Chaman

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

4 histoires en noir et blanc ou en couleurs.


Auteurs Italiens Indiens d'amérique du nord

Bâton de feu Les temps sont durs, le gibier plus rare et méfiant. Osha recueille dans sa tribu un trappeur blessé. Pour le remercier, celui-ci lui laisse son fusil. La chasse devient alors plus facile. Osha est le héros de sa tribu. Mais déjà le bâton de feu suscite la jalousie... Le fusil sauvera bien des fois la vie du guerrier, de façon parfois inattendue. L'homme médecine Woquini, un grand guerrier Cheyenne défie encore et encore les troupes envoyées pour le mater. Il déroute sans cesse les soldats blancs par son sens du combat et sa magie puissante... Chaman Dans cette histoire en couleurs, Faucon d'Argent trahit son frère Catwakee. Livré aux blancs, il préfère la mort pour mieux revenir se venger de tous ceux qui se sont opposés à lui. La major Marvin ne voulait pourtant pas en faire un mythe... Or Maudit Dans le désert mexicain, la soleil et la soif de l'or ont eu raison des derniers scrupules de Bernie. Après avoir tué son associé, il se perd et s'écroule dans le désert... Recueilli par un Hopi, il va vivre une étrange expérience qui va le dégoûter de l'or. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Juillet 2013
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Chaman
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

10/07/2013 | Alix
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

Toujours dans les rééditions de Mosquito, cette nouvelle BD compile encore quelques histoires courtes de l'auteur. Mais je crois que c'est là la moins intéressante de toutes celles qui ont parus à ce jour, et c'est notamment du aux scénarios qui sont moins efficaces dans l'ensemble. Si le dessin reste toujours aussi bon dans ce que Serpieri adore faire, on note que les scénarios laissent un peu plus à désirer. Je pense que c'est le gros problème des histoires très courtes, qui sont souvent peu propices à des développements travaillés. Et l'auteur aime prendre le temps pour admirer la nature, les paysages et les personnes qui s'y trouvent. J'ai tout de même une préférence pour le premier des scénarios, qui est bien tourné et m'a plu d'un bout à l'autre. C'est à la fois amusant comme point de vue et bien construit comme histoire. Le genre que j'aime bien relire. En résumé, c'est une nouvelle démonstration du talent graphique de Serpieri, et une série d'histoires dispensables qui peuvent être lues pour se divertir un soir. Ca ne restera pas dans les annales (en dehors du dessin), mais j'ai trouvé qu'on passe un moment agréable quand même. L'achat est conseillé, mais je crois qu'il faut être fan de l'auteur et de son dessin.

11/12/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai découvert cet album après Peaux rouges alors qu'il est paru avant, mais peu importe, c'est de toute façon dans la même veine. J'avais déjà pu admirer la force et la maîtrise parfaite de Serpieri sur ses récits parus dans la collection Histoire du Far West, et je savais que ces albums réédités avec soin par Mosquito ne pouvaient pas me décevoir ; celui-ci est peut-être mon préféré. Visuellement, c'est donc toujours aussi magnifique ; Serpieri porte ici un regard anthropologique toujours dans un style très descriptif et utilisant des scénarios qui sont en fait des prétextes à sublimer les peuples d'Amérique du Nord, car ces 4 récits courts tentent une approche plus mystique, voire ésotérique de la culture indienne. Tous sont de qualité égale, et celui qui donne son titre à l'album est sans doute le plus représentatif de cette tendance. Le premier récit "Bâton de feu" illustre bien le rôle de l'Indien en harmonie avec la nature, c'est probablement le plus authentique. Mis à part 1 récit en couleurs qui est quand même réussi dans sa colorisation (enfin, moi je m'en contente), les 3 autres prouvent encore la virtuosité de Serpieri dans sa représentation minutieuse et juste de ces peuples mythiques, avec leurs costumes, leurs parures et leur rôle social tribal, ainsi que sa passion pour eux. Même dans mes bouquins sérieux sur les Indiens des plaines où abondent les illustrations de peintres américains, je n'ai pas trouvé mieux. Sans compter que la composition des images est très efficace. Un album à posséder.

17/10/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un recueil typiquement à l'ancienne qui regroupe 4 récits publié par Serpieri entre 1975 et 1985. Le thème est celui du choc des cultures entre les blancs et les indiens avec son lot de violence. Serpieri est un excellent dessinateur qui impressionne par sa virtuosité. Au niveau du scénario, c'est un peu léger. Nénamoins, la simplicité ne fait pas de mal pour faire passer des idées plus facilement. La lecture sera suffisament plaisante pour se faire une idée de la vision du far-west par l'auteur. On remarquera que les femmes sont totalement absentes de cette oeuvre ce qui est un peu dommage lorsqu'on sait comment il maîtrise leurs formes avec un sacré coup de crayon. Trois des nouvelles utilisent subtilement le fantastique et la magie indienne (l'homme médecine, chaman et l'or maudit). J'ai bien aimé bâton de feu qui marque la découverte par les indiens des fusils, ces armes qui allaient causés leur extinction de masse. Une oeuvre principalement dédiée aux fans de l'auteur.

12/01/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Après Lakota, les éditions Mosquito continuent donc à publier les courts récits sur les Amérindiens illustrés par Serpieri. L’édition est encore une fois très soignée et, contrairement au précédent opus, Mosquito a pris soin de signaler les dates et lieux de publication originale de ces récits, qui s’étalent de 1978 à 1983. Autant le dire tout de suite, je suis totalement admiratif du dessin de Serpieri, et ce n’est pas cet album qui va me faire changer d’avis ! C’est vraiment superbe ! Le Noir et Blanc est totalement adapté à son trait – et je suis d’ailleurs moins convaincu par le récit qui donne son nom à l’ensemble, "Chaman", et qui est le seul colorisé. Pour ce qui est des quatre histoires, courtes, elles confirment l’intérêt et l’empathie ressentis par Ambrosio et Serpieri pour les peuples amérindiens. C’est du classique, mais du bon ! La dernière histoire, "Or maudit", effleure le fantastique, et est aussi la seule à ne pas se passer dans les grandes plaines ou les forêts du nord-est. On est ici chez les Pueblos, en pays Hopi. Pour sa cité troglodyte, Serpieri a d’ailleurs dû avoir la même source d’inspiration que Giraud dans "Le spectre aux balles d’or"… C’est donc encore une fois un grand plaisir, pour les yeux, mais pas seulement. Plaisir redoublé par le fait que les éditions Mosquito annoncent la poursuite de ces "reprints", avec "Peaux-Rouges"…

14/09/2013 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Serpieri est bien entendu connu pour sa série porno Druuna (bandes de cochons), mais il a aussi réalisé de nombreuses histoires courtes « western » (dont bon nombre sont déjà postées sur BDT : Femmes de l'ouest, L'Homme Médecine, L'Indienne blanche, Lakota). Mosquito nous propose un nouvel ouvrage regroupant 4 histoires originellement publiées entre 1978 et 1983. Ces histoires tintées de fantastique sont certes classiques et ne tentent même pas de réinventer le genre, mais elles sont intéressantes et font parfaitement passer l’amour que porte Serpieri à la civilisation indienne, ses légendes, ses traditions. Et puis alors quelle mise en image ! Vraiment on en prend plein les yeux, surtout sur les planches en noir et blanc : les compositions sont grandioses, le trait précis et détaillé… vraiment le genre de planches qu’on admire pendant de longues minutes. Je pense que les amateurs de western devraient apprécier ces histoires à leur juste valeur.

10/07/2013 (modifier)