par la rumeur d’avoir empoisonné des chiens…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Mai 2013
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Les Mystères de la Troisième République
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

19/12/2013 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Décidément, Philippe Richelle aime bien les histoires où quelqu'un se fait tuer et il y a une enquête. La troisième république fait partie des périodes historiques françaises que j'aime et c'est la raison principale pour laquel j'ai lu cette série. J'aime bien comment l'auteur montre les années 30. C'est assez intéressant, mais malheureusement je n'ai pas trouvé la série palpitante à lire. Je ne me suis pas attaché aux personnages et je n'avais pas une envie folle de savoir la vérité. Je pense que cela vient du dessin que je n'aime pas vraiment. C'est lisible, mais je trouve cela sans vie et je trouve que le dessinateur ne sait pas créer une atmosphère qui me rappelait que l'action se passe dans les années 30 contrairement à, par exemple, Tardi qui s'est cree une atmosphère rappelant la belle époque.

28/03/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Le thème de cette série m'enchante assez, car c'est une période historique que je connais très mal, n'ayant jamais été trop attiré (surtout en BD) par la politique et l'Histoire dite contemporaine, c'est à dire tout ce qui se situe juste dans l'Entre-deux guerres ou dans l'immédiate Après-guerre. Heureusement qu'il y a la BD pour m'apprendre de genre de tranche d'Histoire, parce que jusqu'à présent, son côté rébarbatif ne m'incitait pas à lire des bouquins pompeux. Depuis Il était une fois en France et d'autres Bd dans ce style, je me suis aperçu que c'était des périodes très intéressantes et très fertiles en scandales, complots, magouilles politico-financières et trafics de toute sorte, impliquant parfois de hauts dignitaires. Avec cette intrigue passionnante dans la France des années 30, les auteurs s'aventurent sur un terrain glissant, en remuant des affaires pas propres et en réveillant de vieux démons, et ce en dépit de l'aspect ultra classique de l'enquête menée par les 2 héros ; mais ce qui est intéressant, c'est les à-côtés, c'est les lièvres que ça soulève et que ça entraîne. Car ici, on met les pieds au sein d'un réseau d'extrême-droite, je ne sais si le scénario est fictif, mais il s'appuie de toute façon sur la réalité, et tisse une histoire avec des révélations qui font froid dans le dos, car ces types étaient vraiment dangereux avec leur air de pas y toucher, c'est donc très instructif. Un détail étrange cependant : je ne suis pas sûr que les 2 premières pages du tome 1 montrant le destin tragique du flic, soit un prologue très judicieux. Ce cadre historique dans lequel s'étoffe une enquête policière sur fond politique, n'avait rien pour m'attirer, mais finalement, je trouve la série très intéressante avec ses personnages bien cernés. D'autant plus que le dessin a tout pour me séduire, j'ai toujours aimé le graphisme de Wachs, il est clair, précis et s'est considérablement amélioré depuis les séries qu'il illustrait dans la collection Vécu (qui déjà était bon) ; sa restitution des années 30, à la veille de la guerre, est fluide et très soignée dans les décors parisiens, normands ou niçois, les vêtements, les coiffures des femmes, les devantures de magasins, les véhicules, quelques personnages célèbres... bref toute une époque bien dessinée, ce qui décuple mon intérêt pour la série qui gagne allègrement ses 4 étoiles.

20/02/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

La Troisième République est le cadre de cette série qui base son intrigue sur une affaire policière ayant des conséquences politiques. On est plutôt proche de la Seconde Guerre Mondiale et de l’avènement du régime de Vichy. Il aurait été sans doute souhaitable d’explorer le cœur de cette Troisième République qui dura tout de même 70 années. La phase choisie n’est sans doute pas la meilleure ou du moins la plus caractéristique. Le combat d’arrière-garde entre les monarchistes et les républicains aurait sans doute beaucoup plus attiré mon attention. On a droit à une enquête classique dont les méandres vont s’étendre sur deux fronts. Les deux enquêteurs ont chacun un caractère et une psychologie propre. C’est classique dans le traitement mais on voit que Richelle semble beaucoup plus à l’aise. Cela se nomme les mystères de la Troisième République mais ce n’est que la toile de fond. Il est probable que le second tome nous rapproche un peu plus de cette thématique qui me semble tout de même assez éloigné. Pour le reste et pour peu que l’on s’accroche entre les fausses pistes, on passe un bon moment de lecture. Cela reste une enquête policière rondement bien menée. On regrettera l’absence de cette fameuse Troisième République…

19/12/2013 (modifier)