Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Flottille 66

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

« Flottille 66 » est une série d’aventures aéronavales se passant dans un futur proche à bord du porte-avions français le Charles-de-Gaulle modernisé. Les héros sont Hadrien, Ming-Yue et Alfio, pilotes de combat, tous candidats pour faire partie de la prestigieuse Flottille 66, une unité de combat secrète air/mer totalement indépendante créée par le Commandement des Opérations Spéciales, sous l’égide de l’Elysée.


Aviation

A bord du porte-avions français le Charles-de-Gaulle, Hadrien, Ming-Yue et Alfio forment une équipe unie. Désireux d'intégrer la mystérieuse Flottille 66, ils se voient chargés d'escorter un transport d'uranium en pleine mer. Ils auront fort à faire face à un puissant groupe terroriste, décidé à s'emparer de la précieuse cargaison. De plus, d'étranges phénomènes apparaissent dans les cieux. Ovni ou arme secrète ? Nul ne le sait...

Scénariste
Dessinateurs
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Novembre 2010
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Flottille 66

13/05/2013 | Mac Arthur
Modifier


Par AlainM
Note: 1/5
L'avatar du posteur AlainM

Sur la base des deux avis précédents, j’ai lu le premier tome et n’ai pas vraiment aimé. Néanmoins, comme le second tome était paraît-il meilleur, j’ai tenu à le lire avant de donner un avis. Comme l’écrit très justement Mc Arthur, les personnages sont stéréotypés et l’intrigue est convenue. Les pilotes, qui sont parmi les meilleurs de l’aéronavale, manquent de self-control et se comportent souvent comme des gamins. L’humour de Alf est très basique et les rapports d’Hadrien avec Karlos ne sont pas dignes de pilotes professionnels militaires sensés savoir se maîtriser en toutes circonstances. L’intrigue est plus qu’improbable surtout à la fin avec les explications données à Hadrien en plein désert. Les explications techniques plombent l’action avec de nombreux détails inutiles voire surprenants (la piste d’envol du Rafale sur le Charles-de-Gaulle ne serait que de 75 m pour un navire d’une longueur totale de 262 m, bizarre, bizarre…). Le dessin et la colorisation semblent avoir été réalisés par un robot tant ils sont froids et artificiels. Je ne parle même pas du côté manichéen de l’histoire où l’on voit les bons militaires français lutter contre les mauvais terroristes arabes. Bref, cette série n’a pas grand-chose pour me plaire.

21/09/2020 (modifier)
Par Maes
Note: 4/5

Je connaissais le tome 1 de Flottille 66 qui m'avait plu, mais sans plus. Le tome 2 est franchement meilleur. L'histoire est bien construite et particulièrement bien documentée. Le rythme de l'histoire est bien ficelé, on ne s'ennuie pas une seconde et on s'attache facilement aux personnages. Le dessin des personnages, parfois un peu froids dans leur attitude, est largement compensé par les avions, superbes! J'attends le tome 3 avec impatience mais je dirais que la série Flottille 66 est maintenant entrée dans la "cour des grands" et qu'elle doit conforter sa place de leader (dans le top 10 des BD les plus vendues sur Amazon.fr à ce jour). Pour résumer, c'est un achat que je conseille, aux fans de l'aviation comme aux néophytes.

21/05/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

A la lecture du premier tome, j’ai craint le pire. Des personnages stéréotypés, une intrigue convenue, un récit placé dans un avenir proche mais un avenir finalement tellement semblable à notre présent que je ne voyais pas l’intérêt de la manœuvre. Ceci dit, il y avait dans ce scénario un élément étrange et fantastique qui avait réussi à titiller ma curiosité. Je me suis donc décidé à lire le deuxième tome. Le deuxième tome débute très mal avec une grossière erreur de date (on passe de 2025 à 2035) et là, je l’avoue, j’ai vraiment failli lâcher l’album. Car s’il est une chose que j’ai du mal à pardonner dans ce domaine très précis qu’est le récit d’aviation militaire, c’est le manque de rigueur !! Etrangement, c’est après avoir touché ce fond que la série va rebondir pour finalement atteindre un niveau plus qu’honorable. En effet, malgré cette faute de date, j’ai trouvé ce second tome plus prenant et surtout plus intéressant. Je demeure dubitatif quant à l’intérêt de placer ce récit dans le futur et très honnêtement je suis convaincu que l’aéronavale de 2035 sera bien plus éloignée de celle de 2013 que ce qui nous est ici proposé mais plusieurs aspects du récit ont réussi à éclaircir la grisaille qui plombait jusqu’alors la série. Tout d’abord, les personnages deviennent (légèrement) moins caricaturaux. Ensuite, la première intrigue, somme toute très convenue, sur laquelle reposait la série s’efface devant le fameux mystère précité. Voilà qui est bien plus intéressant ! Et, de plus, cette première intrigue reçoit une conclusion satisfaisante. On ne saute pas du coq à l’âne et ces deux intrigues sont reliées. Enfin, certaines planches s’intéressent enfin à des aspects plus techniques de l’aviation. Et c’est pour ça aussi qu’on lit ce genre de série. J’ai aimé découvrir les planches consacrées au catapultage du Rafale depuis le pont d’un porte-avion (le CdG dans le cas présent). Au niveau du dessin, le niveau atteint est fort semblable à celui atteint par les autres séries de Zéphyr : précis mais froid avec un je ne sais quoi d’artificiel dans la colorisation comme dans la morphologie trop parfaite des personnages. En soi, ce n’est pas désagréable dans son genre mais un peu de nuance apporterait une dimension plus réaliste à l’ensemble. En résumé, et alors que la série a frôlé la cote d’exclusion, je suis maintenant curieux de découvrir la suite de ces aventures. Je demeure cependant prudent et j’espère que les auteurs auront retenu les leçons de leurs erreurs. Par conséquent, je ne conseille pas encore l’achat.

13/05/2013 (modifier)